Ôter la colère de Dieu


Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.
A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par Lui de la colère.” Romains 5:8-9

péché, croix, mort, guérison


Jour 3

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme et de toute ta pensée” (Matthieu 22. 37). Tel est le commandement fondamental donné à l’homme. Mais personne n’a pu, ni voulu, faire de Dieu le centre de sa vie, de sa volonté, de ses aspirations. Le constat divin est sans appel: “Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 23).

Le péché fondamental est donc de ne pas obéir à ce premier commandement. C’est un outrage à l’autorité du Dieu souverain, une trahison envers le Créateur des cieux et de la terre, envers celui qui est infiniment digne de respect, à qui on doit obéir.

Le plan divin d’admettre des hommes dans sa gloire paraît ainsi impossible à accomplir. En effet, Dieu ne peut pas agir comme si l’homme n’était pas pécheur, pas coupable de péché, comme s’il n’était pas révolté contre Lui. Rebelle, l’homme mérite la mort: “Le salaire du péché, c’est la mort” (Romains 6. 23).

Mais Dieu, parfaitement juste, est aussi un Dieu d’amour. C’est pourquoi il envoie son propre Fils, comme un homme, sur cette terre, un homme absolument sans péché, en qui il trouvera son plaisir. Jésus Christ est ainsi qualifié pour devenir le substitut recherché par Dieu pour subir sa juste colère à la place du pécheur.

Sur la croix, l’Homme parfait prend sur Lui tous nos péchés. Il reçoit durant les trois heures de ténèbres le châtiment que nous avions mérité. Il ôte le péché de devant Dieu.

La colère divine s’est détournée des hommes. Dieu leur est devenu propice et son plan peut s’accomplir: en Jésus Christ les hommes ont accès à la faveur de Dieu et à sa présence. Bénédiction immense, ils reçoivent le droit d’être appelés enfants de Dieu.

Tous ceux qui croient en la vertu du sacrifice expiatoire de Jésus Christ peuvent alors dire: “En ceci est l’amour: non en ce que nous, nous ayons aimé Dieu, mais en ce que Lui nous aima et qu’il envoya son Fils pour être la propitiation pour nos péchés” (1 Jean 4. 10).

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe. Contact

Cet article, publié dans La croix..., est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.