Merci papa


« Des manifestations de reconnaissance et des cris de réjouissance se feront entendre de partout… » La Bible, Jérémie 30:19

Il y bien longtemps, Mme Sonora Dodd de Washington a proposé l’idée de la fête des Pères. Cette femme, ainsi que ses cinq frères et soeurs, avait été élevée par son père veuf. Elle voulait une journée spéciale pour honorer son père, ainsi que tous les pères de famille. Aujourd’hui l’aspect commercial de la fête nuit à l’objectif premier : dire merci à nos pères pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font pour nous.

« Merci » est un petit mot simple et pourtant parfois si difficile à dire. Exprimer spontanément notre reconnaissance n’est pas forcément évident. Ce n’est pas inné chez nos enfants et si nous avons parfois de la peine à le leur inculquer, c’est parce que nous-mêmes sommes si peu enclins à la reconnaissance. Nous avons très vite fait de considérer les bonnes choses qui nous arrivent comme un dû. Manger chaque jour à notre faim, être en bonne santé, avoir droit à l’éducation, aller et venir librement, avoir des loisirs… cela nous semble normal. Nous rouspétons si facilement lorsque les choses ne vont pas comme nous voulons. Rappelons-nous que c’est avec bienveillance et attention que Dieu nous regarde jour et nuit. Comme un bon père, il est toujours disponible pour nous écouter. Avec patience il nous apprend à marcher dans ses sentiers. Et surtout, il n’a pas hésité à envoyer son fils Jésus dans le monde pour nous sauver et nous offrir le cadeau de la vie éternelle. Quand je prends la peine d’y réfléchir, je réalise que j’ai beaucoup de raisons de dire chaque jour merci.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 103

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

Laver les pieds


“Quand donc il leur eut lavé les pieds, (Jésus) reprit ses vêtements, se remit à table et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?” Jean 13. 12

« Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous devez, vous aussi, vous laver les pieds les uns aux autres. » La Bible, Jean 13:14

En Orient, les pieds se salissaient vite sur les chemins poussiéreux. Laver les pieds était un geste d’hospitalité. Quand quelqu’un entrait dans une maison, et surtout avant de prendre un repas, il était d’usage qu’un esclave lui lave les pieds.

Le Seigneur avait invité tous ses disciples dans une pièce en étage d’une maison de Jérusalem pour célébrer la dernière Pâque, mais les disciples n’avaient pas accompli ce geste de civilité à son égard, ou même entre eux. Le Seigneur ne leur fait pas de reproche, mais il leur donne un exemple, en accomplissant envers chacun de ses disciples ce qu’ils auraient dû faire eux-mêmes.

Mais il y a plus. À ce geste d’hospitalité auquel les disciples avaient manqué, mais dont nous ne saurions nous dispenser (1 Timothée 5. 10), le Seigneur donne une application spirituelle. En marchant dans ce monde, tout croyant peut être sali par ce qu’il voit, entend ou fait dans sa vie quotidienne. Or le Seigneur est plus occupé de notre sainteté que nous ne pouvons le penser. Ce qu’il a fait, le Seigneur nous demande de l’accomplir auprès d’un croyant qui aurait péché. Ce service risque d’être mal reçu ou mal exécuté, si nous ne manifestons pas humilité et amour. Il est difficile d’aller au fond d’un problème, en appelant les choses par leur nom, sans accabler. Pourtant, il ne suffit pas d’appliquer un bandage sur une plaie, il faut la nettoyer avec soin, tact et miséricorde.

Dans une assemblée, un frère s’adonnait à l’alcool. Préoccupé par cette situation, l’un des frères de l’assemblée locale s’est rendu auprès de lui et lui a demandé s’ils pouvaient avoir ensemble un moment de prière. Ils se sont mis à genoux. Parmi les divers sujets concernant leur assemblée, le frère a prié pour que le Seigneur délivre un frère de son alcoolisme. Son hôte a prié à son tour. Au cours de sa prière, il a aussi demandé au Seigneur de délivrer le frère qui avait ces mauvaises habitudes. Puis ils se sont relevés. Le frère qui lui rendait visite a dit : Nous avons prié pour un frère qui a des habitudes d’alcoolique… L’autre a répondu : Oui, nous avons prié pour le même… et Dieu l’a délivré de ses excès !

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , | 3 commentaires

Être acteur ou subir


« Mon enfant, n’oublie pas mon enseignement, garde mes commandements dans ton cœur. Si tu les gardes, tu vivras plus longtemps et tu seras heureux. » La Bible, Proverbes 3:1-2

« Mourir, mourir n’est rien, mais vieillir… » chantait Jacques Brel dans une de ses chansons. Vieillir fait peur ! Peur de voir ses facultés diminuer, d’être dépendant et seul. La vieillesse, certains la vivent mieux que d’autres. Notre société n’est pas toujours très rassurante à l’égard de la vieillesse. La façon dont s’organise la vie actuellement met souvent les personnes âgées à l’écart. En matière de rentabilité, une personne d’un certain âge est moins intéressante, car elle n’est plus assez rapide. Si l’on considère la vieillesse seulement en terme de rendement ou d’apparence physique, le tableau n’est pas très réjouissant. La Bible parle de la vieillesse et nous montre que Dieu s’occupe de nous avec autant d’attention chaque jour de notre vie. Nous sommes tous confrontés à la vieillesse, elle n’est ni une maladie qui arrive brusquement, ni un accident de parcours. Elle est une étape que nous vivrons plus ou moins bien si nous nous y sommes préparés. Il est inutile de tout faire pour éviter de vieillir. Par contre, je peux demander à Dieu de m’aider à trouver des idées pour bien vivre cette période. C’est tout différent de vivre une situation si je suis acteur ou bien si je la subis. Je pense à une vieille cousine que je rencontrais chaque fois avec joie. Elle était toujours contente et savait se réjouir avec les petites choses de la vie. Les épreuves ne lui avaient pas été épargnées, mais elle avait développé au fil des années une relation profonde avec Dieu. Elle savait, pour l’avoir expérimenté, que Dieu est fidèle et qu’il ne nous abandonne jamais.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 90

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

Les « clins d’oeil » de Dieu


“Dieu m’a envoyé devant vous pour vous conserver de reste sur la terre, et pour vous conserver la vie par une grande délivrance. Et maintenant, ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu ; et il m’a établi père du Pharaon, et seigneur de toute sa maison, et gouverneur sur tout le pays d’Égypte”. Genèse 45. 7, 8

À quatre reprises, Joseph déclare que Dieu a conduit toutes choses dans sa vie. Il aurait eu pourtant des raisons de penser que Dieu ne s’occupait pas de lui et qu’il l’abandonnait à ses seules ressources. Ses frères le menacent de mort, le vendent comme esclave. En Égypte, son employeur le jette injustement en prison. Le chef des échansons, à qui il a révélé la signification d’un songe, oublie de parler en sa faveur au Pharaon lorsqu’il est réhabilité à la cour. Mais Joseph ne s’attarde pas sur le passé. Tourné vers l’avenir, il sert Dieu de son mieux, jour après jour, là où il se trouve.

Vu sa vie exemplaire, on ne peut pas douter que Joseph sait que Dieu est avec lui, quelles que soient les circonstances. Et l’Éternel entoure son serviteur de témoignages de sa bonté. Certains appellent ces signes, que d’autres ne voient pas ou ne comprennent pas, des « clins d’oeil » de Dieu. Ces signes encouragent ceux qui passent par l’épreuve, comme Joseph :

– À l’âge de dix-sept ans, Joseph fait deux rêves où Dieu lui révèle les secrets de son glorieux avenir.
– Haï de ses frères, Joseph échappe à la mort quand ils le vendent à des Ismaélites qui passent juste à ce moment-là.
– En Égypte, Potiphar l’établit comme intendant sur sa maison et lui confie la gestion de ses biens. Quel esclave pouvait espérer une telle position, sinon par l’intervention de Dieu ?
– Dans la tour des prisonniers du roi où Potiphar l’a fait jeter, Joseph reçoit du chef des gardes la mission de gérer tout ce qui s’y fait. Là encore, ce changement inespéré de situation vient de l’Éternel.

On peut multiplier les exemples tout au long de la vie de Joseph.

Savons-nous aussi discerner dans nos vies ces « clins d’oeil » de Dieu, ces marques de son amour et de sa grâce ? Ils nous aident à regarder en avant et à ne pas désespérer. Même si nous ne les discernons pas toujours, sachons que nous sommes dans la faveur de Dieu et qu’il dirige toutes choses pour notre « vrai » bien.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

La vie… jusqu’à quand ?


« Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel » La Bible, Ecclésiaste 3:1

‘Je ne sais pas où sont passées toutes ces années‘, me disait une parente âgée. Oui la vie est courte et c’est une bonne raison pour ne pas gaspiller le temps. On entend souvent dire : ‘J’ai dû attendre de longues minutes‘. Ces longues minutes, si précieuses pour les gens pressés que nous sommes, qu’est-ce qu’on en a fait ? Aujourd’hui, on parle d‘optimiser son temps. De nombreux employés doivent remplir très précisément des fiches d’utilisation de leur temps, car ils doivent être efficaces dans leur activité. Mais en fait, personne n’aime perdre son temps. Nous essayons en général d’organiser nos journées de manière à faire un maximum de choses dans un minimum de temps afin d’avoir du temps pour faire ce qui nous plaît, ce qui nous détend.

Un jour, Dieu, le créateur du temps, me demandera : qu’as-tu fait de ton temps ? Quelle sera ma réponse ? Cela m’amène à réfléchir à ce qui est essentiel et ce qui est secondaire. Quelles sont les valeurs auxquelles j’attache de l’importance ? Dieu a accordé du temps aux valeurs qui sont éternelles. Il m’appelle à réfléchir au sens de ma vie, à son utilité, à sa finalité. Aujourd’hui, je peux écouter la voix de Dieu, faire avec lui les bons choix pour le présent et aussi pour l’avenir. Si je ne suis pas en paix avec Dieu, si je n’ai pas la certitude de passer l’éternité avec lui, alors, c’est le moment de prendre du temps pour réfléchir à l’essentiel. Je peux ensuite m’occuper de tous les autres aspects de la vie avec un coeur paisible, car j’ai respecté la plus grande des priorités de l’être humain : sa relation avec son Dieu.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Ecclésiaste chapitre 3 : versets 1 à 15

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Recto verso


“Si autrefois vous étiez ténèbres, maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Conduisez-vous comme des enfants de lumière! Le fruit de l’Esprit consiste en effet dans toute forme de bonté, de justice et de vérité.”. Éphésiens 5. 8-9
“Que votre lumière brille ainsi devant les hommes”. Matthieu 5. 16

Au Burkina Faso, une compagnie de télécommunication a placé un panneau publicitaire à l’entrée de la capitale portant ces mots : « Être. Bienvenue à Ouagadougou ». En quittant la ville par la même route, on peut lire au verso du même panneau : « Faire. Bonne route ». Quel est le sens de ce message pour la foule des passants ? Difficile à dire.

Le message est clair : « Être » et « faire », c’est le recto verso d’un chrétien.

Recto – Être

Unis au Seigneur qui est lumière, nous sommes lumière en Lui. Cette lumière brillera pour ceux qui nous côtoient si nous marchons comme des enfants de lumière.

Le fruit de la lumière est triple (premier verset du jour). Il consiste :

– en toute bonté, il s’agit de tout ce qui est moralement excellent ;
– en justice, par des relations intègres avec Dieu et les hommes ;
– en vérité, c’est-à-dire honnêteté et équité devant et envers tous.

Le moyen le plus sûr de gagner des personnes à Christ, c’est de refléter quelque chose de son amour et de sa sainteté, dans un monde rempli de ténèbres. Une vie qui reflète Christ exerce un attrait aussi fort que le plus éloquent des discours.

Verso – Faire

Les incrédules considèrent que l’idéal des chrétiens est très élevé, même s’ils les critiquent facilement et s’en moquent souvent. Il leur paraît normal que le chrétien rende service, soit disponible, travaille bénévolement, etc. Nous le savons bien : il est très important que notre comportement et nos actions soient en accord avec nos déclarations, afin de ne pas être vus comme des hypocrites.

Si notre vie est remplie de Christ, les bonnes oeuvres que Dieu a préparées à l’avance suivront. Les hommes observeront ce témoignage d’une vie sanctifiée. Dans quel but ? Non pour qu’ils applaudissent à nos bonnes oeuvres, mais pour qu’ils n’aient pas de doutes sur leur origine et en attribuent la gloire à “notre Père qui est dans les cieux” (Matthieu 5. 9).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

La foi n’est pas un fauteuil


Tenir ferme dans la foi

« Restez vigilants, tenez ferme dans la foi, soyez courageux, fortifiez-vous. » La Bible, 1 Corinthiens 16:13

Un homme m’a dit un jour : La foi, c’est pour les faibles et pour les vieilles filles !
Bien des gens considèrent que la foi est une béquille sur laquelle on s’appuie sans se poser de questions. La foi chrétienne ne ressemble à rien de tout cela. Il est difficile de définir la foi en quelques mots. En effet, la foi est une chose vivante qui connaît des luttes, qui doit parfois se démener, se débattre, réfléchir. La foi n’est pas un fauteuil rembourré dans lequel on s’installe en attendant de voir la suite des événements ! En lisant la Bible, nous découvrons que les croyants ne sont pas des « pères tranquilles » ayant coulé des jours heureux et sans histoires. Au contraire, ce sont des personnes qui ont connu leur lot de joies et d’épreuves, qui ont dû lutter pour tenir bon. Les croyants vivent dans le même monde que les autres, ils connaissent aussi des moments de doute et ne reçoivent pas forcément de réponses à toutes leurs questions. La différence, c’est qu’à leurs côtés se trouve le Dieu Tout-Puissant. L’apôtre Paul dira d’ailleurs au terme de sa vie « J’ai combattu le bon combat. J’ai achevé ma course. J’ai gardé la foi. » (2 Timothée ch. 4 : v. 7). Il est encourageant de constater que les héros de la foi sont des gens qui nous ressemblent, avec leurs hauts et leurs bas. Avoir foi en Dieu, c’est croire ce qu’il dit, c’est avoir confiance en lui et lui obéir. C’est tout un programme de vie, passionnant et difficile, mais il ne s’agit pas d’avoir une grande foi pour le vivre. Il suffit de lever les yeux vers le ciel pour expérimenter le secours constant de Dieu qui ne manque jamais.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : 1 Timothée chapitre 6 : versets 6 à 12

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

L’Écriture


“L’Éternel dit à Moïse : Écris ces paroles ; car, selon la teneur de ces paroles, j’ai fait alliance avec toi et avec Israël”. Exode 34. 27
“Ce que tu vois, écris-le dans un livre et envoie-le aux sept assemblées…” Apocalypse 1. 11

« Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour
corriger, pour instruire dans la justice » La Bible, 2 Timothée 3:16

Autrefois, dans de nombreuses cultures, des personnes formant une classe à part veillaient à l’observation des rites religieux, car elles prétendaient détenir les secrets de la nature. Elles refusaient toute écriture dans le domaine du sacré, sous prétexte que l’écrit tue. Selon elles, la transmission orale du savoir traditionnel était plus vivante, car les choses sacrées sont mouvantes ; rien n’est permanent. Cela leur permettait de se garantir le monopole et la maîtrise de la connaissance. Aujourd’hui encore, les sorciers animistes utilisent la même méthode. Elle leur permet de dominer les âmes en les maintenant dans la peur et la dépendance.

Mais Dieu qui est amour a voulu révéler par écrit son propos envers Christ et l’ensemble de ses voies envers l’homme, c’est-à-dire tout ce que nous devons savoir pour le connaître et nous connaître. Dieu ordonne à Moïse, le premier écrivain de la Parole de Dieu, d’écrire ce qu’il a entendu. Dans l’Apocalypse, le dernier livre de la Bible, l’apôtre Jean entend la voix du Fils de l’homme qui lui ordonne d’écrire les visions qu’il a reçues. Quel amour de la part de Dieu ! Il a fait mettre par écrit sa Parole et la laisse à l’examen des hommes. Certains l’ont tordue, d’autres l’ont brûlée, mais “l’Écriture ne peut être anéantie” (Jean 10. 35) parce que “la Parole du Seigneur demeure éternellement”. Elle est “vivante et permanente” (Esaïe 40. 8 ; 1 Pierre 1. 23, 25). D’autres l’ont acceptée comme ce qu’elle est réellement, c’est-à-dire la Parole de Dieu. Pourquoi l’ont-ils reçue comme telle ? Parce qu’elle a agi dans leur âme avec puissance. La Parole de Dieu porte en elle le témoignage de ce qu’elle est vraiment.

Tout lecteur ou auditeur peut aujourd’hui en prendre connaissance par lui-même sans passer par un intermédiaire : les Béréens examinaient chaque jour les Écritures pour voir si ce que Paul leur annonçait était juste (Actes 17. 11). Mais il ne suffit pas d’entendre la Parole, de la lire ou de l’étudier ; il faut l’accepter comme Parole de Dieu, par un acte de foi dans l’être intérieur, sinon elle ne sert à rien (Hébreux 4. 2).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Wagons sans éclairage


« Oui, tu es ma lumière, ô Éternel! L’Éternel éclaire mes ténèbres. » La Bible, 2 Samuel 22:29

Dans mon enfance, lorsque nous prenions le train, je me souviens qu’il n’y avait pas d’éclairage dans les wagons durant la journée. Lorsque nous traversions un tunnel, nous étions plongés d’une seconde à l’autre dans l’obscurité. Sur les trajets habituels, nous connaissions les passages où il fallait rester à sa place pour ne pas risquer de tomber. Ce brusque passage dans le noir ne nous effrayait pas, car nous savions qu’au bout de quelques secondes que nous nous étions entraînés à compter, il y avait la sortie. Mais pour les trajets inconnus, nous restions tranquillement assis à nos places.

Cette expérience de traversée des tunnels me fait penser aux épreuves de la vie. Un accident, une maladie, l’épreuve d’un proche ou un décès peuvent nous plonger d’un moment à l’autre dans les ténèbres de la souffrance. Quand l’épreuve et l’incertitude de l’issue sont là, le temps devient long ; le doute et le découragement s’installent. Ignorer quand viendra la sortie du tunnel, c’est très angoissant. Que faire alors ? Il faut demander à Dieu de nous délivrer de l’épreuve bien sûr, mais aussi de nous soutenir afin que nous puissions continuer à lui faire confiance si l’épreuve continue. Dieu n’est-il pas le conducteur de notre vie ? Dieu connaît le trajet et tous les détails du parcours. Un tunnel est un passage avec une entrée, mais aussi toujours une sortie. Même si la mort devait être cette sortie, Jésus-Christ ne m’oublie à aucun instant de la traversée du tunnel. Présent à chaque instant, il sera ma force, mon soutien, ma raison de vivre.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 116

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Qui est celui-ci ?


“Qui est celui-ci qui même pardonne les péchés ?” Luc 7. 49
“Qui donc est celui-ci, car il commande même aux vents et à l’eau, et ils lui obéissent ?” Luc 8. 25

« Lorsque Jésus entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait: Qui est celui-ci ? » La Bible, Matthieu 21:10

Ces deux questions presque identiques sont posées par des personnages bien différents.

  • La première vient des pharisiens. Ils s’interrogent sur cet homme qui ose dire à une femme de mauvaise réputation : “Tes péchés sont pardonnés”. Cette affirmation les avait déjà irrités lors de la guérison d’un paralysé et ils avaient raisonné en eux-mêmes : “Qui peut pardonner les péchés sinon Dieu seul ?” (Luc 5. 21). Leur raisonnement a du sens, mais la guérison miraculeuse démontre que Jésus est bien le Fils de Dieu, ce que pour­tant ils refusaient d’admettre.
  • La deuxième question est celle des disciples qui constatent avec stupeur que les éléments de la nature, le vent et la mer, auxquels ils sont confrontés tous les jours pendant leur travail de pécheurs, obéissent à la voix de Jésus.

Qui est donc cet homme qui met dans les coeurs des interrogations, ressenties comme des énigmes et tellement dérangeantes ?

Il est normal que l’homme se pose des questions et il est essentiel que le croyant soit curieux de Dieu.

Dieu se révèle alors comme Celui qui est éternel, immuable, omniprésent, au-dessus de tout, qui entend tout et qui voit tout… Bref, Celui qui dit : “Je suis celui qui suis” (Exode 3. 14). Mais cette révélation est trop complexe et trop merveilleuse pour être pleinement comprise par l’homme naturel. Alors Dieu se révèle sous une forme plus accessible : celle d’un homme. Dieu devient notre semblable en Christ. Nous le voyons comme celui qui nourrit (le Pain), qui désaltère (l’Eau vive), qui dirige vers l’éternité et la félicité (le Chemin), qui nous dit ce que nous sommes (la Vérité), qui éclaire nos vies (la Lumière), qui annonce et accomplit l’oeuvre de la rédemption (la Vie), qui prend soin de sa créature (le Berger)…

Il se révèle à nous tous les jours de bien des manières. Demandons-Lui son aide pour ouvrir les yeux de nos coeurs et le voir à chaque pas avec nous. Nous serons surpris à chacune de ses révélations !

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Ecouter pour apprendre


Si quelqu’un a des problèmes de santé, il consulte son médecin. Mais parfois les problèmes sont du ressort d’un spécialiste. C’est par exemple le cas lorsque quelqu’un doit faire un examen des oreilles. Si nos oreilles sont en mauvais état, nous pouvons être très gênés dans bien des domaines. Un enfant souffrant de problèmes d’ouïe sera gêné pour apprendre à parler, car il n’entendra pas distinctement les sons et ne pourra donc pas les reproduire. Il sera également freiné pour apprendre à l’école.

Mais connaissez-vous les oreilles de l’esprit ou du coeur ? Celles-là aussi doivent être en bon état. En effet, Dieu parle à notre coeur, car il veut établir et développer avec nous une relation d’amour. Il nous dit : « Mon peuple, écoute mon enseignement, sois attentif à ce que je vais dire. » (Psaume 78 : v.1). Mais comment Dieu peut-il me parler si je n’entends pas ce qu’il me dit ? Ecouter Dieu me parler demande une certaine préparation. Il faut déjà faire taire les bruits de la vie et ensuite avoir envie de l’écouter. Prendre du temps est aussi indispensable ; le temps de lire la Bible, de réfléchir à ce que Dieu veut nous dire par ces textes. Or, la société dans laquelle nous vivons favorise plus l’action que l’écoute. Si nous voulons faire une prière importante, demandons à Dieu de nettoyer et de soigner les oreilles de notre coeur. Au fur et à mesure que nous progresse-rons dans l’écoute de Dieu, nous le connaîtrons mieux, l’aimerons davantage. Est-ce qu’il existe une chose plus importante pour l’homme que d’écouter son Dieu qui veut lui parler ?

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Esaïe chapitre 55 : versets 1 à 7

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Lumière divine


Jésus est vivant ! Prions, remercions et louons Dieu en ce jour en faisant nôtres ces paroles de Romains 8:31-34 : « Que dirons-nous donc de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec Lui ? Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? C’est Dieu qui les déclare justes !  Qui les condamnera ? Jésus-Christ est mort, bien plus, Il est ressuscité, Il est à la droite de Dieu et Il intercède pour nous ! »

Christ intercède pour nous. Laissons-nous continuellement stimuler par sa prière, afin de continuer nous aussi à prier simplement sans nous lasser !

Des conseils pour jeûner ………………………….………………………………….……….Perspective →

Publié dans 40 jours | Prier Simplement | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Dieu fortifie


Jour 40 | Matthieu 26:39 : « Mon Père… non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »
– Prions pour nos églises et nos paroisses et particulièrement pour leurs responsables, que nous soyons tous « remplis de la connaissance de sa volonté (celle de Dieu), en toutes sagesse et intelligence spirituelles, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui plaire entièrement » afin d’avoir « pour fruits toutes sortes d’œuvres bonnes » et de progresser « dans la connaissance de Dieu » et d’être « fortifiés à tout point de vue par sa puissance glorieuse pour être toujours et avec joie persévérants et patients » (Colossiens 1:9-11).

Des conseils pour jeûner …………………………..…………………………..……….Lumière divine →

Publié dans 40 jours | Prier Simplement | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La volonté de Dieu


Jour 39 | Matthieu 26:39 : « Mon Père… non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »
– Jésus a accompli toute la volonté de Dieu – pour notre bien et pour notre salut. Si nous faisons nôtre cette prière simple que Jésus a adressée à son Père, ce n’est pas parce que nous devrions sauver le monde, mais c’est afin d’être déchargés des préoccupations concernant notre avenir. Car en priant ainsi, nous abandonnons à Dieu toutes nos préoccupations relatives à la suite de notre vie terrestre et à ce que nous devrions encore en faire. Une telle prière n’est pas forcément facile à exprimer. Cependant, nous pressentons peut-être au plus profond de notre être que, si nous nous livrons sans conditions à la volonté de Dieu, alors la vraie vie jaillit et se manifeste en nous.

Des conseils pour jeûner …………………………..……………………………………………….Jour 40 →

Publié dans 40 jours | Prier Simplement | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Dieu de douceur


Jour 38 | Psaume 63:1a : « O Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche. Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi. » – Nous désirons ardemment faire l’expérience de la présence de Dieu, source inépuisable d’amour, de guérison et de libération – et toute la création a ce même désir (Romains 8:19-23). Nous ne pouvons toutefois pas encore connaître Dieu dans toute sa gloire. Il arrive cependant qu’Il se révèle à nous de la même manière qu’Il s’est révélé au prophète Elie : dans un vent doux et léger (1 Rois 19:12-13).

Remercie Dieu pour toutes les fois où tu as pu voir ou ressentir sa présence dans la création.

Des conseils pour jeûner ………………………………..………………………………………….Jour 39 →

Publié dans 40 jours | Prier Simplement | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire