Un bon médiateur


Lorsque les relations se dégradent entre des groupes de travail, on recourt aux services d’un médiateur. Pour être efficace, il doit être accepté par les parties adverses et avoir leur confiance. Sa mission consiste à rétablir la communication, la confiance et enfin la collaboration.

A cause du péché, c’est-à-dire du rejet ou de l’indifférence de l’homme pour Dieu ainsi que du mal dans son coeur, la communication entre Dieu et l’homme a été coupée. Pour qu’une bonne relation soit rétablie, il faut aussi un médiateur. Dans un conflit humain, le médiateur reste neutre, car il n’est pas lui-même la solution au conflit. Mais pour qu’une « communication-communion » soit rétablie entre le Dieu saint et l’homme pécheur, imparfait, Dieu a pris l’initiative de choisir le médiateur. Son choix s’est porté sur son propre Fils, Jésus-Christ. Lui seul est saint et parfait et peut se présenter devant Dieu. Ce médiateur bien particulier n’est pas resté neutre. Il nous aimait trop pour cela. Il s’est donc impliqué lui-même en allant jusqu’au sacrifice de sa vie pour nous réconcilier avec Dieu. Dieu ne pouvait pas acquitter les coupables que nous sommes ; il ne pouvait que nous juger et nous punir pour rester juste. Jésus, en accord avec son Père, a accepté d’être le médiateur en prenant sur lui la punition que nous méritions. Sur la croix, il a payé à notre place. Cette médiation par son sacrifice a été acceptée par Dieu. Nous pouvons désormais nous approcher de Dieu, pleinement réconciliés avec lui, et nous réjouir de sa présence pleine d’amour.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Romains chapitre 5 : versets 6 à 11

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Vivre et transmettre


“Ces paroles que je te commande aujourd’hui, seront sur ton coeur. Tu les inculqueras à tes fils, et tu en parleras, quand tu seras assis dans ta maison, et quand tu marcheras par le chemin, et quand tu te coucheras, et quand tu te lèveras”. Deutéronome 6. 6, 7
“Jusqu’à ce que je vienne, attache-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement”. 1 Timothée 4. 13
“Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est dans le Christ Jésus. Ce que tu as entendu de moi en présence de nombreux témoins, confie-le à des hommes fidèles qui soient capables à leur tour d’en instruire d’autres”. 2 Timothée 2. 1, 2

« Les paroles agréables sont un rayon de miel: elles sont douces pour l’âme et porteuses de guérison pour le corps. » la Bible, Proverbes 16:24

Dieu demandait que l’enseignement de la Parole soit au centre de la vie de famille en Israël. Comme chrétiens, nous avons aussi le privilège et le devoir d’enseigner la Parole de Dieu dans notre famille.

Comment enseigner la Parole de Dieu à nos enfants ? Bien entendu, il faut d’abord que les paroles de Dieu soient gravées sur le coeur des parents chrétiens… qu’ils les ai­ment et les comprennent. Ce qu’on aime et qu’on a bien compris est bien enseigné ! Avant de vouloir enseigner la Parole de Dieu, appliquons-la d’abord à nous-mêmes. Mettons-la en pratique, car le plus important dans la transmission, c’est l’exemple de notre vie. Quelqu’un a dit : « Comme chaque fleur a sa couleur et son parfum, de même toute vie porte en elle un message. Ainsi, nos vies, si elles sont en Jésus Christ, doivent raconter quelque chose de Lui à notre génération, quelque chose qui glorifie Dieu en montrant son amour et sa vérité, sa justice et sa fidélité ».

La réponse à une ou deux questions peut nous aider dans cette belle et grande tâche de transmission : Que désirerais-je que la nouvelle génération garde de ce qui me tient à coeur ? Et, si mes propres parents étaient des croyants : Qu’ai-je gardé de ce qui était important pour eux ?

Dieu désire se révéler par sa Parole. Il convient donc de faire en sorte qu’elle soit connue des hommes, qu’ils puissent la lire ! Mais comment ? Nous aimons la Parole de Dieu pour nous-mêmes. Alors, montrons-le en étant “la lettre de Christ” (2 Corinthiens 3. 3), non seulement pour les gens que nous côtoyons, mais aussi et surtout pour les proches avec qui nous vivons.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Pas un surhomme


De nombreuses peintures illustrent des scènes de la vie de Jésus-Christ, souvent représenté avec une auréole et des traits un peu efféminés. En réalité, Jésus avait une apparence ordinaire, comme bien d’autres hommes. Comme n’importe quel bébé, il est né d’une femme, mais il a été conçu par l’intervention de l’Esprit de Dieu. Il a connu les dépendances d’un enfant et a dû tout apprendre, jusqu’à son métier de charpentier. Il a appris à manier des outils, a connu des joies et des peines, la douleur et la souffrance. Parce qu’il a vécu ainsi au milieu des hommes, il comprend nos besoins. Une chose le différencie pourtant de nous : il a toujours fait la volonté de Dieu sans jamais commettre de péché, car bien que parfaitement homme, il était aussi pleinement Dieu. Les chefs religieux juifs espéraient que Jésus devienne un roi qui les libère de l’occupant ; ils ne comprenaient pas sa mission. En s’incarnant dans le corps de Jésus-Christ, Dieu voulait réconcilier les hommes avec Lui, les délivrer du mal et de ses conséquences. Mais Jésus-Christ, Dieu fait homme, n’a pas été accueilli parmi les hommes à sa naissance ; il a été méprisé par ceux qu’il aimait et condamné injustement à la peine capitale de l’époque : la mort sur une croix. Il a accepté de subir cette mort alors qu’il aurait pu utiliser ses pouvoirs divins pour descendre de la croix. Mais là s’est terminée volontairement la mission terrestre de Dieu fait homme. Cependant, sa vie offerte en sacrifice, loin d’être un échec, a été le prix qu’il a payé pour que tout homme puisse obtenir le pardon de ses fautes.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Jean chapitre 1 v. 1 à 18

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Faire connaître Dieu


“Qu’ils sachent, depuis le lever du soleil et depuis le couchant, qu’il n’y en a point hors moi. Moi, je suis l’Éternel, et il n’y en a pas d’autre… – Déclarez, et faites-les approcher ! Oui, qu’ensemble ils consultent ! Qui a fait entendre cela d’ancienneté ? Qui l’a déclaré dès longtemps ? N’est-ce pas moi, l’Éternel ? Et hors moi il n’y a pas de Dieu ; – de Dieu juste et sauveur, il n’y en a point si ce n’est moi”. Ésaïe 45. 6, 21

Dans tous les pays, les populations sont de plus en plus en contact les unes avec les autres. Les diversités ethniques, religieuses ou linguistiques donnent souvent lieu à des conflits. Pour les éviter, faut-il garder le silence sur notre foi en évitant de rendre témoignage à Christ ? Nous sommes parfois interpellés : « Votre Dieu, qu’est-il de plus que… ? Jésus, en quoi est-il différent d’un autre fondateur de religion ? » C’est bien pour répondre à ce genre de remarques que le prophète Ésaïe insiste sur l’unicité de Dieu. Un mot revient souvent dans les chapitres 40 à 48, c’est “le Même” (Esaïe 41. 4; 43. 10, 13, et c’est l’un de ses noms : « Je suis le Même »(Esaïe 46. 4; 48. 12). Immuable dans son Être, Il est supérieur à tout, Il domine tout, Il englobe tout : “Il y a un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en tous” (Ephésiens 4. 6).

De telles affirmations pourraient couper court à tout entretien. Il est donc nécessaire de mettre en évidence l’excellence de Jésus-Christ et de démontrer que c’est par Lui seul qu’une relation peut être établie avec Dieu, devenu notre Père. Comparer le “Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ”(ex. Ephésiens 1. 3) avec un autre dieu exempt d’amour, de grâce et de justice, c’est aller au-devant d’une totale confusion, celle que dénonce Ésaïe.

Il y a un seul Dieu et aussi, par le Fils unique de Dieu, une seule “image” de Dieu : “Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l’a fait connaître” (Jean 1. 18). “Le Fils de son amour… Lui est l’image du Dieu invisible” (Colossiens 1. 13, 15). Il ne s’agit pas là d’une icône ou d’une statue, mais d’un Être qui est l’essence de Dieu, fait homme dans la personne de Jésus-Christ (Jean 1. 14). Durant sa vie, Jésus a montré ce que Dieu est.

Voulons-nous faire connaître Dieu ? Parlons de la vie du Seigneur Jésus-Christ et de tous ses actes de bonté, de justice et de vérité.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Le serpent gigogne


« Alors, avant même qu’ils ne fassent appel à moi, Je leur répondrai; avant même qu’ils n’aient fini de parler, Je les exaucerai. Le loup et l’agneau brouteront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille et le serpent aura la poussière pour nourriture. On ne commettra ni mal ni destruction sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel. » la Bible,
Esaïe 65:24-25

Au Laos, un médecin de l’OMS* visitait un jour un village. Devant une maison, il vit un homme qui venait de tuer un grand serpent de trois mètres. De la gueule sortait un petit bout de la queue d’un autre serpent qu’il venait d’avaler. L’homme tira dessus et en sortit un autre serpent d’un mètre de long. Il ouvrit le ventre de ce serpent et y trouva un troisième serpent déjà en partie digéré. Cette description peu sympathique nous montre un animal prêt à mordre et à tuer tout ce qui se présente à lui, y compris ceux de son espèce.

Ce n’est pas sans raison que, dans le texte biblique de la Genèse, le diable nous est présenté sous la forme d’un serpent. Il en a bien des caractéristiques, dont la ruse et la volonté de nuire, de détruire. Ennemi de Dieu, il a voulu détruire la communion qui existait entre nos premiers parents et Dieu ; plus encore, il a fait en sorte que l’homme meure. Faux et trompeur, il invite Eve à transgresser l’ordre de Dieu qui avait dit : Mange librement des fruits «  de tous les arbres du jardin, sauf du fruit de l’arbre du choix entre le bien et le mal […], car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » (Genèse ch. 2 : v. 16-17). Le diable s’empresse alors de préciser quelque chose d’autre à Eve. (Genèse ch. 3 : v. 4).

Pourtant l’homme avait été clairement prévenu par Dieu des conséquences de cette désobéissance. Il porte donc la responsabilité de sa désobéissance. Il a perdu la communion qu’il avait avec Dieu et il est devenu mortel. Par cet acte, nos premiers parents ont entraîné toute l’humanité dans leur chute.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Genèse chapitre 3 : versets 1 à 24

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Comment Dieu parle à l’homme


“Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue annonce l’ouvrage de ses mains. Il n’y a point de langage, il n’y a point de paroles ; toutefois leur voix est entendue… La loi de l’Éternel est parfaite, restaurant l’âme ; les témoignages de l’Éternel sont sûrs, rendant sages les sots… Aussi ton serviteur est instruit par eux ; il y a un grand salaire à les garder… Qui est-ce qui comprend ses erreurs ? Purifie-moi de mes fautes cachées”.
Psaume 19. 1, 3, 7, 11, 12

Le Psaume 19 est formé de trois sections qui présentent trois manières dont Dieu fait entendre sa voix :

  1. Versets 1 à 6 : par le témoignage universel de la création,
  2. Versets 7 à 11 : par la Parole.
  3. Versets 12 à 14 : par notre conscience.

Le témoignage universel de la création rend chacun responsable, mais il montre en même temps le désir de Dieu que personne n’ignore sa gloire, sa sagesse, sa puissance (Romains 1. 20).

Le témoignage des Écritures a été rédigé sur une période de 1500 ans par environ 40 auteurs. Il est maintenant complet et nous révèle les pensées d’un Dieu d’amour qui veut que tous les hommes soient sauvés (1 Timothée 2. 4).

Le témoignage de la conscience est propre à chaque individu et l’aide à discerner le bien du mal (Romains 2. 15). Mais de faux enseignements réussissent souvent à la pervertir ou à la rendre muette (1 Timothée 4. 1,2).

Ce qui est le plus clair et le plus probant pour comprendre la voix divine, ce sont les Écritures. Malheureusement, une grande partie de l’humanité n’y a pas accès. Il y a, dans cette tragique lacune, un motif urgent de prière pour que la Parole de Dieu puisse se faire entendre à tous les peuples. N’oublions pas de nous y appliquer !

La troisième section du psaume interpelle notre conscience. Aucune condamnation n’en ressort, mais un avertissement pour chacun. La conscience ne remplace pas la Parole, car elle doit être éclairée par l’Écriture, mais elle constitue un signal, un peu comme les signaux pour la circulation routière : les uns avertissent simplement ; d’autres, impératifs, obligent ou interdisent. Le conducteur qui ne les respecte pas court un risque plus ou moins grave : une amende, un retrait de permis, un emprisonnement, voire un accident fatal.

Dieu nous parle donc de diverses manières. Soyons très attentifs à sa voix !

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Les baleines


Avez-vous déjà vu des baleines ? J’ai eu le privilège d’en observer à plusieurs reprises quand elles viennent se reproduire dans les mers du Sud. Ces animaux gigantesques qui pèsent plusieurs tonnes sont très gracieux. Je suis resté un long moment à observer une baleine qui apprenait à son petit à sauter. La mère faisait une figure et quelques secondes plus tard le baleineau imitait ; parfois les deux sautaient en même temps. J’avais l’impression qu’ils s’amusaient tous les deux. C’est un spectacle magnifique et touchant de voir ces gros animaux prendre soin de leurs petits et évoluer avec autant de souplesse.

En regardant ces baleines dans ce merveilleux cadre, j’ai pensé à Dieu le créateur et l’auteur de la vie. Il a créé des animaux magnifiques, mais aussi les mers, le ciel, les planètes… tout un univers si beau et varié. Tout cela nous parle de sa gloire, de son imagination et de sa générosité. Pour couronner le tout, il a créé les hommes. La Bible nous dit même que l’homme est créé à son image, que « Dieu l’a couronné d’honneur et de gloire » (Psaume 8 : v. 6). Chacun de nous est donc une personne unique aimée de Dieu, qui a de la valeur à ses yeux et dont il se soucie. Plus encore, Dieu a des projets pour nous. Il est le Dieu créateur, mais aussi le Dieu de l’espérance qui désire entrer en relation avec nous. C’est pourquoi la Bible dans l’Apocalypse au chapitre 4 : verset 11 : « Tu es digne Seigneur notre Dieu, qu’on te donne gloire, honneur et puissance, car tu as créé tout ce qui existe, l’univers entier doit son existence et sa création à ta volonté. »

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 104

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Attention à l’amertume !


“Poursuivez la paix avec tous, et la sainteté, sans laquelle personne ne verra le Sei­gneur ; veillant, de peur que quelqu’un ne manque de la grâce de Dieu ; de peur que quelque racine d’amertume, poussant des rejetons, ne vous trouble, et que par elle un grand nombre ne soient souillés.” Hébreux 12. 14, 15  

Nos relations avec l’un ou l’autre sont plus ou moins étroites, mais le chrétien doit s’ap­pliquer à toujours maintenir la paix et la transparence avec ses frères et soeurs dans la foi. Il doit chasser toute amertume de ses sentiments et de sa mémoire, car une racine d’amertume conservée au-dedans de lui est susceptible de bourgeonner, puis d’envahir ses sentiments et finalement de produire des dégâts, non seulement en lui mais aussi parmi ses frères et soeurs.

Cette racine d’amertume, ce ressentiment, prend naissance quand nous ne pardonnons pas une offense, ou ce que nous croyons, à tort ou à raison, être une offense. Si nous ne pardonnons pas, c’est déjà une désobéissance à Dieu, puisque la Bible nous ordonne de le faire comme Dieu en Christ nous a pardonnés (Ephésiens 4. 32 ; Colossiens 3. 13).

De plus, dans le verset du jour, nous voyons que l’amertume se propage comme une infection. Elle peut se manifester par un langage blessant, moqueur, ou même diffama­toire. Elle déforme la vision que nous avons de notre prochain et donne naissance à des pulsions de violence ou d’intolérance. Elle submerge notre raison et peut nous conduire à des actes incontrôlés. Elle est particulièrement dévastatrice dans le mariage où elle compromet la confiance, l’affection et l’amour entre conjoints.

Enfin, l’amertume offre à Satan un accès : “Mettez-vous en colère, mais ne péchez pas : que le soleil ne se couche pas sur votre irritation ; et ne donnez pas occasion au diable” (Ephésiens 4. 26, 27) ; “Celui à qui vous pardonnez, moi aussi je lui pardonne… pour que Satan n’ait pas de prise sur nous, car nous n’ignorons pas ses intentions” (2 Corinthiens 2. 10, 11).

Ainsi, pour empêcher toute racine d’amertume d’entrer dans nos pensées, pardonnons de tout notre coeur et autant de fois que nécessaire (Matthieu 18. 21, 22) ; conservons des relations franches avec tous ; et ne suspectons pas notre frère d’avoir de mauvaises pensées à notre égard.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

Où est Dieu ?


« C’est à l’Eternel qu’appartient la terre avec tout ce qu’elle contient, le monde avec tous ceux qui l’habitent » La Bible, Psaume 24:1

Voltaire était un écrivain non-croyant. A plusieurs reprises, il s’est moqué des chrétiens. On raconte qu’en se promenant, Voltaire rencontre un enfant qui joue dans son domaine.
Il lui dit : — Bonjour, mon garçon. Dis-moi, es-tu chrétien ?
— Oui, Monsieur.
— Alors, tu vois cet arbre chargé de pommes ? Eh bien, elles sont toutes à toi si tu peux me dire où est Dieu.
L’enfant reste un moment embarrassé, puis il lève les yeux et répond vivement :
— Et vous, Monsieur, pouvez-vous me dire où Dieu n’est pas ?
Cette réponse inattendue et tellement vraie le laisse sans voix. Il se retourne et se met à marcher à grands pas, laissant les pommes et l’enfant.

Les êtres humains ne peuvent comprendre qui est Dieu. C’est par la Bible que Dieu nous révèle ce qu’il veut que nous comprenions de Lui. Nous apprenons ainsi qu’il nous voit, nous entend et nous parle. Il sait tout et donc nous connaît personnellement. Comme il est partout, il peut tout voir et juger parfaitement de toute situation. Il est aussi appelé le Tout-Puissant, cela veut dire que rien ne lui est impossible. Il règne sur tout l’univers qu’il a créé et connaît toutes choses, le passé comme l’avenir. La Bible nous rappelle aussi qu’il est saint et juste, séparé du mal. Et par-dessus tout cela, il est un Dieu d’amour. Cela est rassurant : nous pouvons lui faire entièrement confiance et le laisser nous aider à cheminer dans la vie. Ce Dieu unique et merveilleux ne veut pas nous écraser par sa puissance, mais au contraire nous manifester son amour. II a de bons projets pour nous et attend que nous nous tournions librement vers lui.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 139 : versets 7 à 16

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires

La « sagesse » de Gamaliel


“Maintenant je vous dis : Ne vous occupez plus de ces gens et laissez-les – car si ce dessein, ou cette oeuvre, provient des hommes, cela sera détruit, mais si cela provient de Dieu, vous ne pourrez pas les détruire – de peur que vous ne soyez même trouvés faire la guerre à Dieu. Ils se rangèrent à son avis”. Actes 5. 38, 39

« Un pharisien nommé Gamaliel, docteur de la loi, honoré de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin et donna l’ordre de faire sortir les apôtres pour un peu de temps » La Bible, Actes 5:34

Après la mort de Jésus, la situation à Jérusalem est très confuse sur le plan religieux. Les chefs des Juifs sont intrigués : des hommes et des femmes témoignent que Jésus est ressuscité et qu’il est le Messie, et ils appuient leur témoignage par des miracles incon­testables.

Jetés en prison, les apôtres en sortent par la puissance du Seigneur, de sorte qu’ils se retrouvent dans le temple et enseignent le peuple. Ramenés devant un tribunal religieux, ils réaffirment que Jésus est bien ressuscité. Les membres du parti des sadducéens — ceux qui refusent de croire que les morts puissent ressusciter — cherchent, fous de rage, le moyen de faire disparaître ces opposants.  C’est alors que Gamaliel, un docteur de la Loi, honoré de tout le peuple”, inter­vient : “Si ce dessein, ou cette oeuvre, provient des hommes, cela sera détruit”. Même s’il reconnaît implicitement qu’il n’est pas possible de toujours juger sur les résultats, son argument est faible à l’échelle humaine du temps. Chacun peut constater que beaucoup d’institutions, par exemple anti-chrétiennes, provenant manifestement “des hommes, peuvent durer plusieurs générations. Gamaliel ajoute, et là il a entièrement raison : “mais si cela provient de Dieu, vous ne pourrez pas les détruire”. Puis il les met en garde : par leur attitude envers les apôtres, ils s’exposent au pire, c’est-à-dire à “faire la guerre à Dieu”.

Gamaliel veut sauver les apôtres, mais sans prendre parti. Même s’il a atteint son but (v. 39), son attitude ne peut pas nous servir de modèle quand nous sommes appelés à juger d’une cause. D’une part, le succès dans ce monde n’est pas une preuve infaillible qu’une oeuvre est de Dieu, ou l’insuccès, qu’elle est des hommes. D’autre part, c’est manquer de courage que de dire en présence d’une cause :  Attendons la fin.

Certes, un peu d’humilité nous fait comprendre que nous ne sommes pas capables de juger de tout, ni appelés à le faire. Mais humilité n’est pas synonyme de neutralité. Notre devoir est d’examiner toute cause à la lumière des Écritures, de s’assurer si elle est de Dieu ou des hommes, puis de la défendre ou de la combattre, au péril de notre réputation ou même de notre vie, comme l’ont fait les apôtres.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Le spathiphyllum


« C’est toi, Seigneur, qui au commencement as fondé la terre, et le ciel est l’œuvre de tes mains. » la Bible, Hébreux 1:10

Le spathiphyllum est une belle fleur blanche que l’on nomme joliment « main du Seigneur » à l’île de La Réunion. Les mains du Seigneur nous sont souvent présentées dans la Bible en relation avec la grâce et la puissance de Dieu, mais aussi avec la souffrance. Quand nous pensons à nos amis ou nos connaissances, nous nous rappelons facilement d’un signe particulier : couleur des yeux, forme du visage, expression… Je me rappelle de la forme des mains des personnes que j’ai rencontrées ; très souvent, je pourrais les reconnaître à leurs mains.

Dieu aussi, peut être reconnu à ses mains. Nous n’avons jamais vu « physiquement » ses mains, mais nous voyons l’oeuvre de ses mains. La bonne main de Dieu est avec les hommes pour les bénir, les aider dans les tâches à accomplir. Sa main est parfois aussi utilisée pour corriger. L’Evangile nous parle des mains de Jésus. Jésus étend la main pour bénir, guérir, soulager la souffrance. Le soir de sa résurrection, Jésus vient et se tient au milieu de ses disciples en leur disant « que la paix soit avec vous ». Il leur montre ses mains portant la marque des clous. Il veut ainsi leur rappeler que c’est au prix de sa vie qu’il a fait pour eux la paix avec Dieu ; ses mains ont été percées lorsqu’il a été cloué sur la croix. Au moment de les quitter, Jésus mène ses disciples sur une montagne et, levant ses mains, il les bénit. Aujourd’hui encore sa main invisible agit dans la vie des croyants pour les maintenir dans la foi. Celui qui se confie en Dieu est assuré que son avenir est entre de bonnes mains.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 95 : versets 1 à 7

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lisez la Bible !


“Demeure dans les choses que tu as apprises et dont tu as été pleinement convaincu : tu sais de qui tu les as apprises et, dès l’enfance, tu connais les Saintes Lettres qui peuvent te rendre sage à salut par la foi qui est dans le Christ Jésus”. 2 Timothée 3. 14, 15

« Veuille affermir mes pas par Ta parole et qu’aucun mal ne puisse m’asservir. » la Bible, Psaume 119:133

Ce texte vigoureux de l’évêque J.-C. Ryle (1816-1900) n’a rien perdu de son actualité :
« Pour résister, vous devez être bien armé. Vous devez revêtir l’armure que Dieu vous tend (Ephésiens 6:13-17). Vous devez meubler votre esprit de l’Écriture sainte. C’est ainsi que vous serez bien armé. Armez-vous d’une connaissance complète de la Parole de Dieu ! Lisez régulièrement votre Bible ! Familiarisez-vous avec son contenu !… Si vous négligez la lecture biblique, rien, à ma connaissance, ne vous mettra à l’abri de l’erreur si un habile avocat vous expose de fausses doctrines. Il parviendra sans mal à vous séduire. Faites-vous une règle de ne croire que ce qui peut être démontré par les Écritures ! Seule la Bible est infaillible… En faites-vous un usage aussi fréquent que vous le devriez ?
Aujourd’hui, beaucoup croient en la Bible, mais très peu la lisent. Votre conscience vous accuse-t-elle d’être de ceux-là ?

  • Si tel est le cas, vous aurez peu de chance d’être secouru par la Bible en cas de besoin. Car être éprouvé, c’est être passé au crible, et vos réserves de consolations bibliques risquent de s’épuiser rapidement.
  • Si tel est le cas, vous ne serez sans doute jamais une personne fondée sur la vérité. Je ne serais pas surpris d’apprendre que vous êtes assailli de doutes et de questions à propos de l’assurance du salut, de la grâce, de la foi, de la persévérance, etc.
  • Si tel est le cas, vous vous exposez à commettre beaucoup d’erreurs dans la vie. Je ne serais pas surpris d’apprendre que vous avez des ennuis dans votre couple, des pro­blèmes avec vos enfants, des difficultés dans votre vie familiale et que vous entretenez de mauvaises fréquentations.
  • Si tel est le cas, vous serez probablement entraîné, pour un temps du moins, dans de fausses doctrines. Je ne serais pas surpris d’apprendre que vous êtes devenu la proie d’un de ces beaux parleurs capables de présenter l’erreur sous un jour attrayant.

Tels sont les risques que vous courez. Je voudrais vous les épargner tous. Acceptez le conseil que je vous donne aujourd’hui : Lisez votre Bible, non pas seulement quelques passages, mais largement ! … Souvenez-vous de vos nombreux ennemis ! (Ephésiens 6:11‑12) … Soyez armé ! »

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Le savez-vous ?


La Bible est divisée en chapitres et chaque chapitre en versets qui contiennent environ une phrase ou deux. Savez-vous que 6408 versets de la Bible contiennent des prophéties dont plus de la moitié se sont déjà accomplies à la lettre dans l’histoire de notre monde ? Les prophéties qui restent en attente de réalisation sont celles qui concernent la fin des temps. Comment une telle précision est-elle possible sans un miracle de Dieu ? Tout simplement parce que la Bible est un livre dont tous les textes ont été inspirés par Dieu.

Un scientifique a essayé de faire un calcul de probabilités quant à la réalisation de ces prophéties. Le résultat lui permet d’affirmer que la probabilité d’un accomplissement de toutes les prophéties bibliques est si « immensément petite » que leur parfaite réalisation nous conduit absolument à reconnaître que la Bible est la Parole de Dieu et qu’elle est la vérité. Celui qui accepte de lire la Bible avec assiduité, sérieux et honnêteté intellectuelle, découvrira encore bien d’autres aspects qui le convaincront que ce livre est inspiré par Dieu. La Bible a bien été écrite par des hommes avec leur personnalité, leur culture et leur sensibilité, mais ils ont été choisis par Dieu qui les a inspirés. Rien ne peut empêcher le Dieu d’amour qui est aussi tout-puissant de se révéler à ses créatures. Si, avec nos moyens limités, nous sommes capables de protéger des informations ou des données et de les transmettre sans erreurs à nos semblables, Dieu peut le faire aussi, et bien mieux que nous, afin que sa pensée nous parvienne sans déformation, sans erreur.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 119 : versets 89 à 96

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Jésus Christ est Seigneur


“Jésus s’approcha et leur parla ainsi : Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc et faites disciples toutes les nations, les baptisant pour le nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, leur enseignant à garder tout ce que je vous ai commandé”. Matthieu 28. 18-20

La grande mission confiée aux disciples du Seigneur consiste à ramener des hommes de toute la terre sous l’autorité de Jésus Christ. En effet, Adam, le premier, a méprisé l’autorité de Dieu en lui désobéissant et depuis, les hommes ont toujours cherché à s’en affranchir. Cette autorité a été bafouée pendant plusieurs siècles par le peuple d’Israël que Dieu avait choisi pour parler aux hommes : il n’a pas gardé la Loi qu’il s’était engagé pourtant à respecter (Actes 7. 53). Quant aux autres peuples, ils avaient tourné le dos à Dieu pour s’attacher à toutes sortes d’idoles.

Au terme de cette période, Dieu envoie son Fils Jésus Christ qui ouvre, par son sacrifice à la croix et sa résurrection, une nouvelle ère pour l’humanité : Il ordonne à tous les hommes, en tous lieux, de se repentir et de se replacer sous son autorité et celle de son Fils. Celui-ci devient notre Seigneur : nous sommes heureux de nous soumettre à Lui et de Lui obéir de bon coeur. Nous pouvons le faire parce que nous sommes nés de nouveau et que le Saint Esprit habite en nous. Nous n’obéissons pas seulement parce que nous estimons que ses commandements sont sages et bons, mais avant tout parce que Christ est Seigneur (Actes 10. 36).

La volonté de notre Seigneur est écrite dans sa Parole. C’est pourquoi lire et s’impré­gner de la Bible est la première façon de reconnaître l’autorité du Seigneur. La seconde c’est, non pas notre degré de connaissance de la Bible, mais la réalité de notre obéissance à ce qu’elle dit. Nous sommes alors dirigés par le Saint Esprit pour modeler nos opinions et nos valeurs sur la pensée de Christ. En effet, même si la Bible n’a pas toujours un verset qui s’applique directement à nos situations, nous discernons ce qui est bien ou mal en étant imprégnés de ce qu’elle dit (Hébreux 5. 14).

Jésus Christ est Sauveur, mais Il est également Seigneur. Dès aujourd’hui, honorons Sa seigneurie par une obéissance joyeuse : Servons l’Éternel avec joie” (Psaume 100. 2).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un bon plan


« L’Eternel sera constamment ton guide, il répondra à tes besoins dans les endroits arides et il redonnera des forces à tes membres. Tu seras pareil à un jardin bien arrosé, à une source dont l’eau n’arrête jamais de couler. » La Bible, Esaïe 58:11

En voyage sur une île de l’Océan Indien, je me suis rendu à l’office du tourisme pour y acheter une carte détaillée des lieux. Lors d’une excursion quelques jours plus tard, j’ai sorti ma carte pour me repérer et chercher un sentier de randonnée ; mais les indications données ne correspondaient pas à la configuration des lieux. Apparemment, la carte comportait des erreurs. En discutant avec un habitant de l’île, j’ai eu la confirmation qu’il y avait plusieurs erreurs sur la carte ! C’est dommage et désagréable d’être trompé. Que faire si je ne peux pas me fier à une carte officielle ?

Nous n’avons pas demandé à exister et nous ne maîtrisons que bien peu de choses dans notre vie. Nous avons besoin d’une boussole pour nous diriger. Dieu nous propose son plan pour cela : la Bible. Nous y trouvons toutes les indications dont nous avons besoin et pouvons être sûrs qu’elle ne comporte pas d’erreurs. Cette parole est entièrement vraie et fiable. La Bible nous aide à réfléchir à des questions essentielles : Quelles sont mes origines ? Quel sens donner à ma vie ? Pourquoi le mal ? Comment en être délivré ? Pourquoi la mort ? Y a-t-il une autre vie ? Comment vivre malgré la souffrance ? C’est Dieu lui-même qui a inspiré à des hommes les paroles contenues dans la Bible. Elles nous parlent de vie, de pardon, de paix, de grâce, d’amour. C’est le meilleur guide qui existe. Des hommes et des femmes ont vu leur vie transformée par la lecture de ce livre.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 119 : versets 1 à 16

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , | 2 commentaires