La clef de l’herméneutique


“Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la Parole de la vie… ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, afin que vous aussi vous ayez communion avec nous : or notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ”. 1 Jean 1. 1, 3

« Que la Parole de Christ habite en vous dans toute sa richesse! Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres en toute sagesse par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantez pour le Seigneur de tout votre cœur sous l’inspiration de la grâce. » La Bible, Colossiens 3:16

L’herméneutique est la science de l’interprétation des écrits anciens et plus spécialement, pour nous croyants, des livres de la Bible. Quelle est la clef qui nous permet, sous la conduite du Saint Esprit, d’interpréter la Parole de Dieu, c’est-à-dire d’en saisir le sens profond ainsi que les applications pratiques pour notre vie ? La clef, c’est Christ. Oui, la seule façon de comprendre justement les Écritures, c’est de les rapporter à Christ, et c’est bien normal puisque Christ est le centre des pensées de Dieu et donc de sa Parole.

Le but de Dieu en faisant écrire la Bible, ce n’était pas de mettre en valeur les hommes de foi dont elle raconte la vie, qu’ils s’appellent Noé, Abraham, David, Paul ou Pierre. Ils ne sont que des instruments dont Dieu s’est servi pour accomplir son plan. Leurs vies, tantôt par contraste, tantôt par similitude avec celle de Christ, nous montrent les perfections de l’Homme divin.

Dès le début de la Genèse et tout au long de ce livre, le récit de la vie des hommes de foi qui se succèdent nous conduit à considérer différents caractères de Christ. L’Apocalypse, qui termine la Bible, nous parle encore de lui sous de multiples aspects dont le plus touchant pour nous est celui de l’Agneau de Dieu qui a été immolé. Jésus lui-même reconnaissait que ses opposants sondaient les Écritures. Ils croyaient recevoir ainsi la vie éternelle. Mais il leur manquait la clef pour la recevoir, puisqu’ils refusaient celui auquel les Écritures rendent témoignage (Jean 5. 39, 40). C’est lui aussi qui a expliqué aux disciples d’Emmaüs, “dans toutes les Écritures, les choses qui le concernent” (Luc 24. 27).

En lisant la Bible, c’est toujours Lui que nous devons discerner. Souvenons-nous qu’Il est la clef de toute bonne interprétation de la Bible. Mais c’est le Saint Esprit seul qui nous permet de la placer dans la bonne serrure, c’est-à-dire de nous donner la bonne explication, la bonne application de la Parole de Dieu.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Présence et paix dans l’agitation


“Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul. Mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Il fallait que je vous dise aussi cela pour que vous trouviez la paix en moi. Dans le monde, vous aurez à souffrir bien des afflictions. Mais courage ! Moi j’ai vaincu le monde.” Jean 16.33

« Restez vigilants, tenez ferme dans la foi, soyez courageux, fortifiez-vous. » La Bible, 1 Corinthiens 16:13

Ces paroles de Jésus ont été prononcées quelques heures avant son arrestation. Cette arrestation, sa condamnation et sa crucifixion furent un énorme clash et une terrible épreuve pour les disciples de Jésus. Alors que jusqu’à présent ils suivaient le Messie, vivaient des miracles et se sentaient en sécurité à la suite du Bon Berger, les voici désormais livrés à eux-mêmes sans vraiment comprendre ce qu’il se passe et voyant leur Maître et ami souffrir atrocement. On peut imaginer combien ils étaient agités, inquiets, déboussolés durant ce grand chamboulement.

Le monde sportif actuel subit aussi un énorme renversement. Du jamais vu !

Les entraînements et compétitions rythmés selon les saisons et les différents calendriers sportifs sont désormais tous annulés, reportés. Tout est incertain.

Face à l’inquiétude et l’agitation actuelle, face à l’isolement que chacun vit désormais, Jésus te propose sa paix, cette même paix qu’il proposa jadis à ses disciples.

Aussi, Jésus a été laissé seul pour faire face à une terrible épreuve, ses disciples et amis ayant été dispersés, mais il avoue ne jamais l’avoir été, car Dieu, le Père était avec lui.

Aujourd’hui encore Jésus te dit que dans l’adversité, l’isolement et les souffrances que tu vis, tu n’es pas seul(e), et tu peux trouver la paix en lui. Alors approche-toi de lui !

En ces temps tumultueux, j’aime aussi me rappeler cette parole de Dieu pour son peuple lorsqu’il se trouvait dans le désert : “Prenez courage, tenez bon ! Ne craignez rien et ne vous laissez pas effrayer par eux, car l’Eternel votre Dieu marche lui-même avec vous, il ne vous délaissera pas et ne vous abandonnera pas.Deutéronome 31.6

Alors que cet ennemi qui s’attaque à notre santé n’est pas visible, que beaucoup de personnes sont confinées et ne peuvent plus s’entraîner, voire même aller marcher dehors, cette promesse est pourtant encore vraie aujourd’hui. Garde-la précieusement dans ton cœur : “Prends courage, tiens bon ! Ne crains rien et ne te laisse pas effrayer par ce virus, car l’Eternel ton Dieu est lui-même confiné avec toi. Il ne te délaissera pas et ne t’abandonnera pas !”

S. Ray
Amonière Sportive

Si tu veux trouver la vrai paix avec l’aide de Jésus, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Bonté, Vérité, Respect, Honneur


Clique sur l’image pour la partager avec tes amis !

« Par la bonté et la vérité on expie la faute, et par la crainte de l’Eternel on se détourne du mal. » La Bible, Proverbes 16:6

Publié dans Versets illustrés | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Déguise-toi !


“Jéroboam dit à sa femme : Lève-toi, je te prie, et déguise-toi… et va-t’en à Silo ; voici, là est Akhija, le prophète”. 1 Rois 14. 2

« Celui qui éprouve de la haine se déguise avec ses paroles, et il cache au fond de lui la tromperie. » La Bible, Proverbes 26:24

Jéroboam donne un conseil bien étrange à sa femme : se déguiser pour consulter le pro­phète au sujet de leur fils malade ! Ce couple ne connaissait-il pas le vrai Dieu pour s’ap­procher de lui dans l’épreuve ?

Jéroboam, premier roi des dix tribus après la division d’Israël, s’est détourné de Dieu pour se tourner vers les idoles. Comme il ne vit pas devant Dieu, il est mal à l’aise à l’idée d’aller vers son messager Akhija. C’est pourquoi il propose un déguisement. Peine perdue, car toutes choses sont nues et découvertes devant Dieu (lire la suite du ch. 14).

De même, le déguisement de Saül, pour aller voir une femme qui invoquait les esprits, ne lui avait pas mieux réussi (1 Samuel 28). Celui d’Achab, à la bataille de Ramoth de Ga­laad, ne lui a pas permis de rester en vie (1 Rois 22. 29-38).

Quelqu’un qui se déguise cherche à être un autre. Son apparence nouvelle ne permet pas de le reconnaître. Il cache ce qu’il est habituellement. Certes, cela peut être un jeu pour des enfants, mais pour des adultes, les tristes exemples précédents sont un avertissement. C’est ainsi que Dieu a dit à son peuple : “La femme ne portera pas d’habit d’homme, et l’homme ne se vêtira pas d’un vêtement de femme ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel” (Deutéronome 22. 5). Indépendamment de toute tradition vestimentaire, un habillement qui ne permet pas de distinguer entre un homme et une femme est à proscrire absolument. D’ailleurs, les carnavals, défilés déguisés qui durent parfois plusieurs jours dans certaines régions, tournent souvent à la débauche.

Mais parfois on se déguise au sens figuré, c’est-à-dire moralement. N’y a-t-il pas au fond du coeur le désir permanent de paraître autre que ce qu’on est ? Plus riche, plus pauvre, plus spirituel, même plus humble, plus pieux… C’est l’hypocrisie des pharisiens que le Seigneur Jésus condamne (Matthieu 23).

Certes, nous n’avons pas à tout dévoiler sans discernement, mais ne vivons pas avec un masque devant nos frères et soeurs. Le secret pour être vrai est de vivre d’abord dans la lumière de Dieu.

Le dernier mot est à Paul : “Ce qui fait notre gloire, en effet – comme en témoigne notre conscience – c’est que nous nous sommes conduits dans le monde, et plus encore envers vous, avec une droiture et une sincérité de Dieu, non pas avec une sagesse char­nelle, mais par la grâce de Dieu” (2 Corinthiens 1. 12).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Heureux…


“Jésus, voyant ces foules, monta sur une colline. Il s’assit, ses disciples se rassemblèrent autour de lui et il se mit à les enseigner. Il leur dit :
Heureux ceux qui se reconnaissent spirituellement pauvres,
car le royaume des cieux leur appartient.
Heureux ceux qui pleurent, car Dieu les consolera.
Heureux ceux qui sont doux,
car Dieu leur donnera la terre en héritage.
Heureux ceux qui ont faim et soif de justice,
car ils seront rassasiés.
Heureux ceux qui témoignent de la bonté,
car Dieu sera bon pour eux.
Heureux ceux dont le cœur est pur, car ils verront Dieu.
Heureux ceux qui répandent autour d’eux la paix,
car Dieu les reconnaîtra pour ses fils.
Heureux ceux qui sont opprimés pour la justice,
car le royaume des cieux leur appartient.
Heureux serez-vous quand les hommes vous insulteront et vous persécuteront, lorsqu’ils répandront toutes sortes de calomnies sur votre compte à cause de moi.
Oui, réjouissez-vous alors et soyez heureux, car une magnifique récompense vous attend dans les cieux. Car vous serez ainsi comme les prophètes d’autrefois : eux aussi on été persécutés avant vous de la même manière.” Matthieu 5.1-12

« Je vous ai dit cela afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez à souffrir dans le monde, mais prenez courage: moi, j’ai vaincu le monde » La Bible, Jean 16:33

Ce sermon de Jésus est très connu et a été nommé « les béatitudes ».
Voici aujourd’hui une proposition de ce que pourraient être « les béatitudes sportives » :

« Heureux ceux qui finissent l’entraînement sans trop de courbatures, car ils pourront continuer sans trop de douleurs.
Heureux ceux qui ont accès à des centres d’entraînements avec des soins (massages, etc…) à disposition, car ils pourront progresser plus rapidement.
Heureux ceux dont leur coach est satisfait de leur prestation, car ils seront félicités.
Heureux ceux qui seront sélectionnés pour de grandes compétitions, car leurs efforts auront payé.
Heureux ceux dont le tirage au sort pour les tournois leur est favorable, car ils auront plus de chances de gagner.
Heureux ceux qui réussissent des exploits, car ils seront exultés et reconnus dans le monde entier. »

Quel contraste avec ce que nous laisse Jésus comme encouragement sur ce qui peut nous rendre heureux dans ce monde !

Si aujourd’hui, tu es malheureux car tu ne peux plus pratiquer ton sport, parce que la saison est terminée, parce que tes compétitions ont été annulées, parce que tu es dans l’incertitude quant à la saison prochaine, parce que tu es blessé, parce que tu as peur pour ta santé, …, alors écoute les encouragements de Jésus !

Aujourd’hui, si tu es pauvre, si tu pleures, si tu as faim, si tu as peur, si tu recherches le bon, si tu mets ta confiance en Jésus et/ou si tu souffres pour lui, sois heureux, car toutes ses promesses sont pour toi !

« Maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour ; mais la plus grandes des trois est l’amour. » (1 Corinthiens 13.13)

Aujourd’hui, alors que tu traverses cette pandémie qui chamboule ta vie et ta pratique sportive, en quoi peux-tu être heureux/heureuse ?
Ces personnes qui t’entourent, et te donne du soutien quand tu en as besoin !

S. Ray
Amonière Sportive

Si tu veux recevoir un soutien concret de Jésus, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans son logement


“Paul demeura deux années entières dans un logement qu’il avait loué pour lui”. Actes 28. 30

« Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. » La Bible, Romains 15:7

Le message d’aujourd’hui est particulièrement dédié aux personnes invalides qui ne peuvent pas, ou peu, sortir de chez elles. La dernière vision que nous avons de l’apôtre Paul dans le livre des Actes semble un précieux encouragement pour elles.

Il est là, à Rome, dans un logement qu’il a loué. Ce n’est pas tout à fait la prison comme il la connaîtra plus tard. Toutefois, il ne peut plus aller et venir : un soldat le garde (Actes 28. 16). Il avait sillonné l’Asie mineure jusqu’en Illyrie (Albanie actuelle) et la côte est de la Grèce lors de trois grands voyages missionnaires. Il avait visité un grand nombre d’assemblées chrétiennes et rencontré beaucoup de croyants. Il avait prêché la Parole à des auditoires parfois nombreux. Il se retrouve seul, obligé de rester dans son logement à Rome. Il semble n’avoir plus beaucoup de possibilités de servir. Une est mentionnée ici : recevoir. Paul “recevait tous ceux qui venaient le voir. Il prêchait le royaume de Dieu et enseignait tout ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ, avec toute hardiesse, sans empêchement” (v. 30, 31).

Devant cet exemple, peut-être allons-nous dire : « Moi, je ne suis pas Paul, je n’ai pas toutes ces visites ». Réfléchissons un instant à ceux qui viennent dans notre maison durant une année. Qui sont-ils ? Certes, il y a ceux que nous invitons, mais aussi bien d’autres : c’est le voisin qui vient demander un service, c’est le commerçant qui vient pro­poser sa marchandise, c’est un enfant qui veut être soigné ou consolé, c’est tel frère ou soeur qui pleure, qui a besoin d’un coup de main ou d’un conseil ou de prières…

Et si tous ceux-là et d’autres encore entendaient parler du “salut de Dieu” (v. 28) et “de ce qui concerne le Seigneur Jésus” (v. 31), combien pourraient être encouragés !” Une parole dite en son temps, combien elle est bonne !” (Proverbes 15. 23).

En somme, un logement peut devenir un champ missionnaire !

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Fragile et solide


“Un homme seul est facilement maîtrisé par un adversaire, mais à deux ils pourront tenir tête à celui-ci. Et une corde faite de trois cordelettes tressées n’est pas vite rompue.” Ecclésiaste 4.12

A plusieurs on est plus fort que tout seul ! Cette réalité je l’ai souvent expérimentée durant ma carrière sportive, puisque je faisais du sport d’équipe. De nombreuses fois, notre équipe jouait si bien ensemble que notre niveau général était bien plus élevé que le niveau maximal de chaque individu. Souvent, les forces me manquaient et alors, mes coéquipières prenaient le relais, ainsi j’ai gagné de nombreux matchs alors que je n’étais moi-même pas au top. Et toutes ces défaites si difficiles à digérer, qu’il était bon de vivre notre tristesse ensemble.

En sport, la fragilité et la vulnérabilité ne sont souvent pas les bienvenues. Pourtant chaque être humain se sent parfois petit, fragile, à bout de force et bien seul face à une montagne ! La clé, mes amis, est de s’entourer. D’ailleurs Dieu n’a jamais prévu que nous soyons seuls pour affronter la vie. Il nous a laissé le Saint Esprit comme aide (Jean 14.16‑17, Actes 2.33, etc…) et il nous incite à nous encourager entre frères et sœurs en Christ pour tenir bon dans la foi et garder l’espérance (1 Thessaloniciens 5.11, Galates 6.2, Romains 15.1, etc…).

As-tu déjà remarqué : “Les flocons de neige sont fragiles, mais quand ils sont ensemble, ils peuvent stopper le trafic.” (Rick Warren).

Si un flocon de neige si éphémère et fragile devient si “puissant” uni à d’autres, imagine ta force lorsque tu es uni à Christ et à son “corps” !

Te sens-tu parfois vulnérable, minuscule, impuissant(e) ? Te sens-tu seul(e),isolé(e) ?

Sache que Dieu est là avec toi, tous les jours de ta vie. Voici déjà un brin à ta cordelette.

Mais pour que ta corde soit bien solide, il est nécessaire d’y ajouter d’autres brins.

Quelles personnes de ton entourage peuvent aussi se tenir à tes côtés ?

En tant que sportif(ve) tu as certainement cette réputation d’être fort(e) et de bien réussir à te débrouiller. Alors je t’encourage vivement à oser exprimer tes fragilités auprès de ces personnes qui t’entourent, afin de recevoir du soutien quand tu en as besoin !

S. Ray

Si tu veux percevoir la lumière de Jésus, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Voir la gloire de Christ


“Grâces à Dieu pour son don inexprimable !” 2 Corinthiens 9. 15
“De lui, et par lui, et pour lui, sont toutes choses ! À lui la gloire éternellement ! Amen”. Romains 11. 36

« Mes frères et sœurs, vous qui avez foi en notre Seigneur de gloire, Jésus Christ, n’avantagez personne. » La Bible, Jacques 2:1

Dans l’annonce de Christ par les Écritures, je vois la pensée qu’avait Dieu de se glorifier dans un homme, l’homme Christ Jésus, de triompher par lui de l’impiété des hommes, de les sauver de la perdition éternelle et d’ôter le péché du monde.

En Christ venant sur la terre, je vois un homme, saint, pur, sans péché, et dont les délices sont de faire la volonté de Dieu son Père jusqu’au sacrifice suprême. Dieu a trouvé en lui son plaisir.

En Christ crucifié, je vois Dieu glorifié par celui qui a été obéissant jusqu’à la mort, vainqueur de Satan, le tentateur. C’est sur la croix que le châtiment du péché s’est exercé une fois pour toutes. C’est là que le sang de Christ a coulé et m’a purifié de tous mes péchés.

En Christ enseveli, je vois descendre dans la mort celui qui a accompli les conseils éternels de Dieu. Il a ainsi rendu impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort. Il tient les clefs de la mort et du séjour des morts. La mort a perdu pour moi son aiguillon.

En Christ ressuscité, je vois l’assurance de ma justification, de ma réconciliation, de mon salut éternel.

En Christ élevé, glorifié à la droite de Dieu et couronné de gloire et d’honneur, je vois la satisfaction infinie que Dieu trouve dans son Fils et dans l’oeuvre qu’il a accomplie quand il est devenu le Fils de l’homme. J’ai la preuve que l’oeuvre accomplie est parfaite, définitive : il n’y a rien à y ajouter ni rien à en retrancher.

En Christ intercesseur, je vois un ami plein de compassion au courant de toutes mes difficultés, toujours prêt à m’écouter, à m’encourager et à me secourir.

En Christ venant chercher les siens, je vois sa grâce encore en action, la réalisation de la bienheureuse espérance et l’accomplissement du désir de Dieu : donner, dans la gloire, une épouse à son Fils.

En Christ revenant en gloire pour régner, je vois la réalisation des promesses faites aux patriarches d’établir un royaume terrestre pour la bénédiction de la terre entière avec Jérusalem comme centre.

En Christ remettant le royaume à Dieu le Père, je vois l’aboutissement des conseils éternels de Dieu d’habiter avec les hommes et d’être tout en tous.

Oui, gloire au Père et gloire au Fils !

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Laisse entrer la lumière


“Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix: tu as tenu ta promesse; car mes yeux ont vu le Sauveur qui vient de toi, et que tu as suscité en faveur de tous les peuples: il est la lumière pour éclairer les nations, il sera la gloire d’Israël ton peuple.” Luc 2.29-32

 » Car moi je connais les projets que j’ai conçus en votre faveur, déclare l’Eternel : ce sont des projets de paix et non de malheur, afin de vous assurer un avenir plein d’espérance. Alors vous m’invoquerez et vous viendrez m’adresser vos prières, et je vous exaucerai. » La Bible, Jérémie 29:11-12

Très souvent, lors de reportages sur les athlètes de haut niveau, les parents témoignent, qu’ils savaient depuis petit que leur fils ou leur fille allait devenir un/e champion/ne. Ils voyaient déjà très tôt le caractère et le talent chez cet enfant, ils y discernaient quelque chose de particulier.

Dans l’histoire d’aujourd’hui, alors que Jésus n’a que 8 jours et qu’il n’est qu’un petit bébé qui doit être langé et nourrit, Siméon, un homme juste et pieux, croise sa route. Immédiatement et grâce à la Sagesse de Dieu qui est sur lui, il reconnaît que Jésus est le Sauveur, qu’il avait tant attendu ! Il prend Jésus dans ses bras et émet ces belles paroles en exprimant déjà qu’il est la lumière !

Dans ta vie également, il y a peut-être des personnes qui ont vu des talents en toi ou exprimé des paroles de vie sur toi. Ces paroles se sont-elles réalisées ?

Bien plus tard, alors que Jésus était adulte, il dit de lui-même : “Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres : il aura la lumière de la vie.” (Jean 8.12)

Ce qui est ironique, c’est que lorsque Jésus prononça ces paroles, les pharisiens Lui répondirent qu’il se rendait témoignage à lui-même et donc que cela ne pouvait pas être vrai. Ils ne savaient pas d’où venait Jésus et n’avaient certainement pas entendu Siméon témoigner de cette même vérité sur lui, bien longtemps avant !

Et Jésus était encore bien plus que cela ! Tout au long de sa vie, Dieu, son Père, Lui révélait toujours plus de qui Il était et de la mission qui Lui avait été confiée sur terre.

Ton identité et tes talents ne se résument pas à des capacités sportives, intellectuelles, à un métier ou à une passion. Dieu, ton créateur, a Lui aussi posé des paroles sur ta vie.

Aujourd’hui, en cette année particulière, où il nous paraît parfois qu’il y a beaucoup d’obscurité dans nos vies ou des ténèbres tout autour. La Lumière du monde est pourtant là, vivante, pour éclairer chacun de nos pas, pour amener la vie sur nos chemins.

Jésus dit : “Je me tiens devant ta porte et je frappe. Si tu entends ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez toi et je dînerai avec toi et toi avec moi.” (Apocalypse 3.20)

Et si tu laissais entrer la lumière dans ta vie ?

S. Ray

Si tu veux percevoir la lumière de Jésus, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Sept aspects du triomphe de Jésus


“Le lion qui est de la tribu de Juda, la racine de David, a vaincu… Et je vis… un agneau qui se tenait là, comme immolé”. Apocalypse 5. 5, 6

“Grâces à Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ !” 1 Corinthiens 15. 57

« Que Dieu soit remercié, Lui qui nous fait toujours triompher en Christ et qui propage partout, à travers nous, le parfum de sa connaissance ! » La Bible, 2 Corinthiens 2:14

  1. Face aux tentations (Luc 4. 1-13). L’arme que Jésus a utilisée avec efficacité contre Satan, c’est la Parole de Dieu. Il en était rempli, car il est la Parole : “Ta loi est au fond de mon coeur” (Psaume 40. 8).
  2. Face aux démons (Luc 4. 31-37). Jésus refuse leur témoignage, sa parole les fait fuir.
  3. Face à la mort (Matthieu 16. 21). Jésus sait qu’il doit aller à Jérusalem, souffrir, être mis à mort et ressusciter. Rien ne l’a jamais détourné du but donné par Dieu ; rien ne l’a fait dévier du chemin qui l’a conduit au sacrifice, ni les circonstances, ni Satan (Matthieu 16. 22, 23 ; Hébreux 2. 14).
  4. Face à des juges iniques (Matthieu 26. 59 ; 27. 31). Les chefs religieux n’ont pu produire que des faux témoins et Pilate a dû reconnaître que Jésus était un juste. Quelle victoire devant la justice du monde !
  5. Face aux moqueries (Marc 15. 16-32). Dans le prétoire et sur la croix, les moqueries les plus méchantes lui ont été adressées : “Avec d’impies parasites moqueurs, ils ont grincé les dents contre moi” (Psaume 35. 16), mais Jésus n’a pas répondu aux railleries, même si elles ont durement frappé son coeur (Psaume 102. 4).
  6. La mort de Jésus (Hébreux 2. 14). Par sa mort, Jésus a rendu “impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable”. Par sa croix, il a vaincu toutes les forces du mal (Colossiens 2. 15).
  7. La résurrection de Jésus (Jean 20. 11-18). Il fallait que la victoire de Jésus sur Satan soit rendue manifeste par la résurrection. Cette victoire ne prendra son plein effet qu’à la résurrection de ceux qu’il a rachetés. Ce jour-là, cette parole “la mort a été engloutie en victoire” (1 Corinthiens 15. 54) sera totalement accomplie. Quel triomphe, quelle apothéose !

Maintenant, nous participons déjà à la victoire de Christ. Sa victoire est la nôtre. Satan est un ennemi vaincu, la résurrection en est la preuve. Rendons grâces à Celui qui nous a donné la victoire par Jésus et vivons en conséquence.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Atteindre mes objectifs


« – Il en sera comme d’un homme qui partit pour un voyage : il convoqua ses serviteurs et leur confia l’administration de ses biens. Il remit à l’un cinq lingots, à un autre deux, et à un troisième un seul, en tenant compte des capacités personnelles de chacun. Puis il s’en alla. Celui qui avait reçu les cinq lingots se mit aussitôt à les faire fructifier, de sorte qu’il en gagna cinq autres. Celui qui en avait reçu deux fit de même et en gagna deux autres. Quant à celui qui n’en avait reçu qu’un, il s’en alla creuser un trou dans la terre pour y cacher l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et leur fit rendre compte de leur gérance. Celui qui avait reçu les cinq lingots se présenta, apportant les cinq lingots supplémentaires qu’il avait gagnés. Maître, dit-il, tu m’avais remis cinq lingots, j’en ai gagné cinq autres. Les voici. – Très bien, lui dit son maître, tu es un bon serviteur, en qui l’on peut avoir confiance. Tu t’es montré fidèle en peu de choses. C’est pourquoi je t’en confierai de plus importantes. Viens partager la joie de ton maître. » Matthieu 25.14-21

« La connaissance commence par la crainte de l’Eternel. Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l’instruction. » La Bible, Proverbes 1,7

Les sportifs ont pour habitude de programmer leur saison en fonction d’objectifs à atteindre. Ainsi, la pratique sportive est remplie d’objectifs à courts et à longs termes. Mais alors que nous vivons ce temps de pandémie et que bon nombre des objectifs fixés, tels que des compétitions, qualifications, etc… tombent à l’eau, comment continuer à s’entraîner ? Comment rester motivés avec des objectifs qui ne pourront sans doute jamais être atteints ?

Le texte d’aujourd’hui est une parabole racontée par Jésus, dont le sens reste pour beaucoup bien mystérieux. Les paraboles sont de courtes histoires servant à illustrer un enseignement, une morale ou une doctrine. Elles sont parfois difficiles à comprendre et leur signification échappait même souvent aux disciples de Jésus.

Ce que je trouve intéressant dans cette histoire, c’est le fait que le maître revint auprès de ses serviteurs “longtemps après” être parti. Ces derniers ont dû certainement être plus d’une fois découragés de ne pas voir revenir leur maître, perdant sans doute l’objectif de vue. Aussi le bon serviteur est celui qui a persévéré dans la gestion de ce qu’il lui avait été confié.

Dans nos programmes et nos vies remplies d’objectifs, il est bien difficile de rester serein. Souvent à la fin de la journée, nous sommes découragés de ne pas avoir “réussi à atteindre ce que nous souhaitions”. Mais au fond, à la fin de la journée, qu’est-ce qui compte ? De cocher sur une liste tout ce que j’ai accompli ? Ou de connaître ce qui m’a été confié par Dieu pour aujourd’hui et de le faire fructifier ?

Lors de son passage sur terre, Jésus faisait, jour après jour, ce que son Père attendait de Lui, ni plus, ni moins. Alors que tes objectifs dans le sport et dans les différents domaines de ta vie n’arrêtent pas de changer, il est un objectif qui reste et sur lequel tu peux mettre ton attention : imite Jésus, en étant fidèle dans les petites choses que Dieu t’a remises.

Alors sois attentif à ce que Dieu te confie, ne te décourage pas et persévère. Au bout de cet objectif, il y a une grande joie à partager avec le Seigneur !

S. Ray article inspiré de “La bonne semence du 09.10.2020”

Si tu veux fixer tes objectifs avec Jésus, clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Méditations sportives | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Espérance


Pâques - Résurrection de Jésus

Dimanche de Pâques Romains 15,13 : « Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit ! » Laissons-nous encourager par cette promesse et que notre espérance du salut en Jésus-Christ soit puissamment renouvelée ! Portons un regard rétrospectif sur ce que nous avons vécu ces dernières semaines et remercions Dieu, là où le Saint-Esprit a agi tout à nouveau.

Demandons qu’en tant que témoins de la résurrection de Jésus, nous proclamions – avec joie, dans la paix et par la puissance du Saint-Esprit – l’espérance du salut en Jésus-Christ qui est la nôtre – car Dieu offre cette même espérance du salut à tout être humain qui la désire !

Des conseils pour jeûner…………………………Vers les images………………………..Perspective →

Publié dans 40 jours de prière et de jeûne, À l'écoute du Saint-Esprit | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Vie en nous


1 Corinthiens 15,42-44 : « Le corps est semé corruptible, il ressuscite incorruptible. Il est semé méprisable, il ressuscite glorieux. Il est semé faible, il ressuscite plein de force. Il est semé corps naturel, il ressuscite corps spirituel. » Le Saint-Esprit, qui a ressuscité Jésus d’entre les morts, nous ressuscitera nous aussi (cf. Romains 8,11).

Par la prière, laissons cette promesse se déposer au fond de notre cœur et remercions Dieu de ce que lui l’accomplira pleinement (cf. 1 Thessaloniciens 5,23-24).

Des conseils pour jeûner…………………………………………………………………………..Espérance →

Publié dans 40 jours de prière et de jeûne, À l'écoute du Saint-Esprit | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Trésor de fragilité


Jour 39 2 Corinthiens 4,6-11 : « Nous portons ce trésor dans des vases de terre afin que cette puissance extraordinaire soit attribuée à Dieu, et non à nous. » Nous vivons dans cette tension permanente : en dépit de nos manquements, de nos limitations et de notre fragilité humaine dont nous sommes parfaitement conscients, notre transformation spirituelle n’étant pas encore achevée, Dieu nous invite à nous rendre disponibles et à compter sur le Saint-Esprit qui peut et veut agir puissamment en nous et par nous. En tant qu’enfants de Dieu obéissants, laissons le Saint-Esprit nous envoyer aujourd’hui dans le monde pour y accomplir les œuvres qu’il nous met à cœur, sachant que la puissance de Dieu agira au travers de notre faiblesse.

Des conseils pour jeûner………………………………………………………………………………Jour 40 →

Publié dans 40 jours de prière et de jeûne, À l'écoute du Saint-Esprit | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Prions les uns pour les autres


Jour 38 Psaume 133 « Oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères (et des sœurs) de demeurer ensemble ! C’est comme l’huile précieuse versée sur la tête… » Prions ce psaume pour notre vie ensemble et notre amour les uns pour les autres dans : les couples, les familles, les communautés et les églises. Que Dieu verse le Saint-Esprit sur notre tête comme une huile précieuse afin que, par Lui et dans toutes nos relations, la vie et la bénédiction s’écoulent de nous vers les autres.

Prions Dieu que le Saint-Esprit trouve dans nos églises davantage d’espace et de liberté d’action, en sorte que Christ y soit glorifié en nous et par nous ! (2 Thessaloniciens 1,11-12)

Des conseils pour jeûner………………………………………………………………………………Jour 39 →

Publié dans 40 jours de prière et de jeûne, À l'écoute du Saint-Esprit | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire