Les déshérités


“Qui opprime le pauvre outrage Celui qui l’a fait, mais celui qui l’honore use de grâce envers l’indigent”. Proverbes 14. 31

Le monde dans lequel nous vivons attache une grande importance à l’apparence extérieure d’un homme. Il pense même qu’elle traduit ses qualités intérieures. Sous l’influence de la publicité, la plupart des gens associent laideur et méchanceté, beauté et bonté: l’homme idéal est grand et sûr de lui; la femme idéale est bien faite et souriante. Ceux qui différent de cette image idéale sont parfois considérés comme les pauvres du proverbe: ceux qui présentent un handicap, un visage disgracieux, une difficulté d’expression…

Ils sont peut-être l’objet d’une attitude de rejet plus ou moins consciente de la part de ceux qu’ils rencontrent. Même déjà à l’école, l’enfant timide, un peu maladroit s’attire les moqueries de ses camarades, et parfois même un certain désintérêt de la part de son instituteur.

Vivants dans le même univers culturel, les croyants doivent prendre garde à ne pas avoir les mêmes attitudes que le monde et à ne pas s’écarter, sans toujours s’en rendre compte, de ceux qui ne sont pas comme eux. Cela équivaudrait à opprimer le pauvre et constituerait un outrage envers Dieu qui l’a ainsi créé.

Dans le chapitre 9 du deuxième livre de Samuel, David nous donne un bel exemple “de la bonté de Dieu” (v. 3) envers un déshérité. Il invite Mephibosheth, qui était boiteux des deux pieds, à manger “continuellement le pain à (sa) table” (v. 10).

Surtout, considérons comment le Seigneur, lui, s’est approché de tous les malheureux, boiteux, aveugles, mendiants et même lépreux si souvent affreusement mutilés par leur maladie. Rejetés par la société, ils trouvaient en lui d’abord sa compassion, puis la délivrance de leurs péchés et enfin, la guérison de leurs infirmités.

Rappelons-nous toujours que les hommes ont été faits à la ressemblance de Dieu (Jacques 3. 9). Appliquons-nous à ne pas juger nos semblables sur leur apparence extérieure, mais faisons comme Dieu qui regarde au cœur (1 Samuel 16. 7). C’est honorer Dieu que manifester de la considération envers ceux que le monde méprise et d’être pour eux des témoins de Christ et de sa grâce: “Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres quant au monde, riches en foi et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment?” (Jacques 2. 5).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Photophobie


« Oui, tu es ma lumière, Eternel! L’Eternel éclaire mes ténèbres. » La Bible, 2 Samuel 22:29

Savez-vous ce qu’est la photophobie ? En médecine, c’est une sensibilité excessive à la lumière, dans certaines affections oculaires. Mais la photophobie peut aussi être une appréhension maladive, une angoisse qui pousse à fuir la lumière.

La Bible nous parle aussi de photophobie, celle de la tendance naturelle de l’homme à éviter la lumière spirituelle. Jésus- Christ, lorsqu’il était sur la terre, a dit : « Je suis la lumière du monde. » (Jean ch.9  v.5). Mais nous voyons aussi que les hommes de sa génération n’ont pas voulu de Lui. « Il est venu et les siens ne l’ont pas accueilli. » (Jean ch.1 v.11) Pourquoi la lumière peut-elle être gênante ? Tout simplement parce qu’elle révèle les défauts, les imperfections, tout ce qui ne va pas. Quand on nettoie des vitres, on peut avoir l’impression que c’est propre ; mais il suffit d’un rayon de soleil et l’on s’aperçoit qu’en réalité il reste encore bien des traces de saleté. Il en va de même dans nos vies. Lorsque nous nous approchons de Jésus- Christ, il révèle le mal qu’il y a dans nos coeurs. Il le fait non pas pour nous écraser, mais pour nous montrer que nous avons besoin de Lui. Cela ne nous fait certes pas plaisir de constater que nous sommes mauvais. Mais si nous acceptons ce constat, que nous avouons nos fautes, il nous pardonne et purifie nos coeurs.

Alors, laissons Jésus illuminer notre existence. Acceptons de sortir des ténèbres, de la nuit spirituelle. Jésus-Christ peut nous conduire vers la lumière et la vie éternelle, nous faire goûter à la joie infinie de sa présence.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Jean chapitre 3 : versets 16 à 21

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Médisance et calomnie


“Tu n’iras pas çà et là médisant parmi ton peuple”. Lévitique 19. 16

“Tu ne feras pas courir de faux bruits”. Exode 23. 1

La médisance et la calomnies sont deux comportements condamnables, mais ils ne doivent pas être confondus. Médire, c’est dire du mal de quelqu’un en rapportant des faits que l’on croit exacts. Par contre, calomnier quelqu’un, c’est l’accuser d’une chose que l’on sait fausse, c’est salir sa réputation.

Malheureusement, ceux qui écoutent des paroles de médisance ou de calomnie, le font, bien souvent, avec plaisir, car “les paroles du rapporteur sont comme des friandises, et elles descendent jusqu’au-dedans des entrailles” (Proverbes 18. 8; 26. 22). Et pourtant ces paroles portent atteinte à la personne, à sa réputation, à son honneur. Ne les écoutons pas! Au contraire, essayons toujours de dire quelque chose de bon sur les absents que d’autres accusent. Posons la question à ceux qui accusent: «Le diriez-vous devant celui dont vous parlez?»

La plupart du temps ces paroles méchantes viennent d’un manque d’amour, ou de la jalousie, ou de l’orgueil, ou d’autres choses peu avouables. Il s’agit d’œuvres de la chair en nous quand nous négligeons de la juger. Mais, par la grâce de Dieu, nous avons une nouvelle nature, Christ en nous. Or qu’est-il dit de la façon dont s’exprimait notre Seigneur? “Des paroles de grâce… sortaient de sa bouche” (Luc 4. 22); “la grâce est répandue sur tes lèvres” (Psaume 45. 2). Lui seul peut dire: “Tu as sondé mon cœur, tu m’as visité de nuit; tu m’as éprouvé au creuset, tu n’as rien trouvé; ma pensée ne va pas au-delà de ma parole” (Psaume 17. 3). Quel exemple!

Vivons réellement devant Dieu, dans la conscience de sa présence divine. Nos cœurs seront pénétrés de sa grâce envers nous et les autres. Alors nos paroles seront sûrement bien différentes de celles qu’elles sont, hélas, trop souvent. Rappelons-nous que nos paroles révèlent nos pensées et notre état intérieur, car “de l’abondance du cœur, la bouche parle” (Matthieu 12. 34), et “ce qui sort de la bouche vient du cœur” (Matthieu 15. 18).

Par nos propres forces, nous sommes incapables de dompter notre langue (Jacques 3. 5‑8). Jésus seul peut et veut le faire en nous. Demandons-le lui en faisant monter vers lui la prière du psaume: “Mets, ô Éternel! une garde à ma bouche, veille sur l’entrée de mes lèvres” (Psaume 141. 3).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Eau gratuite


« Bois les eaux de ta propre citerne
et celles qui jaillissent de ta fontaine ! » La Bible, Proverbes 5:15

Certains ont une réputation de savant, d’écrivain ou de musicien de talent. Ce n’est pas le cas de Richard Wallace. Pourtant, aujourd’hui encore, on peut voir et reconnaître les qualités humaines de cet homme. En 1872, Sir Wallace, marqué par la misère et le manque d’eau au cours des terribles années de guerre, offrit à la ville de Paris cinquante « fontaines à boire ». Il demandait de les placer sur les points les plus utiles pour permettre aux passants de se désaltérer. Les Parisiens furent vite conquis par cette innovation. Aujourd’hui, à Paris, les fontaines Wallace fonctionnent comme au premier jour. Elles ne servent pas seulement à rafraîchir le touriste ou le flâneur, mais les plus pauvres des Parisiens y ont toujours recours, car il s’agit d’un des rares points d’eau gratuits de la capitale. Offrir la possibilité à ses concitoyens de boire, quel geste bienveillant !

Dieu, Lui, n’a pas pensé qu’une fois aux besoins de ses créatures sur terre. Il y a toujours pensé. Avant même que l’homme ne choisisse la voie du mal en Eden, Dieu avait prévu le moyen de le sauver. La fontaine qu’il nous propose, c’est Jésus-Christ, son Fils qui nous appelle à nous tourner vers lui, la vraie source de la vie. Si vous avez soif de vérité, de justice et d’amour, placez votre foi en Jésus-Christ, recevez son pardon et une vie nouvelle, éternelle. C’est l’eau spirituelle qui jaillit de Jésus. « Venez à moi » (Matthieu 11 : 28), nous dit Jésus. La fontaine de vie est là, bien réelle, témoin éternel de l’amour de Dieu pour moi, pour vous. Ne vous privez pas de boire à une telle source.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Jean chapitre 4 : versets 1 à 42

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Une soif satisfaite


“Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; celui-ci n’est-il pas le Christ?” Jean 4. 29

Dans ce récit, une femme samaritaine profite de la grande chaleur de midi pour aller puiser de l’eau, sans croiser les habitants de la ville. En effet, cette femme souffre parce que le péché fait partie de sa vie et que sa vie affective est chargée. Or le péché ne peut apporter ni vraie paix, ni vraie joie, ni vrai repos.

Dans ces conditions inattendues pour elle, Jésus, assis au bord du puits, la rencontre. Il veut lui faire découvrir la gravité de son état et étancher sa soif de vie spirituelle. Pour cela, il lui demande un service: “Donne-moi à boire” (Jean 4. 8). Puis c’est elle qui demande à son tour à Jésus l’eau qui désaltère à toujours: “Donne-moi cette eau, afin que je n’aie pas soif et que je ne vienne pas ici pour puiser” (v. 15).

Jésus saisit l’occasion pour toucher sa conscience. Il l’oblige à lui révéler sa souffrance intérieure, en lui demandant d’appeler son mari. La femme lui répond en essayant de dissimuler la réalité: “Je n’ai pas de mari. Jésus lui dit: Tu as bien dit: Je n’ai pas de mari; car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari; en cela tu as dit vrai” (v. 17, 18).

À ce regard de Jésus qui a pénétré sa conscience et sa vie, la Samaritaine reconnaît en lui un prophète, un porte-parole de Dieu. Sa conscience remuée, elle formule alors, mais indirectement, son désir de Dieu en parlant d’adoration: “Nos pères ont adoré sur cette montagne-ci, et vous, vous dites qu’à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer” (v. 20).

Jésus lui révèle alors le sens de la vraie adoration (v.23). Cette femme finit par découvrir, dans l’homme qui lui parle, le Messie qu’elle ne connaissait qu’en termes vagues. Elle est maintenant en sa présence. Sa soif spirituelle est si complètement satisfaite qu’elle pense aussitôt à ses concitoyens. Eux aussi ont besoin de l’eau de la vie qui désaltère à jamais. Libérée, elle ne redoute plus le regard des gens de la ville. Elle part les inviter à venir voir par eux-mêmes le Messie qu’elle a découvert.

Quel encouragement de découvrir un tel libérateur pour nos vies en désordre! Aucun de nos péchés passés ne peut empêcher Jésus de nous accepter, si nous nous humilions devant lui et croyons qu’il est le Christ, le Sauveur du monde.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Il s’implique personnellement


« Comportez-vous en hommes libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté mais en agissant au contraire comme des serviteurs de Dieu. » La Bible, 1 Pierre 2:16

Dans une commune française, le maire a décidé de s’impliquer personnellement dans les actions de nettoyage de la ville. Ainsi un jour par semaine, il intègre une équipe de balayage d’un quartier ou celle d’un autre service technique. Portant les mêmes vêtements que chacun des employés, il travaille avec eux sous les ordres du chef d’équipe. Il a décidé de montrer l’exemple et de partager les difficultés rencontrées sur le terrain. Cette bonne initiative permettra certainement aux gens de communiquer plus facilement avec leur maire puisqu’ils l’auront vu dans la ville, concerné par les problèmes pratiques de chacun.

Savez-vous que Dieu qui aime les hommes a aussi fait ce qu’il faut pour se mettre à leur portée ? Dieu ne regarde pas avec indifférence les hommes qui se débattent dans leurs problèmes. Depuis toujours, Dieu leur a parlé de plusieurs manières et il s’est aussi impliqué personnellement. Il s’est incarné, c’est-à-dire qu’il a pris un corps en naissant comme un simple enfant. On l’a appelé Jésus. Il a été enfant, adolescent, a étudié, appris un métier. Jésus a vécu un peu plus de trente années sur cette terre et a partagé la condition des humains sans jouir de privilège particulier. Il peut donc bien nous comprendre, il est concerné par nos difficultés. Mais il a fait encore bien plus que de se mettre à la portée des gens. Il nous a aimés au point de donner sa vie en sacrifice afin que nous puissions être pardonnés du mal que nous faisons et en être délivrés. Oui, Dieu n’est pas indifférent à ce que je vis et Il me le fait savoir par la Bible.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Hébreux chapitre 2 : versets 11 à 18

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Approchons… sortons


“Approchons-nous avec un cœur vrai, en pleine assurance de foi, avec des cœurs par aspersion purifiés d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’eau pure”. Hébreux 10. 22

“Ainsi donc, sortons vers Lui hors du camp, portant son opprobre”.  Hébreux 13. 13

Dans l’épître aux Hébreux, ces deux invitations complémentaires s’imposent à toute vie chrétienne. Elles sont sans équivoque.

Approchons…

Christ nous a ouvert l’accès à Dieu par la croix. Toutes les barrières ont été ôtées, car Il nous a purifiés et lavés. Nous pouvons donc nous approcher de Dieu sans crainte. Usons de ce privilège: le libre accès spirituel à sa présence ne dépend pas de nos mérites.

Dans quel état moral nous approcher de Dieu?

– “avec un cœur vrai”: c’est-à-dire droit devant Dieu, sans fraude.
– “en pleine assurance de foi”: sans émettre de doute sur l’efficacité de l’œuvre de Christ, avec une pleine confiance dans les promesses de Dieu et la ferme conviction qu’Il nous accepte dans sa présence, comme ses bien-aimés enfants que nous sommes devenus.
– “avec des cœurs par aspersion purifiés d’une mauvaise conscience”: nous nous approprions l’œuvre rédemptrice de Christ qui nous a délivrés du sentiment de culpabilité que le péché produisait en nous.
– “le corps lavé d’eau pure”: lavés une fois pour toutes de la culpabilité du péché par la mort de Christ, l’Esprit, par la Parole de Dieu, nous lave, quand c’est nécessaire, de la souillure du péché.

Sortons…

Vivants par la foi en Jésus Christ, mis à part pour Dieu, séparons-nous moralement de ce monde où il n’y a pas de place pour Jésus. Pour Le suivre:

– Sortons du camp incrédule et rebelle qui a condamné injustement notre Seigneur.
– Sortons loin de la Loi et des traditions religieuses.
– Rompons avec notre précédente manière de vivre, renonçons à ce qui est opposé à Christ, abandonnons tout ce qui fait obstacle à notre communion avec Lui, pour nous attacher à Lui seul.

Sortir hors du camp, c’est aller résolument vers Jésus pour L’adorer et Lui rendre témoignage. C’est choisir de Le suivre quoi qu’il en coûte.

Plus nous vivrons dans la présence de Dieu, plus nous nous sentirons étranger à l’esprit du “camp”.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les lois de l’hérédité


« L’Éternel est bon; Sa bonté dure toujours, et Sa fidélité de génération en génération. » La Bible, Psaume 100:5

« Tel père, tel fils ! » Vous connaissez tous ce dicton ! Malheureusement, dans certaines familles, il y a des maladies que l’on retrouve chez les parents et les enfants, et là, on aimerait tant faire mentir ce dicton ! Des maladies cardiaques, certaines formes de diabète ou encore des tendances à la dépression passent souvent d’une génération à l’autre. On se dispenserait volontiers de cette « solidarité » imposée !

Mais on parle beaucoup moins d’un autre type d’hérédité, pourtant tout aussi réelle. Car, s’il existe une hérédité physique, il existe aussi une hérédité spirituelle. La Bible dit que nous sommes tous nés avec une nature marquée par le mal. Depuis que le mal est entré dans le monde à la suite de la désobéissance du premier couple humain, chaque être humain a hérité de cette nature marquée par le mal. « Le coeur est tortueux plus que toute autre chose, et il est incurable… » (Jérémie ch.17 : v. 9) Mais à la différence de l’hérédité physique, l’hérédité spirituelle n’est pas irrévocable. Dieu nous aime et ne veut pas que le mal reste en nous afin de nous nuire ainsi qu’à notre entourage. Jésus-Christ a donné sa vie en sacrifice pour régler définitivement le problème du mal dans notre vie. Nous pouvons être complètement délivrés de cet héritage du mal. Mais cela n’est pas automatique ; chacun de nous doit décider s’il veut rester prisonnier du mal et vivre séparé de Dieu ou non. Si je reconnais mon besoin de Dieu et réclame son pardon, alors je serai délivré de la malédiction du mal que la Bible appelle le péché.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Romains chapitre 5 : versets 15 à 25

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Connaître et pratiquer


“Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la Loi ou les prophètes: je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir; car, en vérité, je vous le dis: Jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, un seul iota ou un seul trait de lettre ne passera pas de la Loi, que tout ne soit réalisé”.   Matthieu 5. 17, 18

(Jésus dit): »Dans les écrits des prophètes, vous pouvez lire cette parole: Dieu les instruira tous. Tout homme qui écoute la voix du Père et qui se laisse instruire par Lui vient à moi. » La Bible, Jean 6:45

Avant d’enseigner à ses disciples les bases sur lesquelles ils doivent établir et maintenir des relations avec les autres, le Seigneur confirme fermement l’importance de “la Loi et des prophètes”, c’est-à-dire des Saintes Écritures.

Certes, il introduit un nouvel ordre de choses: le royaume des cieux. Mais cela ne change rien à la Parole de Dieu, immuable et permanente. Au contraire, le Seigneur va accomplir la Loi, non pas dans ses prescriptions formelles, mais pleinement et entièrement dans son esprit et son sens le plus profond, dans son essence même: aimer Dieu et le prochain (Matthieu 22. 34-40).

Et de fait, en suivant Jésus tout au long de son service ici-bas, les disciples peuvent voir et, pour ainsi dire, toucher du doigt comment il accomplit la Loi. Il est entièrement dévoué par amour à la volonté de son Père et, en même temps, toujours plein de compassion pour tous les gens qu’il rencontre ou avec lesquels il vit. Pour tous, il est parfaitement le sel et la lumière.

Par son exemple, il nous indique à la fois la condition pour être le sel et la lumière des hommes et la manière de l’être réellement: connaître et pratiquer la Parole de Dieu.

Nous sommes reconnaissants de ce que Dieu ne nous laisse pas à nos propres appréciations de ce qu’il convient de faire, ni à des systèmes de pensée philosophiques ou moralistes élaborés par les hommes. Nous avons dans sa Parole une base solide d’enseignement de ses pensées (2 Timothée 3. 16, 17).

Le Seigneur insiste sur la nécessité de garder toute la Parole sans rien en retrancher et de ne pas privilégier des commandements qui nous donneraient un air de piété et de sainteté auprès des autres (Colossiens 2. 20-23). Il nous invite ainsi à ne pas nous contenter d’apparences, mais à aimer en action et en vérité (1 Jean 3. 18). En tout Il est notre parfait modèle.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Choix des plus belles fleurs


« On voit des fleurs éclore à travers le pays, et le temps de chanter est revenu… » La Bible,
Cantique des Cantiques 2:12

Pierre-Joseph Redouté, peintre français (1759-1840) passionné de botanique, est très connu pour ses magnifiques peintures et gravures de roses. Il ne se lassait pas de peindre et d’admirer les beautés de la nature. Un de ses livres, « Choix des plus belles fleurs », commence par ces mots d’introduction intéressants : « Choix des plus belles fleurs prises dans différentes familles du règne végétal (…), gravées, imprimées en couleur et retouchées au pinceau avec un soin qui doit répondre de leur perfection ».

« Avec un soin qui doit répondre de leur perfection », ces mots m’ont fait penser à l’univers, à la terre et aux hommes que Dieu a créés. L’infinie grandeur de la création dépasse mon intelligence. La nature est un magnifique témoignage de la puissance de Dieu et de sa sagesse pour le monde entier. Quand nous observons les fleurs, les oiseaux, les divers animaux ou bien des paysages magnifiques partout dans le monde, nous sommes émerveillés. « Depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses oeuvres quand on y réfléchit ». (Romains ch.1 : v. 20) Notre Créateur a tout fait avec un soin qui parle de sa perfection. L’homme, quelque grand que soit son génie, reste une créature limitée. Mais le Créateur aime ses créatures et veut en prendre soin. Lorsque Jésus a marché sur notre terre, c’est Dieu lui-même qui s’approchait de ses créatures pour leur dire : vous n’êtes pas des grains de poussière perdus dans l’univers. Je vous ai créés avec un soin particulier et je vous aime.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 8

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

LUMIÈRE


− Le Psaume 16, particulièrement dans sa deuxième partie, annonce prophétiquement la résurrection de Jésus (cf. Actes 2:25-32). Réjouissons-nous de ce que Jésus est vraiment ressuscité et « nous a fait naître à une vie nouvelle… pour nous donner une espérance vivante » (1 Pierre 1:3). Avec Jésus ressuscité, la Parole vivante de Dieu, nous pouvons marcher vers l’avenir avec espérance !

Des Conseils pour Jeûner………………………………………………………………………+ de Trésors→

Nous serions très heureux, si vous pouviez nous témoigner quelque chose de ce que vous avez vécu et/ou découvert à travers ces 40 jours, en cliquant sur l’enveloppe
enveloppe

Publié dans 40 jours | Au fil du Ps. 119 | Tagué , , , , | 2 commentaires

Ténèbres


« L’Eternel a voulu le briser par la souffrance. Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, il verra une descendance… » Esaïe 53:10

– La crucifixion et la mise au tombeau de Jésus ont eu lieu exactement comme les prophètes l’avaient prédit (Marc 15 :42-47 ; Jean 19 :38-42). La résurrection aussi avait été annoncée prophétiquement par Esaïe. Nous remercions Dieu pour ces vérités qui fortifient notre foi ! Aujourd’hui, regardons en arrière, aux jours écoulés, retenons et prenons notes de ce qui nous a le plus marqués.

Des Conseils pour Jeûner

Tu as une question ou tu veux réagir, clique sur l’enveloppe enveloppe

Publié dans 40 jours | Au fil du Ps. 119 | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Ses Blessures, La Paix


« Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes: la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.  » Esaïe 53:5

− Quelles paroles prophétiques puissantes, écrites 750 ans avant la mort de Jésus-Christ pour nous à la croix ! Le trésorier d’Ethiopie, par exemple, est devenu croyant par ces paroles (Actes 8 :26-40).

Prions qu’encore beaucoup de personnes partout dans le monde parviennent à la foi en Jésus en lisant la Parole de Dieu !

Des Conseils pour Jeûner

Tu as une question ou tu veux réagir, clique sur l’enveloppe enveloppe

Publié dans 40 jours | Au fil du Ps. 119 | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Louer Dieu & accueillir Son aide


« Je suis errant comme une brebis perdue: viens à la recherche de ton serviteur, car je n’oublie pas tes commandements. » Psaume 119⁥:176

− Le verset qui termine ce long psaume est remarquable. Il présente encore une fois Jésus, le bon berger qui donne Sa vie pour les brebis (Jean 10 : 11,14). Remercions Jésus de nous avoir cherchés, trouvés et de nous ramener encore & toujours à Lui.

Prions dans ce sens pour les personnes que Dieu met sur notre coeur, qu’elles se laissent trouver par le Bon Berger.

Des Conseils pour Jeûner

Tu as une question ou tu veux réagir, clique sur l’enveloppe enveloppe

Publié dans 40 jours | Au fil du Ps. 119 | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Louer Dieu & accueillir Son aide


« Que mes lèvres proclament ta louange, car tu m’enseignes tes prescriptions ! Que je puisse vivre et te louer. » Psaume 119⁥:171&175

− Cette dernière strophe du Psaume 119 nous indique le but ultime de notre cheminement avec la Parole de Dieu : que nous honorions et glorifions Dieu par toute notre vie (Ephésiens 1 :6,12,14).

Prions que notre vie Lui soit agréable (Hébreux 13 :21), l’honore de plus en plus (Psaume 71 :14) et le réjouisse !

Des Conseils pour Jeûner

Tu as une question ou tu veux réagir, clique sur l’enveloppe enveloppe

Publié dans 40 jours | Au fil du Ps. 119 | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire