La croix… pour ôter la colère de Dieu


“Dieu met en évidence son amour à lui envers nous en ceci: lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. À plus forte raison, ayant été maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui!” Romains 5. 8, 9

"Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps et les a réconciliés avec Dieu ; par la croix, Il a détruit la haine." La Bible, Ephésiens 2:16

« Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps et les a réconciliés avec Dieu ; par la croix, Il a détruit la haine. » La Bible, Ephésiens 2:16

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme et de toute ta pensée” (Matthieu 22. 37). Tel est le commandement fondamental donné à l’homme. Mais personne n’a pu, ni voulu, faire de Dieu le centre de sa vie, de sa volonté, de ses aspirations. Le constat divin est sans appel: “Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Romains 3. 23).

Le péché fondamental est donc de ne pas obéir à ce premier commandement. C’est un outrage à l’autorité du Dieu souverain, une trahison envers le Créateur des cieux et de la terre, envers celui qui est infiniment digne de respect, à qui on doit obéir.

Le plan divin d’admettre des hommes dans sa gloire paraît ainsi impossible à accomplir. En effet, Dieu ne peut pas agir comme si l’homme n’était pas pécheur, pas coupable de péché, comme s’il n’était pas révolté contre lui. Rebelle, l’homme mérite la mort: “Le salaire du péché, c’est la mort” (Romains 6. 23).

Mais Dieu, parfaitement juste, est aussi un Dieu d’amour. C’est pourquoi il envoie son propre Fils, comme un homme, sur cette terre, un homme absolument sans péché, en qui il trouvera son plaisir. Jésus Christ est ainsi qualifié pour devenir le substitut recherché par Dieu pour subir sa juste colère à la place du pécheur.

Sur la croix, l’Homme parfait prend sur lui tous nos péchés. Il reçoit durant les trois heures de ténèbres le châtiment que nous avions mérité. Il ôte le péché de devant Dieu.

La colère divine s’est détournée des hommes. Dieu leur est devenu propice et son plan peut s’accomplir: en Jésus Christ les hommes ont accès à la faveur de Dieu et à sa présence. Bénédiction immense, ils reçoivent le droit d’être appelés enfants de Dieu.

Tous ceux qui croient en la vertu du sacrifice expiatoire de Jésus Christ peuvent alors dire: “Voici ce qu’est l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime d’expiation pour nos péchés.” (1 Jean 4. 10).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Au nom de Jésus-Christ


"Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père." la Bible, Philippiens 2:9-11

« Dieu l’a souverainement élevé, et Lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » la Bible, Philippiens 2:9-11

Sans oxygène, l’homme suffoque et meurt. Sans eau, il se déshydrate et expire. Sans la prière, son âme s’atrophie et périt.

Toutes les religions enseignent à leurs adeptes à prier. Mais seule la foi chrétienne promet que Dieu répond à la prière de l’homme.

A l’origine, l’homme avait été créé pour vivre une vie de prière et de communion avec Dieu. Mais, à cause de la désobéissance de l’homme, une barrière s’est mise entre Dieu et lui. Cette barrière a été ôtée pour celui qui revient à Dieu en passant par Jésus-Christ.

Pour le chrétien, la prière est l’élément vital de sa foi. Celui qui croit prie et celui qui prie croit. Pour le croyant, le nom de Jésus-Christ est le point d’ancrage de la foi, le secret de la puissance, la source de toute autorité, l’inspiration de sa louange et de son action: “Dans tout ce que vous pouvez dire ou faire, agissez au nom du Seigneur Jésus, en remerciant Dieu le Père par lui” (Colossiens 3,17).

La confiance du chrétien repose pleinement sur le nom de Jésus. Dieu a élevé Jésus à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom.

Jésus est celui qui nous représente devant le Père. Sans ce médiateur, personne ne pourrait s’approcher du Dieu saint car nos péchés constituent une barrière infranchissable. Mais Jésus-Christ, qui a offert sa vie en rançon pour tous, est devenu le seul médiateur entre Dieu et les hommes. Ainsi nous avons le privilège de nous présenter devant le Père au nom de son Fils, Jésus.

Mais cela ne peut pas se faire à la légère ou avec l’idée que c’est quelque chose de magique. Prier au nom de Jésus ne consiste pas à ajouter de façon routinière à la fin de la prière la phrase: “… je te le demande au nom de Jésus” comme si ces mots étaient une formule magique qui garantisse un exaucement automatique.

Prier au nom de Jésus prend un sens véritable et efficace lorsque nous nous identifions à Christ, au point que sa volonté devienne la nôtre; lorsque le règne de Dieu devient notre préoccupation première; lorsque nous voyons tout ce qui concerne notre vie à la lumière de la parole de Dieu.

En conclusion, nous relevons quelques points importants des versets ci-dessous :

  1. Le Seigneur est attentif à la prière des justes, c’est à-dire de ceux qui sont déclarés justes en vertu de l’oeuvre de Jésus-Christ.
  2. Le Seigneur s’oppose à ceux qui font le mal. Celui qui ne demande rien ou qui le fait avec de mauvais motifs ne recevra rien.
  3. Se soumettre à Dieu et s’approcher de Lui sont des éléments indispensables en vue d’une prière efficace. Résister au diable en s’approchant de Dieu garantit la fuite du malin.

www.dieu-mon-ami.org

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Persévérer dans la foi


“Ils retournèrent à Lystre, Iconium et Antioche: ils fortifiaient l’âme des disciples, les exhortaient à persévérer dans la foi, et les avertissaient que c’est par beaucoup d’afflictions qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.”  Actes 14. 21, 22

"Car nous savons que la détresse produit la persévérance, la persévérance conduit à la victoire dans l'épreuve, et la victoire dans l'épreuve nourrit l'espérance." La Bible, Romains 5:3-4

« Car nous savons que la détresse produit la persévérance, la persévérance conduit à la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve nourrit l’espérance. » La Bible, Romains 5:3-4

Dans ces trois villes, Paul et Barnabas avaient prêché l’Évangile et fait des disciples. Ils avaient aussi été confrontés à la méchante opposition des Juifs qui soulevaient les foules contre eux. À Lystre, Paul avait même été lapidé et laissé pour mort hors de la ville.

Ils atteignent à Derbe le point extrême de leur premier voyage missionnaire. Vont-ils logiquement et prudemment éviter de repasser par ces villes d’où ils avaient été chassés avec violence? Pas du tout! Il y a dans leur cœur un amour qui brûle pour les saints. Alors, courageusement, ils repassent par chacune d’elles pour exhorter les disciples “à persévérer dans la foi”.

C’est par beaucoup d’afflictions qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu”. Ne nous méprenons pas sur cet avertissement de Paul! On entre dans le royaume de Dieu par la nouvelle naissance (Jean 3. 5), mais, une fois la porte franchie, il faut aller plus loin.

Sur la terre, le royaume de Dieu, pour le chrétien, c’est vivre dans le monde selon les enseignements de Dieu, ce “n’est pas manger et boire, mais justice, et paix, et joie dans l’Esprit Saint” (Romains. 14. 17), et c’est cela qui lui vaut beaucoup d’opposition. Il y a différentes manières d’entrer dans ce royaume.

La moins bonne manière, c’est de se contenter d’être sauvé, d’être assuré d’aller au ciel et de vivre le plus caché possible pour avoir le minimum de difficultés. On se contente de rester près de la porte!

Paul est un bon exemple de la meilleure manière: il va dans le monde pour annoncer l’Évangile, rassembler les croyants autour de Christ et libérer du judaïsme les chrétiens d’origine juive. Pour cela, il est persécuté toute sa vie, mais “l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ (lui) sera richement donnée” (2 Pierre 1. 11).

Suivons le bon exemple de Paul. Persévérons dans la foi, nous fortifiant “dans la grâce qui est dans le Christ Jésus” (2 Timothée 2. 1).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un sûr refuge


"Tu es pour moi un Refuge, une Tour Forte, en face de l'ennemi." la Bible, Psaumes 61:4

« Tu es pour moi un Refuge, une Tour Forte, en face de l’ennemi. » la Bible, Psaumes 61:4

Un refuge est un lieu où l’on se retire pour échapper à un danger, pour se mettre en sûreté.

Par exemple, un alpiniste est toujours heureux de trouver un refuge, c’est-à-dire une petite construction dans la haute montagne, en cas de tempête ou à la tombée de la nuit.

L’auteur du Psaume 25 cherche un sûr refuge en son Dieu. Il décrit sa situation difficile comme un filet duquel il ne voit aucune issue de secours. Son état lui inspire une prière ardente pour être délivré.

Il se trouve isolé de tous ses amis et son coeur est submergé par le souci, l’inquiétude et l’angoisse. Il passe par une sérieuse “déprime”, dirait-on aujourd’hui.

Mais malgré cette situation, il se tourne vers le seul refuge susceptible de lui offrir un secours: l’Eternel. Il le prie pour être pardonné, protégé, délivré, gardé… car c’est en Dieu qu’il met toute son espérance.

Quel magnifique exemple à suivre pour nous aujourd’hui!

www.dieu-mon-ami.org

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Quelle «cruche» vais-je porter aujourd’hui?


“Il n’avait pas encore fini de parler que sortit, sa cruche sur l’épaule, Rebecca…” Genèse 24. 15

"Les humains savourent les richesses des festins de Ta maison. Au torrent de Tes délices, Tu leur donnes à boire. Car chez Toi est la source de la vie. C'est dans Ta lumière que nous voyons la lumière." la Bible, Psaume 36:9-10

« Les humains savourent les richesses des festins de Ta maison. Au torrent de Tes délices, Tu leur donnes à boire. Car chez Toi est la source de la vie. C’est dans Ta lumière que nous voyons la lumière. » la Bible, Psaume 36:9-10

Alors quelle sera ta « cruche » ?

A) La cruche du service journalier? (Genèse 24. 15). C’est celle que porte Rebecca et qui servira de signe pour le serviteur d’Abraham.
Cette cruche révélera la grâce, la joie de se rendre utile, le dévouement spontané et désintéressé de Rebecca, car elle ignore tout du serviteur qu’elle désaltère. L’oubli d’elle-même lui fait donner de l’eau également aux 10 chameaux… ce qui représente un travail important!
Le serviteur de Dieu la regardait avec admiration: son empressement à rendre service la désignait comme future épouse d’Isaac. Ayons le dévouement de Rebecca dans les services quotidiens.

B) La cruche des nécessités terrestres? (Jean 4. 28). La femme samaritaine était venue puiser de l’eau pour se désaltérer. Après son entrevue avec Jésus, nous sommes étonnés de la voir laisser sa cruche qui pourtant répondait à un besoin. Pourquoi le fait-elle? Parce qu’elle a goûté un breuvage qui satisfait sa soif spirituelle: “Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, moi, n’aura plus soif, à jamais” (v. 14).
Elle laisse donc sa cruche pour transmettre le message qui l’avait enfin désaltérée. Elle a compris qu’il y a parfois des urgences autres que physiques ou matérielles, comme celle de parler de Jésus autour de soi!

C) La cruche de l’abondance dans l’épreuve? (1 Rois 17. 16). Une veuve dans le dénuement ramasse du bois, pour préparer son dernier repas. Et voilà que le prophète Élie se présente et lui demande: “Fais-moi premièrement… un petit gâteau”. Cette demande est accompagnée d’une promesse de l’homme de Dieu: “Le pot de farine ne s’épuisera pas, et la cruche d’huile ne manquera pas”. (13-14) Saisissant par la foi cette promesse, elle accepte de faire un gâteau pour Élie: obéir au prophète, c’est obéir à Dieu.
Mettons à la disposition de Dieu notre force même si elle est faible, notre cœur même s’il est dans l’épreuve, nos biens même si nous risquons de manquer du nécessaire. Pour la suite, Dieu pourvoira lui-même à nos besoins et renouvellera nos forces. Il l’a promis.

D) La cruche du témoignage à la fidélité de Dieu? (Exode 16. 33; Hébreux 9. 4). La cruche d’or, placée dans le tabernacle, contenait de la manne. Elle était un témoignage de la fidélité de Dieu qui avait nourri les Israélites chaque jour, pendant leurs 40 ans dans le désert.

Témoignons que Dieu tient ses promesses et remplit ses engagements.
Ne le constatons-nous pas dans nos propres vies?

P.a.S

Si tu veux réagir ou choisir une « cruche », clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

La Bonté de Dieu


"... La bonté de l’Eternel remplit la terre." La Bible, Psaumes 33:5

« … La Bonté de l’Eternel remplit la terre. » La Bible, Psaumes 33:5

Dans la deuxième partie du Psaume 25, l’auteur médite sur la bonté de Dieu. Il a fait appel à cette bonté dans sa prière qui se trouve dans la première partie du Psaume.
(Nous vous conseillons de lire le Psaume 25 d’un bout à l’autre.)

Le Seigneur est parfaitement bon et juste. Pour cette raison, il offre le secours au pécheur humble, c’est-à-dire à celui qui avoue ses égarements. Celui qui admet qu’il s’est égaré loin du droit chemin peut compter sur l’aide du Seigneur. Il peut s’attendre à ce que le Seigneur soit fidèle à ses promesses de pardon, de direction, de sécurité, d’amitié et de délivrance. Cette assurance découle d’une attitude de confession, de respect de Dieu et de confiance en sa bonté.

L’Eternel est juste. Il n’y a en lui ni caprice ni passion. Il ne s’écarte jamais de sa loi de sainteté et d’amour. La sainteté de Dieu se manifeste à la fois dans sa justice et dans son amour. Sa justice l’oblige à punir le pécheur. Mais cette justice est inséparable de son amour qui cherche à sauver le pécheur. La justice, la pureté et l’amour de Dieu se sont rencontrés sur la croix. Dieu a exigé de son Fils le prix de la rançon pour notre péché par amour pour nous, les pécheurs.

www.dieu-mon-ami.org

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , | 1 commentaire

Perspective de vie


ban-paixAlors que nous regardons en arrière et que nous revoyons ces diverses images de Jésus, méditons paisiblement cet ultime récit qui nous parle de réconciliation et de vie.

« Thomas lui répondit (à Jésus) : “Mon Seigneur et mon Dieu !” » (v. 28 tiré de Jean 20:19-31)

Voici le récit merveilleux d’une rencontre avec Jésus ressuscité qu’on pourrait intituler : « Mieux vaut un doute honnête qu’une piété hypocrite ! » – Thomas a reconnu ses doutes, car il était disposé à se laisser convaincre par la vérité.

Jésus se révèle encore aujourd’hui. Saurons-nous l’entendre et le reconnaître?

Louons
« Jésus nous te rendons grâce car non seulement tu es vivant, mais tu intercèdes pour nous aujourd’hui encore auprès du Père » Romains 8:34

Découvre des conseils pour jeûner……………………..Jésus est l’Alpha et l’Omega 

Donne ton avis sur ces 40 jours « Jésus est… », en cliquant sur l’enveloppe enveloppe

Retour à l’introduction de « Jésus est… »

Publié dans 40 jours | Jésus est... | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Jour 40 – Jésus est…


Jour 40 - Jésus est le cep« Après cela, Joseph d’Arimathée, qui était disciple de Jésus, mais en secret, par crainte des chefs juifs, demanda à Pilate la permission d’enlever le corps de Jésus. Pilate le lui permit » (v. 38 tiré de Jean 19:38-42)

Remercions et prions en ce jour pour les nombreux disciples « secrets » de Jésus (par exemple dans les pays islamiques ou à des postes clés dans la politique ou l’économie). Prions que Jésus les dirige, les protège et, au moment opportun, leur fasse prendre des décisions courageuses.

Pour aller plus loin
Lisons ces passages dans lesquels nous découvrons des hommes et des femmes courageux (Néhémie 1:11; Esther 4:13-14; 2 Rois 5:18-19). D’où venait leur force?

Découvre des conseils pour jeûner……………………………………..Perspective de vie →

Publié dans 40 jours | Jésus est... | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Jour 39 – Jésus est…


Jour 39 - Jésus est le cep« Jésus sortit donc, portant la couronne d’épines et le manteau de couleur pourpre. Pilate leur dit : “Voici l’homme” » « Voici votre Roi » « Jésus de Nazareth, le roi des Juifs ». (Jean 19:5,14,19-22)

Dans ce chapitre 19 de l’Évangile de Jean, il est rapporté que Pilate a donné, très probablement inconsciemment, trois témoignages puissants sur qui est Jésus. Ces trois témoignages constituent pour nous des motifs de louange. Dieu a fait concourir toutes choses – les personnes et les événements – afin que Jésus soit proclamé et que les buts fixés par Dieu soient atteints.

Prenons le temps de lire
1 Timothée 2:4-5 ; Philippiens 2:6-11.
Que découvrons-nous de notre Seigneur dans ces passages?

Découvre des conseils pour jeûner……………………………………………………………..Jour 40 →

Publié dans 40 jours | Jésus est... | Tagué , , , , | 2 commentaires

Jour 38 – Jésus est…


Jour 38 - Jésus est le cep« Qu’ils soient parfaitement un et qu’ainsi le monde reconnaisse que tu m’as envoyé » (v. 23 tiré de Jean 17:20-26)

Jésus a débuté ses paroles commençant par « Je suis » avec « Je suis le pain de vie » et les a terminées avec « Je suis le cep ». Il a commencé le dernier discours adressé à ses disciples avec « l’amour » (Jean 13:1,35) et l’a terminé en priant pour leur parfaite unité dans l’amour. Remercions et prions en ce jour pour un amour croissant et une amitié solide entre les chrétiens de toutes confessions, et demandons à Dieu qu’il fasse encore croître cet amour et cette amitié.

Découvre des conseils pour jeûner……………………………………………………………..Jour 39 →

Publié dans 40 jours | Jésus est... | Tagué , , , , | 2 commentaires