Le Fils de l’homme : qu’est-il pour vous ?


“Jésus… interrogea ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ?… Et vous, qui dites-vous que je suis ?” Matthieu 16. 13, 15

Le Seigneur procède à un test auprès de ses disciples afin de leur faire prendre conscience de l’incompréhension dont il est l’objet auprès des foules. Il sait très bien ce qu’on pense de Lui mais, par cette question, Il veut leur montrer la nécessité d’une révélation du Père pour tout homme qui veut le connaître.

Comme les disciples, nous pourrions répondre à sa première question que le monde le considère comme un grand moraliste, un homme modèle, un idéaliste, un martyr, etc. Mais que répondons-nous à la deuxième question : “Et vous, qui dites-vous que je suis ?” Puisque nous sommes chrétiens, nés de nouveau, nous avons eu, nous aussi, la révélation qu’Il est le Christ, le Fils du Dieu vivant, et qu’Il est notre Sauveur. Mais apprécions-nous vraiment les autres caractères que le Saint Esprit nous fait connaître de Lui par les Écritures ? Par exemple :

  • Allons-nous à Lui comme au “grand sacrificateur” (Hébreux 7. 24-25) qui, jour et nuit, intercède pour nous auprès du Père ?
  • Nous plaçons-nous sous la garde du “grand Berger des brebis” (Hébreux 13. 20) qui les connaît nom par nom, les protège, les console et les nourrit ?
  • Recevons-nous de Lui ce qui entretient notre vie spirituelle, comme un sarment reçoit la sève du “cep” (Jean 15:1-8) ?
  • Lui obéissons-nous avec empressement comme au Seigneur dont nous sommes les serviteurs, par amour pour celui qui nous a tellement aimés ?
  • L’attendons-nous comme “celui qui vient” (Jean 3.31) nous chercher pour nous introduire auprès de Lui dans la maison du Père ?
  • Nous réjouissons-nous à la pensée que celui qui a été tellement méprisé sur cette terre viendra bientôt comme le “Roi des rois” (Apocalypse 19. 16) pour établir un règne de justice et de paix ?

Réjouissons le Seigneur en appliquant notre intelligence spirituelle à discerner la grandeur de sa gloire et de sa grâce.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

En route !


“Jésus parcourait les villages des alentours pour y donner son enseignement. Il appela les Douze et les envoya en mission deux par deux, en leur donnant autorité sur les esprits mauvais. Il leur recommanda de ne rien emporter pour la route, sauf un bâton. Il leur dit : Ne prenez ni provisions ni sac, ni argent dans votre ceinture. Mettez des sandales à vos pieds et n’emportez pas de tunique de rechange. Dans la maison où vous entrerez, restez jusqu’à votre départ. Et si, dans une ville, on ne veut ni vous recevoir ni vous écouter, partez de là en secouant la poussière de vos sandales : cela constituera un témoignage contre eux. ” Marc 6.6b-11

« Fais une route droite pour tes pieds et que toutes tes voies soient bien sûres ! » La Bible, Proverbes 4:26

Dans ce passage, les disciples de Jésus sont priés de partir et d’aller de ville en ville pour pour chasser les démons et guérir les malades (Luc 9.1), il y a du matériel qu’ils doivent prendre avec eux (bâton, ceinture et sandales) et d’autres choses à laisser chez eux (provisions, argent, rechanges). Ils vont dans chaque endroit avec un objectif, mais ils ne savent pas comment ils seront reçus.

Cette description me fait penser à la vie d’un athlète. Avant le départ pour une série de compétitions, le sportif reçoit des instructions sur quoi prendre comme matériel et tenues. Il laisse aussi derrière lui son confort (sa maison) et sa sécurité (sa famille par exemple). Le coach lui fait ses recommandations sur la stratégie pour aborder la compétition et sur les aptitudes travaillées à l’entraînement. Et puis, c’est parti ! L’athlète voyage alors de ville en ville pour participer à des compétitions dont l’issue reste pour lui incertaine.

C’est là une vie très intense, remplie de surprises et d’incertitudes et qui amène son lot de joies et de déceptions. Cette aventure est tantôt excitante et tantôt épuisante.

Ce que je trouve intéressant dans ce passage, c’est que malgré que les disciples aient reçus tout ce qu’il faut et malgré qu’ils soient prêts physiquement (avec leurs affaires) et spirituellement, en ayant reçu l’autorité et l’onction de Jésus pour accomplir leur tâche, il n’est pas certain que leur objectif sera atteint, ni que tout se passera bien. En effet, Jésus les avertit d’avance qu’ils ne seront parfois pas bien accueillis. Nous apprenons au travers de ce texte, qu’on peut avoir tout bien préparé et avoir bien suivi toutes les instructions données, mais que le résultat escompté n’est pas toujours au rendez-vous.

C’est souvent difficile de comprendre pourquoi on échoue alors que tout avait été mis en œuvre pour réussir. Ou pourquoi les choses ne se passent pas comme prévu. Comme par exemple pour ces joueurs et joueuses de tennis qui ont voyagé récemment jusqu’en Australie pour disputer le tournoi de Melbourne et qui, au lieu de pouvoir s’exprimer sur un court de tennis, se retrouvent confinés dans une chambre d’hôtel pour 14 jours…

Mais au lieu de chercher la réponse à ces pourquoi, je t’invite à regarder plus loin… Continuons l’histoire, au verset 30 : “A leur retour, les apôtres se réunirent auprès de Jésus et lui rendirent compte de tout ce qu’ils avaient fait, et de tout ce qu’ils avaient enseigné.

Alors toi aussi, dans tout ce que tu vis, dans tout ce qu’il se passe, d’attendu ou d’inattendu, que l’issue soit heureuse ou non, je t’encourage, à réaliser et à partager avec le Seigneur, tout ce qui a été vécu, tout ce que tu as donné et tout ce que tu as appris en route.

S. Ray
Aumônière Sportive

Si, même tout ne se passe pas comme prévu, tu veux rester fidèle à Dieu,
clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

La séduction


“Si quelqu’un pense être religieux et qu’il ne tienne pas sa langue en bride, mais séduise son coeur, son service religieux est vain”. Jacques 1. 26

« Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien. » La Bible, Romains 12:21

Pour un chrétien, être séduit, c’est se laisser détourner de ce qui devrait être son but constant : écouter Dieu et faire ce qui Lui plaît. La séduction est le fruit de la tentation quand nous ne lui résistons pas. Derrière une telle séduction, il y a toujours un mensonge : celui de promettre le bonheur en dehors de l’obéissance à Dieu.

— On peut être séduit par le diable : au tout début de l’histoire humaine, Ève est séduite par les belles paroles du serpent qui lui fait miroiter d’être égale à Dieu (Genèse 3. 13). Paul met en garde les croyants de Corinthe : “Je crains que… comme le serpent séduisit Ève par sa ruse, ainsi vos pensées ne soient corrompues et détournées de la simplicité à l’égard de Christ” (2 Corinthiens 11. 3). Pourquoi s’exprime-t-il ainsi ? Parce que ces frères étaient prêts à écouter les belles paroles de ceux qui, complices du diable, leur vantaient un évangile différent du sien.

— On peut être séduit par les choses matérielles : nous savons quel attrait elles peuvent avoir sur nous. Tout le but de la publicité est de nous séduire et de nous donner envie de posséder ce que nous ne possédons pas et dont nous n’avons pas obligatoirement besoin. Le Seigneur Jésus nous met en garde contre la tromperie (ou la séduction) des richesses qui “étouffent la Parole” (Marc 4. 18-19).

— On peut être séduit par quelqu’un : un camarade de classe qui vous entraîne dans un endroit où le Seigneur ne voudrait pas vous voir, un collègue qui vous flatte pour obtenir quelque faveur, ou même un chrétien qui voudrait vous faire partager ses vues personnelles non conformes à l’Écriture : “Que personne ne vous séduise en aucune manière” (2 Thessaloniciens 2. 3).

— On peut être séduit par soi-même : c’est la séduction la plus subtile et il est difficile d’y échapper lorsque nous ne nous tenons pas près du Seigneur. Paul nous dit que : “si, n’étant rien, quelqu’un pense être quelque chose, il se séduit lui-même” (Galates 6. 3). Comment faire pour ne pas être séduit ? Puisqu’il y a un mensonge derrière chaque tentation, c’est de rester sanctifié par la parole de Dieu qui est la vérité (Jean 17. 17).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Peut-être que…


“Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes : Viens et attaquons le poste de ces incirconcis. Peut-être l’Eternel agira-t-il en notre faveur, car rien ne l’empêche de sauver par un petit nombre aussi bien que par un grand. Son serviteur lui répondit : Fais tout ce que tu as à cœur. Allons-y ! Je suis prêt à te suivre où tu voudras. Jonathan lui expliqua : Écoute, nous allons nous faufiler jusqu’à ces hommes, puis nous nous découvrirons brusquement à eux. S’ils nous disent : “Halt ! Ne bougez pas jusqu’à ce que nous vous ayons rejoints”, nous resterons sur place et ne monterons pas jusqu’à eux. Mais s’ils nous disent de monter jusqu’à eux, nous irons; ce sera pour nous le signe que l’Éternel nous donne la victoire sur eux.” 1 Samuel 14.6-10

« Bénis l’Eternel, mon âme, et n’oublie aucun de ses bienfaits ! » La Bible, Psaume 103:2

L’une des plus grandes erreurs que beaucoup de sportifs commettent lors d’une compétition, est celle de croire qu’ils ont déjà gagné ou perdu avant même le début de la rencontre/course. En regardant le classement, en analysant les derniers résultats de son adversaire ou en l’observant à l’échauffement, souvent, un athlète se dit que c’est “gagné d’avance”…et là, surprise, ce concurrent qui semblait si faible de prime abord, lui donne du fil à retordre et va même souvent gagner la partie ! Combien de matchs, de courses ou de combats ont été perdus pour avoir sous-estimé l’adversaire. L’inverse est également vrai. Parfois, en voyant son concurrent, un sportif part perdant et il est déjà vaincu dans son mental avant même que ça commence.

J’aime l’histoire d’aujourd’hui, car Jonathan nous donne une belle leçon. L’armée des Philistins était énorme, ils avaient 3’000 chars de guerre, 6’000 soldats sur char, ainsi qu’une multitude de fantassins, nombreux comme les grains de sable des mers (1 Samuel 13.5). Cette troupe était prête à combattre Israël, car le peuple de Dieu s’était rendu odieux envers eux en abattant une de leur stèle. Les soldats d’Israël sont bien peu en comparaison des Philistins et en plus, ils ne possèdent même pas de lances, ni d’épées, sauf Saül et Jonathan, les deux seuls hommes de l’armée d’Israël à posséder des armes (v. 13.19).

Aussi, lorsque Jonathan décide de s’éclipser en douce de sa petite armée avec uniquement son écuyer pour aller attaquer le poste des Philistins, on peut se dire qu’il est complètement fou et surtout qu’il n’a aucune chance de gagner !

Ce qui est intéressant dans ce récit, c’est que Jonathan ne dit pas à son compagnon qu’il va gagner. En partant, il dit que Dieu est capable de leur faire remporter la victoire quelles que soient les forces et le nombre de personnes en jeu et que “peut-être qu’il agira en leur faveur”,  ! Il part donc au combat en faisant totalement confiance à Dieu, sans connaître le résultat !

Il ose avancer et aller voir. Puis, en chemin, il découvrira si l’issue sera favorable ou non pour lui. Quel courage et surtout quelle confiance en Dieu !

Alors que nous sommes encore plongés dans beaucoup d’incertitudes, ayons cette même attitude que Jonathan. Osons avancer avec confiance en la puissance de l’Éternel et ce, même, si nous ne savons pas quelle sera l’issue.

Cette année…peut-être que Dieu agira en ta faveur…. en attendant de le savoir : “Mets ta confiance en l’Éternel de tout ton cœur, et ne te repose pas sur ta propre intelligence.” (Proverbes 3.5)

S. Ray
Aumônière Sportive

Si, même dans l’adversité, tu veux garder ta confiance en Dieu, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Peur, découragement ?


“Le pays où tu nous as envoyés… est ruisselant de lait et de miel… Seulement le peuple qui habite dans le pays est fort… plus fort que nous… des géants ; et nous étions à nos yeux comme des sauterelles”. Nombres 13. 28-34

« Jésus leur dit aussitôt: «Rassurez-vous, c’est moi. N’ayez pas peur!» » La Bible, Matthieu 14:27

Les fils d’Israël, aux portes du pays promis, ont entendu le rapport des espions envoyés par Moïse. Ils pleurent, se lamentent sur leur sort et refusent de faire confiance à l’Éter­nel. C’est pourtant Lui qui les a délivrés et accompagnés à travers le désert jusqu’à l’entrée de Canaan.

Une des armes puissantes de l’Ennemi est le mensonge : il sème le doute en provoquant la peur. Il joue avec nos émotions, se sert de nos sentiments de culpabilité, d’infé­riorité : « Je n’y arriverai pas. J’en suis incapable. Je vois déjà la défaite et l’échec. » La crainte de l’échec va-t-elle me paralyser ? Ne suis-je qu’un insecte ? Oui, l’ennemi est fort, mais Dieu est bien plus fort que lui. Josué et Caleb en sont persuadés : “L’Éternel nous fera entrer dans ce pays-là et nous le donnera… Seulement ne vous rebellez pas contre l’Éternel et ne craignez pas le peuple du pays… l’Éternel est avec nous ; ne les craignez pas” (Nombres 14. 8, 9). N’oublions jamais que nous sommes les enfants du Dieu Tout-puissant, qu’Il nous donne une armure pour résister aux attaques de Satan et en particulier le bouclier de la confiance, de la foi, contre les flèches enflammées du Méchant (Ephésiens 6. 16).

William Carey, un cordonnier anglais devenu missionnaire en Inde, avait l’habitude de dire : « Attendez-vous à de grandes choses de la part de Dieu et tentez de grandes choses pour Dieu », c’est-à-dire : ayez une grande confiance en Dieu et ne sous-estimez pas non plus ce qu’il veut faire par vous. Dieu n’a pas besoin de stars pour accomplir son oeuvre. “Il n’y a pas beaucoup de sages selon l’homme, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de nobles… Mais Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes” (1 Corinthiens 1. 26-28). Pourquoi ? Parce que c’est dans la faiblesse que la puissance de Dieu se manifeste pleinement (2 Corinthiens 12. 9).

La peur est une émotion à laquelle nous sommes sujets du fait de notre nature humaine. Mais Dieu nous donne les moyens de ne pas l’entretenir : “Ne vous inquiétez de rien, mais, en toute circonstance, exposez vos requêtes à Dieu… et la paix de Dieu… gardera vos coeurs et vos pensées dans le Christ Jésus(Philippiens 4. 6, 7).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Couronne sans lauriers II


“Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire; mais nous, c’est pour une couronne indestructible.” 1 Corinthiens 9:24-25

Partie 2

LES COURONNES CÉLESTES

Comme chacun le sait, les efforts et les sacrifices fournis par les athlètes pour obtenir une médaille importante, comme par exemple celle de championnats du monde ou de Jeux Olympiques, sont immenses ! Et pourtant, il est impressionnant et paradoxal de constater que nombreux sont ceux, qui après avoir été “couronnés” au plus haut niveau, perdent leur médaille, oublient où elle se trouve, voire même qui la vendent !!

Oui, vraiment, “les récompenses du monde rouillent et perdent de leur éclat, mais les trésors au ciel durent  à jamais.” (Paraphrase de Matthieu 6.19-20).

Hier, je t’invitais à courir cet été 2021 pour une couronne indestructible.

Peut-être t’es-tu demandé, mais quelle est cette couronne et comment l’obtenir ?

Voici donc quelques pistes de réflexions pour répondre à cette question.

Le mot couronne provient du grec “stephanos”, signifiant : une insigne royale, un prix gagné lors d’un jeu ou un symbole d’honneur. Au sens figuré, il désigne des récompenses célestes, soit des bénédictions éternelles promises par Dieu aux véritables disciples de Jésus.

Dans la Bible, plusieurs récompenses éternelles sont mentionnées, en voici quelques-unes :

La couronne de justice : “J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m’est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra le jour du jugement, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue.2 Timothée 4.7-8

Pour obtenir cette couronne, il s’agit de garder la foi en Jésus, qui s’est donné par amour pour nous tous. Ainsi, ceux qui croient et attendent avec amour son retour, seront graciés.

La couronne de vie : “Heureux l’homme qui tient bon face à la tentation car, après avoir fait ses preuves, il recevra la couronne de la vie que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.”  Jacques 1.12

Une autre version dit “Quand il aura été manifesté fidèle par l’épreuve, il recevra la couronne de vie.” Cette couronne est promise à tous ceux qui, par amour pour Dieu, tiennent bon face à la tentation et restent fidèles à Dieu dans l’épreuve. (Voir aussi Apocalypse 2.10)

La couronne de gloire : Selon 1 Pierre 5.1-4, les “anciens”, qui ont la responsabilité de prendre soin du troupeau de Dieu, doivent veiller et en prendre soin par dévouement et en étant les modèles du troupeau. Ils recevront alors cette couronne de gloire qui ne perd jamais son éclat.

Alors que dans le monde sportif les couronnes sont attribuées selon les performances, la force, la vitesse, l’agilité, la stratégie, la coordination, etc… Dieu offre des couronnes indestructibles selon l’amour, la foi et la fidélité en Lui que nous aurons manifestés sur terre.

Le roi David a été couronné sur terre. Il savait pourtant bien que c’est Dieu qui décerne les vrais couronnes : “Bénis l’Eternel, mon âme ! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom! Bénis l’Eternel, mon âme, et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies. C’est lui qui délivre ta vie de la tombe, qui te couronne de bonté et de compassion.” (Psaume 103.1-4)

Et toi, cours-tu aussi sur cette terre pour des couronnes célestes ?

S. Ray
Aumônière Sportive

Si tu veux revêtir ces couronnes célestes de Dieu, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Couronne sans lauriers I


“L’ange lui dit alors : N’aie pas peur, Marie, car Dieu t’a accordé sa faveur. Voici : bientôt tu seras enceinte et tu mettras au monde un fils ; tu le nommeras Jésus. Il sera grand. Il sera appelé “Fils du Très-Haut”, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il régnera éternellement sur le peuple issu de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.” Luc 1.30-33

Partie 1

Couronne indestructible

N’est-ce pas étrange que cet enfant, dont il était prédit avant même sa conception qu’il régnera à jamais, et qui a terminé sa vie sur terre avec une couronne d’épines ?

Les soldats emmenèrent Jésus dans la cour intérieure du palais et firent venir toute la cohorte. Alors ils le revêtirent d’un manteau de couleur pourpre et Lui posèrent une couronne tressée de rameaux épineux. Puis ils le saluèrent en disant : Salut, roi des Juifs ! Ils le frappaient à la tête avec un roseau et crachaient sur Lui, s’agenouillaient et se prosternaient devant Lui.” (Marc 15.16‑19)

Quel contraste qu’est cette scène sordide du “couronnement” de Jésus sur terre, par rapport aux podiums sportifs, où le champion est couronné avec des lauriers, acclamé par le public, adulé par les médias et encensé de nombreux compliments !

Pourtant le titre du sportif est éphémère… il dure une année tout au plus.

Jésus a couru la course sur cette terre, il a rempli sa mission parfaitement, sans erreur, pourtant au lieu d’être élevé, il fut rabaissé par tous, insulté, battu et mis à mort.

Mais ne nous y trompons pas, cette couronne d’épines n’est pas ce qui coiffe sa tête aujourd’hui, alors qu’il est ressuscité et qu’il règne éternellement à la droite de Dieu.

Sa couronne actuelle est indestructible !

Alors que jusque-là nous faisons face à une pandémie du Coronavirus, dont le nom “corona” veut dire couronne … soit attentif à ces différentes couronnes qui te sont attribuées sur cette terre. Certaines amènent à la mort, d’autres à la vie, certaines sont éphémères, d’autres éternelles.

Et si depuis cet été, tu courais désormais pour une couronne indestructible ?

Tous les athlètes s’imposent une discipline sévère dans tous les domaines pour recevoir une couronne, qui pourtant sera bien vite fanée, alors que nous, nous aspirons à une couronne qui ne se flétrira jamais.” (1 Corinthiens 9.25)

Couronné, rayonnant de majesté…

S. Ray
Aumônière Sportive

Si tu veux revêtir ces couronnes de Dieu, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

S’inquiéter pour le vêtement ?


Clique sur l’image pour la partager avec tes amis.

Pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Étudiez comment poussent les plus belles fleurs des champs: elles ne travaillent pas et ne tissent pas; cependant je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a pas eu d’aussi belles tenues que l'une d'elles.

« Pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Étudiez comment poussent les plus belles fleurs des champs: elles ne travaillent pas et ne tissent pas; cependant je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas eu d’aussi belles tenues que l’une d’elles. » La Bible, Matthieu 6:28-29

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe. Contact

Publié dans Versets illustrés | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Time Out !


“Voici : je vous envoie Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et terrible. Il fera revenir le cœur des pères vers leurs fils, et celui des fils vers leurs pères, de peur que je vienne pour frapper le pays et me le vouer par destruction” Malachie 3.23

« Ainsi parle le Seigneur : «C’est dans le retour à moi et le repos que sera votre salut, c’est dans le calme et la confiance que sera votre force» » La Bible, Esaïe 30:15

Ces dernières paroles du prophète Malachie, généralement considéré comme le dernier des prophètes hébreux, fait écho aux premiers versets de l’Evangile de Marc (1.1b), qui dit que ce prophète envoyé pour ouvrir le chemin n’est autre que Jean-Baptiste annonçant l’arrivée du Messie, Jésus.

Ces paroles sont les dernières de l’Ancien Testament, puis il y eut un temps mort. Dieu fut silencieux. Malgré tous les miracles vécus, la libération incroyable du peuple de Dieu de l’esclavage en Egypte et l’octroi du pays promis regorgeant de lait et de miel, les israélites n’ont cessé de se détourner de l’Eternel et de Lui être infidèles. Devant un tel constat, il était temps pour Dieu de prendre « un temps mort »… long d’env. 400 ans !

En sport, un temps mort est souvent un moment bienvenu pour faire le point, reprendre son souffle et se remettre dans le match. Ce temps est souvent utilisé par le coach, afin de changer le cours du match, de modifier une tactique ou de créer une surprise pour l’adversaire.

Et c’est bien ce que Dieu a prévu…de changer le cours du match et de créer la surprise pour remporter la victoire sur le Mal.

400 ans se sont écoulés, le temps mort enfin terminé, Jean-Baptiste annonce de suite la couleur : Dieu s’apprête à envoyer son Fils unique sur terre, afin qu’il montre le chemin vers le Père. Jésus est là ! Une nouvelle alliance est créée par la victoire de Jésus sur la mort. Jésus, par sa mort à la croix et sa résurrection, réconcilie l’humanité avec Dieu, c’est le Nouveau Testament !

Aujourd’hui, j’ai l’impression que nous avons vécu également un « temps mort » dans chacune de nos vies. Il y a eu un avant, qui était bon ou moins bon selon notre perception propre. Cette « pause forcée » n’était-elle pas la bienvenue ? Et si elle pouvait amener un bon changement dans ta vie ?

En attendant la vrai fin de ce « time out » et de reprendre un rythme plus soutenu, je t’invite à réfléchir à comment tu souhaites repartir dans ton « match de vie ». Que vas-tu changer ? Quelle(s) nouvelle(s) tactique(s) vas-tu mettre en place pour ce monde « d’après Corona » pour vivre toujours plus selon le cœur de Dieu ?

S. Ray
Aumônière Sportive

Si tu veux prendre du temps avec Dieu pour ton avenir, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Se réjouir malgré tout


« Nous sommes bien plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. » La Bible, Romains 8:37

Arrives-tu à te réjouir pour un adversaire qui remporte le titre à ta place ?  Pour un co-équipier qui te remplace sur le terrain ? Pour une médaille d’argent alors que tu rêvais d’or ? Pour le poste de travail que ton ami à trouver et pas toi?

Partager la joie d’autrui, avoir de la joie, même lorsque nous faisons face à la défaite ou à des difficultés, c’est possible. Tu ne me crois pas ?

La snowboardeuse américaine Jacobellis semble avoir pourtant réussi à garder sa joie, même après avoir perdu l’or olympique à cause d’une erreur personnelle.

Cela s’est passé lors de la finale de cross aux JO de 2006 de Turin, alors qu’elle se dirigeait vers la ligne d’arrivée pour remporter l’or avec une très bonne longueur d’avance sur ses concurrentes, la snowboardeuse a tenté une figure “juste pour le fun” sur l’avant dernier saut. Elle chuta et cela lui coûta la médaille d’or. Son entraîneur est dépité, mais elle se pointe toute souriante sur le podium pour recevoir sa médaille d’argent. Après la course, elle expliqua avoir tenté un trick à ce moment de la course, car le snowboard, “c’est fun”.

Apparemment, sa joie n’a pas été éteinte par cette défaite.

La Bible nous montre aussi que c’est possible de se réjouir même dans les défaites et difficultés et même lorsque tout semble s’écrouler.

Car le figuier ne fleurira pas, La vigne ne produira rien, le fruit de l’olivier manquera, les champs ne donneront pas de nourriture ; les brebis disparaîtront du pâturage, et il n’y aura plus de boeufs dans les étables. Toutefois, je veux me réjouir en l’Éternel, je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut.” Habacuc 3:17-18

Habacuc traverse un temps difficile alors que l’économie est en difficulté. La situation semble sans espoir ; comment y répond-il ? En se réjouissant ! Il dit qu’il fera un effort déterminé pour se réjouir. La répétition n’est pas seulement poétique mais communicative. Il se réjouit dans le Seigneur, sachant qui il est et qui est Dieu. Dans la seconde partie du verset, il décrit le Seigneur comme le Dieu de son salut. Non seulement il sait qui est Dieu, mais il reconnaît que Dieu a la solution.

Beaucoup d’entre nous sont en difficulté cette année avec la perte de tous nos plans et l’incertitude également face à l’année suivante. Nous pouvons nous morfondre et bouder – ou nous réjouir. Se réjouir est une réponse émotionnelle mais cela débute avec un acte de volonté.

D’autres versets pour nous encourager à regarder « plus haut »

« Nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. » 2 Corinthiens 4:18

« Que mes paroles lui soient agréables! Je veux me réjouir en l’Eternel. » Psaume 104:34

« Anne pria, et dit: Mon coeur se réjouit en l’Eternel, ma force a été relevée par l’Eternel ; ma bouche s’est ouverte contre mes ennemis, car je me réjouis de ton secours. » 1 Samuel 2:1

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Ascenseur émotionnel


« Tout vient de Lui, tout subsiste par Lui et pour Lui. A Lui soit la gloire à jamais ! Amen. » La Bible, Romains 11:36

Dans le sport, ça bouge. On passe souvent d’une émotion forte à une autre, que ce soit dans une compétition ou au cours de sa carrière, qui est jalonnée de grandes victoires et moments de gloires, mais aussi de lourds échecs et de profondes pertes.

Pourtant depuis que j’ai choisi de laisser Jésus entrer dans ma vie et de le suivre, ma vie a connu de très grands hauts, avec notamment une participation aux Jeux Olympiques et un voyage inoubliable sur un bateau autour du monde, mais aussi de profonds bas avec notamment un décès inattendu au sein de ma famille et des relations douloureuses. Oui, la vie avec Jésus ça bouge et je dis souvent qu’être chrétien n’est pas une assurance tout risque, car nous ne sommes pas assurés que tout aille toujours bien.

A l’instar de Paul qui a vécu une vie de fou à voyager pour annoncer la bonne nouvelle aux non-juifs. Tantôt attendu et quasiment vénéré par des nouveaux croyants, d’autres fois emprisonné et maltraité en frôlant la mort. On peut dire que pour lui aussi, ça déménageait de suivre Jésus. Pourtant, bien loin de vivre un ascenseur émotionnel, Paul restait semblait rester stable dans ses émotions et gardait fermement ses convictions. En effet, nous lisons dans Actes 16.22-25 : “La foule se souleva contre Paul et Silas. Alors les magistrats leur fint arracher les vêtements et ordonnèrent qu’on les batte à coups de bâton. On les roua de coups et on les jeta en prison. Le gardien reçut l’ordre de les surveiller de près. Pour se conformer à la consigne, il les enferma dans le cachot le plus reculé et leur attacha les pieds dans des blocs de bois. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu. Les autres prisonniers les écoutaient.”

Par cet extrait, nous voyons que même dans ses pires moments, même dans les temps, où ces deux hommes auraient dû être anéantis, découragés, prêts à jeter l’éponge, ils étaient pourtant animés d’une joie et d’une paix profonde et accompagnés de Dieu.

Alors que tu aimes le sport, tu aimes sans doute toi aussi quand ça bouge. La bonne nouvelle, c’est que la vie à la suite de Jésus, ça décoiffe ! Mais contrairement au monde du sport qui peut nous lessiver dans nos émotions avec des montagnes russes mettant souvent à mal notre santé mentale, Jésus, lui, nous permet de garder une stabilité émotionnelle par lui et en lui et quelles que soient nos circonstances. « Tout subsiste en Lui ! «  Colossiens 1.17

Voilà qui change tout, car même si nous traversons des temps difficiles et décourageants, Jésus, ce roc, sur lequel notre maison peut être bâtie et grâce à qui tout subsiste, désire garder notre cœur dans la paix et dans la confiance par notre espérance en Lui.

As-tu l’impression de vivre un ascenseur émotionnel parfois ? Et si tu plaçais ta confiance et ton espérance en Jésus pour retrouver une stabilité intérieure ?

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lever la tête


Je m’en souviens comme si c’était hier. Je marchais dehors faisant mon culte personnel et j’entends dans mon coeur le Seigneur me dire “J’aimerais que tu lèves la tête et que tu me regardes”. Depuis plus de 20 ans, je marchais “tête en bas”. On me l’avait fait remarquer, mais ce n’était pas possible autrement ! Que faire, vais-je désobéir à une demande de mon Seigneur ? Je décide d’essayer! Je lève la tête et la baisse presque aussitôt, mais ce petit pas est important.

Les jours suivants mon Seigneur me le redit, toujours avec le même amour, le même respect. J’apprends à lever la tête en marchant, j’apprends à oser le regarder. Et un jour je m’exclame “WOW, la vie est bien plus belle les yeux levés !”. Je découvre la nature dans sa splendeur, je découvre que ma tête n’est plus aussi lourde, et le plus important, je découvre – tout au fond de moi – que j’ai de la valeur, que je compte pour quelqu’un!

Lever les yeux, lever la tête, lever le regard, ce petit geste n’est pas toujours facile.

Lorsque mon coeur est lourd, que je regarde “en bas” Jonas m’invite: Quand mon âme était abattue en moi, je me suis souvenu de l’Eternel… Jonas 2:8

Ne gardez pas dans votre cœur le mal qu’on vous a fait. Ne vous énervez pas, ne vous mettez pas en colère, faites disparaître de chez vous les cris, les insultes, le mal sous toutes ses formes. Soyez bons les uns pour les autres, ayez un cœur plein de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.Ephésiens 4:31-32

Lorsque je suis dans la maladie, la détresse, l’incompréhension, Samuel m’encourage : “Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, j’ai invoqué mon Dieu; De son palais, il a entendu ma voix, et mon cri est parvenu à ses oreilles.Psaume 18:6

Lever la tête, c’est choisir un autre regard! C’est reconnaître ce qui se passe en moi, mais c’est surtout aller vers Celui qui m’attend, qui m’aime et qui désire vivre cela avec moi. Lorsque je lève la tête, ma perspective change et une étincelle de vie apparaît.

Lève ton regard ce matin car Dieu a quelque chose pour toi, tu n’es pas oublié/e, tu n’es pas seul/e, Dieu a son regard sur toi!

Je disais dans mon trouble: “Je suis chassé  loin de ton regard”, mais tu as entendu mes supplications quand j’ai crié vers toi.Psaume 31:23

M. Roggo

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans #BibleVécue | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Santé et vitalité du corps


“Mets ta confiance en l’Eternel de tout ton cœur, et ne te repose pas sur ta propre intelligence. Tiens compte de lui pour tout ce que tu entreprends, et il te conduira sur le droit chemin. Ne te prends pas pour un sage, crains l’Eternel et détourne-toi du mal. Ce sera une bonne médecine qui t’assurera la santé du corps et la vitalité de tout ton être.”  Proverbes 3:5-8 

Tout sportif recherche ce qui va permettre à son corps de garder la santé et la vitalité. Chaque année, de nouveaux produits et de nouvelles techniques arrivent sur le marché dans le but de prendre soin de son corps et de lui permettre de tenir bon malgré l’intensité auquel il est soumis chaque jour.

Alors qu’on va facilement se référer à son coach, son médecin ou son physio pour recevoir des conseils, savais-tu que la bible donne également des conseils pratiques pour “assurer une bonne santé à son corps et la vitalité à tout son être” ? Les proverbes dans la bible sont des paroles de sagesse à considérer comme des préceptes de vie (recommandations) et non des promesses.

Ce proverbe d’aujourd’hui s’adresse à toi, qui crains les blessures, qui te bats contre la fatigue physique et psychique, qui souhaite rester en bonne santé, qui manque de vitalité ou encore qui souhaite prendre soin de ce corps que Dieu t’as offert.

Voici les 5 recommandations données :

  • Mets ta confiance en Dieu : reste dépendant à lui.
  • Tiens compte de lui dans tout ce que tu entreprends : reste uni à lui.
  • Ne te prends pas pour un sage : reste humble.
  • Crains Dieu : reste à ta place vis-à-vis de lui.
  • Détourne-toi du mal : reste sous sa protection et dans son pardon.

Le(s)quel(s) de ces conseils as-tu de la difficulté à suivre ?

Je t’encourage à réfléchir à comment les mettre en place dans ta vie.  Si c’est compliqué pour toi, n’hésite pas à demander de l’aide à Dieu pour cela et à partager avec des amis croyants si/comment ils suivent eux-mêmes ces recommandations dans leurs vies.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Solitude


« Toi, quand tu veux prier, va dans ta pièce la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le lieu secret. Et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » La Bible, Matthieu 6:6

Nous n’aimons pas tous ce mot de la même manière. Pour certains c’est quelque chose qu’ils chérissent et pour d’autres un fardeau ou une souffrance.

Je t’invite à remplacer les mots négatifs que ce thème amène parfois à notre esprit, par des paroles bibliques encourageantes et certaines, car elles viennent de Dieu ton Père céleste.

Seule : « N’aie pas peur, car je suis moi-même avec toi. Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens par ma main droite, la main de la justice. » Esaïe 41:10

Oubliée: « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis, et je vous ai établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. Alors, ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » Jean 15:16

Lâchée: « … comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis. » Jean 10:15

Inconnue: « [ ton prénom], hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison. » Luc 19:5

Trompée: « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.«  Romains 5:8

in-Utile: « Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux. » Luc 12:7

Déçue: « Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux. » Esaïe 49:15-16

Epuisée: « Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. » 2 Corinthiens 4:7

Puisque Dieu est avec toi, qu’Il t’a choisi, qu’Il a donné sa vie pour toi et peut demeurer en toi, lève donc la tête ! Il a prouvé son amour, Il te dit que tu as de la valeur, qu’Il a même gravé ton nom sur ses mains et que tu n’as pas besoin de compter uniquement sur tes propres forces. C’est donc une bonne nouvelle ! Celle de l’appartenance !

Va donc l’annoncer à quelqu’un aujourd’hui. Va le Lui dire et tu ne seras plus seule !

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Les petites mains


« Tu es mon serviteur. Je t’ai choisi et ne te rejette pas. N’aie pas peur, car je suis moi-même avec toi. Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens par ma main droite, la main de la justice. » Esaïe 41:9-10

C’est le fait de travailler depuis la maison qui me fait penser à elles – à eux. Ces collègues, ces ouvriers, ces caissières, ces éboueurs, ces femmes de ménage etc.  qui sont là, fidèles à leurs tâches, faisant « tout simplement » mais surtout avec le sourire et de bonne humeur.

Ces femmes et ces hommes qui accomplissent fidèlement un travail caché, un travail que l’on ne voit pas mais sans lequel notre vie serait bien malheureuse. Imagine tout ce que tu devrais faire de plus s’ils n’étaient pas là ! Aurais-tu assez d’heure dans une journée ?

Alors levons-nous, allons leur dire combien on les apprécie, combien leur travail est important. Levons-nous afin qu’ils – qu’elles réalisent qu’ils sont en fait  au front, et non seulement des petites mains !

Et si toi tu en fais partie de ces « petites mains », sache que ce que tu fais compte ! Tu n’es pas oublié, tu n’es pas ignoré. Si souvent ils oublient de te dire merci, alors je le fais pour eux. Je te dis Merci d’être là fidèlement, de faire un travail peut-être routinier, mais tellement important. Tu n’es pas la chef mais tu es un/une chef par la qualité de ton travail et le plaisir que l’on a de te rencontrer.

Je termine en te confiant ces versets bibliques afin que tu vois combien ton Dieu t’aime et est fier de toi:

« Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? » Romains 8:31

« Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance. » Esaïe 40:29

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à Lui, parce que nous le verrons tel qu’Il est. » 1 Jean 3:2

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans #BibleVécue | Tagué , , , , | 1 commentaire