Le roi le sait


Durant la Deuxième Guerre mondiale, alors que la ville de Londres se trouvait sous la menace des bombardiers allemands, le roi d’Angleterre ordonna l’évacuation des enfants de tout un quartier. Pour la plupart, ces petits n’avaient encore jamais quitté leur foyer. Ce fut une épreuve difficile à vivre. Des parents vinrent accompagner leurs deux enfants au train et leur dire au revoir. A peine le train avait-il quitté la gare que la fillette éclata en sanglots, disant à son frère qu’elle était inquiète de ne pas savoir où ce train allait les emmener. Le garçon, tout en ravalant ses larmes lui répondit : « Non, nous ne savons pas où nous allons, mais le roi, lui, il le sait parfaitement ».

Cet enfant, malgré sa tristesse et la situation difficile, se consolait avec la certitude que le roi, la personne la plus influente du pays, connaissait la destination du voyage. Ainsi, il se sentait rassuré. La confiance de cet enfant me parle. Je ne connais pas l’avenir, je ne sais pas ce qui va arriver. Peut-être que j’aurai des circonstances difficiles à traverser dont je ne connais pas l’issue. Mais je sais que je peux faire confiance à Dieu. Le Créateur tout puissant, le roi de l’univers me connaît et il sait où je vais. La Bible nous dit que Dieu est proche de nous, qu’il est un père plein d’amour et de compassion, sensible aux besoins de ses enfants. Avoir la certitude que Dieu n’est jamais dépassé, quoi qu’il arrive, quel réconfort ! Dieu est capable en toute occasion de me rassurer. Il m’aidera à traverser les épreuves et sa paix m’accompagnera tous les jours de ma vie.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 139 : versets 1 à 12

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

La journée avait mal commencé


Néhémie 8:10: « Ne vous affligez pas, car la joie de l’Éternel sera votre force. »

Publié dans #BibleVécue | Tagué , , , | 1 commentaire

Un scientifique insensé


“Le méchant le verra, et en aura du dépit; il grincera les dents et se fondra; le désir des méchants périra”. Psaume 112. 10

Psaume 111 & Psaume 112

Récemment, nous avons parlé du laboratoire Cavendish, à Cambridge, à l’entrée duquel figure un verset du Psaume 111.

Pendant une trentaine d’années, un savant anglais, Francis Crick (1916-2004) y a travaillé. Il a été un de ceux qui ont mis en évidence la structure de la molécule d’ADN, porteuse de l’information génétique des êtres vivants. Il a reçu pour cela le prix Nobel de médecine en 1962. Contrairement à James Maxwell, Francis Crick était un athée militant. Le grand objectif de sa vie a été de prouver qu’il existait une explication purement matérialiste à la vie organique. Il a détesté le christianisme toute sa vie: membre du conseil de gestion de son université, il a démissionné parce qu’on avait décidé de bâtir une chapelle chrétienne dans son enceinte.

Les psaumes 111 et 112 forment une paire: tous deux sont alphabétiques et offrent de nombreux parallélismes. Le premier décrit la gloire de Dieu, le second la béatitude de celui qui craint le Dieu glorieux révélé au psaume précédent. Et, de fait, plus nous aurons une claire vision de notre grand Dieu créateur et rédempteur, plus nous pourrons lui ressembler. Par exemple, la justice de Dieu demeure à perpétuité (Psaume 111. 3), tout comme la justice de l’homme pieux demeure à perpétuité (Psaume 112. 3). L’Éternel est plein de grâce et miséricordieux (Psaume 111. 4); l’homme droit l’est aussi (Psaume 112. 4), etc. Méditons sur la grandeur de Dieu et, peu à peu, cela aura des conséquences sur nous et sur notre comportement.

Si le psaume 111 se termine par un appel à craindre l’Éternel, le dernier verset du psaume 112 avertit celui qui refuse délibérément cet appel. Pensez à ce professeur Crick qui a dû grincer des dents bien des fois en passant chaque jour sous le verset placé par son pieux prédécesseur au-dessus de l’entrée de son lieu de travail! Deux autres psaumes avertissent: “L’insensé dit dans son cœur: Il n’y a point de Dieu” (Psaume 14. 1 et Psaume 53. 1). Aux yeux de Dieu, Francis Crick, même s’il a été un grand savant, est resté un «insensé». À moins qu’il ne se soit repenti au dernier instant, un sort terrible l’attend: les ténèbres éternelles; “là seront les pleurs et les grincements de dents”, avertit le Seigneur (Matthieu 8. 12). Gardons-nous d’une telle folie!

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

La meilleure voiture


« Car ce qui compte, …c’est d’être une nouvelle créature. » La BibleGalates 6:15

Chaque année se déroule le Salon de l’auto. Cette manifestation attire beaucoup de monde. On vient voir les nouveautés ; certains rêvent de s’acheter la voiture de leur vie. Mais quelle est la meilleure voiture ? Question difficile, car chacun a ses exigences. Pourtant, il faut faire un bon choix, car une fois achetée, il faudra bien utiliser cette voiture comme elle est. Si elle a trois portes, elle n’en aura pas cinq dans un an. Si c’est une 6 CV, elle aura toujours six chevaux dans trois ans. Quand elle finira sa vie à la casse, ce sera toujours une 6 CV trois portes.

Il n’en est pas de même pour l’homme. Il a la possibilité d’améliorer un peu certaines choses, mais ne peut pas maîtriser totalement l’influence du mal qui agit en lui ni s’en débarrasser définitivement. Jésus, lorsqu’il est venu sur la terre, a appelé les hommes et les femmes à renaître, à recommencer une nouvelle vie avec Lui. Pour Dieu, personne n’est un cas désespéré à mettre à la casse. Un jour nous sommes nés à la vie physique, mais nous devons aussi naître à la vie spirituelle avec Jésus-Christ. Cette naissance-là n’est pas automatique, on la choisit volontairement. Elle seule nous permet d’être sauvés. Le jour où j’ai choisi de croire en Jésus-Christ, de placer en lui ma foi, il m’a fait naître à une vie nouvelle. Son Esprit est venu habiter en moi et a commencé une oeuvre de transformation dans ma vie. Seul, je ne peux pas changer radicalement dans bien des domaines ; mais dès que je suis né à la vie de l’Esprit de Dieu, Dieu lui-même va m’aider à changer, car il en a le pouvoir.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Jean chapitre 3 versets 1 à 16

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Un super amas dans nos toilettes


Colossiens 1:16: « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. »

Publié dans #BibleVécue | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Le Père


“Jésus leur disait (aux Juifs): En vérité, en vérité, je vous dis: Le Fils ne peut rien faire de lui-même, sinon ce qu’il voit faire au Père; car quoi que celui-ci fasse, le Fils lui aussi le fait pareillement. Car le Père aime le Fils”.   Jean 5. 19, 20

« Tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut; ils descendent du Père des lumières, en qui il n’y a ni changement ni l’ombre d’une variation. » la Bible, Jacques 1:17

Le Père trouve ses délices en son Fils et le Fils jouit de toute éternité des délices de la communion la plus intime avec son Père. Il en est de même lorsqu’il vient sur cette terre et qu’il vit, parfaitement homme au milieu des hommes.

En effet, pour faire connaître le Père aux hommes, le Fils de Dieu devient comme l’un de nous, à part le péché: “Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l’a fait connaître” (Jean 1. 18).

Encore jeune enfant, il déclare: “Ne saviez-vous pas qu’il me faut être aux affaires de mon Père?” (Luc 2. 49). Souvent, au cours de son ministère public, nous l’entendons introduire ce nom de “Père”! Il parle de la volonté de son Père; il dévoile la grâce et l’amour de son Père envers les plus petits; il parle de ce qu’il a vu chez son Père; il honore son Père en obéissant, et son Père le glorifie; il n’agit qu’avec son Père; il reçoit tout de son Père et se réjouit d’aller vers Lui, dans sa maison.

À Gethsémané, la croix est devant lui, terrifiante, et c’est à son Père qu’il demande s’il est possible que cette coupe de souffrance passe loin de lui. Mais dans sa parfaite unité de pensée avec lui, il ajoute: “que ta volonté soit faite” (Matthieu 26. 39-42).

Il subit les trois heures d’abandon durant lesquelles la face de son Dieu lui est voilée, mais dès que la coupe est bue, il retrouve intacte sa relation avec son Père disant: “Père! entre tes mains, je remets mon esprit” (Luc 23. 46).

Lors de sa première manifestation à Marie après sa résurrection, le Seigneur fait comprendre aux siens qu’ils sont introduits dans la même relation que Lui avec son Père et son Dieu: “Je monte vers mon Père et votre Père…” (Jean 20. 17).

Quel bonheur d’avoir ainsi, dès maintenant et pour toujours, une relation filiale avec Dieu, d’avoir pour Père, le Père de notre Seigneur Jésus Christ et de nous sentir parfaitement aimés de Lui!

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Justificatif de domicile


« S’il ne vous plaît pas de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir… Mais pour moi et ma maison, nous servirons l’Éternel. » La Bible, Josué 24:15

Lorsque nous faisons des démarches administratives, on nous demande souvent un justificatif de domicile. Il faut justifier de notre lieu de résidence afin d’avoir droit à une bourse d’études ou à une aide au logement par exemple. Si nous pouvons fournir les papiers demandés, nous obtenons les aides sollicitées. Mais il ne faut pas tricher, car on s’expose à des poursuites.

Dieu me dit aussi qu’il me faudra un justificatif lorsque je me présenterai devant lui pour demander pour entrer dans son paradis ; et il me sera impossible de tricher. De quelle manière vais-je me justifier ? Les bonnes actions accomplies durant ma vie ne seront pas une justification valable pour me faire entrer dans la présence de Dieu. Je ne pourrai être sauvé que si j’ai été gracié par Dieu. « C’est par la grâce que vous êtes sauvés (…) Personne n’a donc de raison de se vanter » nous dit le Seigneur dans Ephésiens ch. 2 v. 8-9. Nous pouvons nous imaginer que nous sommes présentables, mais Dieu ne va pas regarder à l’apparence ; il va nous voir tels que nous sommes vraiment au fond de notre coeur. Dieu nous a donné sa parole pour nous servir de miroir. En la lisant, nous nous voyons tels que Dieu nous voit. Dieu ne pose pas sur nous un regard flatteur, il révèle le mal qui est en nous. Lorsque je reçois et accepte son verdict, je peux être pardonné et je suis déclaré juste à cause du sacrifice accompli par Jésus-Christ pour me sauver. Dieu peut alors inscrire mon nom dans son livre de vie. Voilà le justificatif qui me permet de me présenter devant lui.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposéeRomains chapitre 3 : versets 21 à 31

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Encouragez-vous !


Clique sur l’image par la partager avec tes amis.

"Encouragez-vous les uns les autres et aidez-vous mutuellement à grandir dans la foi..." La Bible, 1 Thessaloniciens 5:11

« Encouragez-vous les uns les autres et aidez-vous mutuellement à grandir dans la foi… » La Bible, 1 Thessaloniciens 5:11

Encouragez-vous les uns les autres et aidez-vous mutuellement à grandir dans la foi… La Bible, 1 Thessaloniciens 5:11 | De quelle manière peux-tu encourager tes amis ?
Publié dans Versets illustrés | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un sain enseignement


“Il y aura un temps où ils ne supporteront pas le sain enseignement; mais, ayant des oreilles qui leur démangent, ils s’amasseront des docteurs selon leurs propres convoitises et ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables”.  2 Timothée 4. 3,

« Mon fruit est meilleur que l’or, que l’or pur, et le profit qu’on tire de moi est préférable à l’argent. » La Bible, Proverbes 8:19

Il est facile de constater à quel point la parole prophétique de l’apôtre Paul s’est réalisée de nos jours. En fait, déjà de son temps, les mauvais enseignements commençaient à se répandre, puisque certains chrétiens mettaient en doute la résurrection, d’autres revenaient à la loi de Moïse, d’autres encore prétendaient n’être pas obligés de travailler pour assurer leur propre subsistance.

Paul sait qu’il a terminé son service et il passe le relais à Timothée, son enfant dans la foi, pour qu’il prêche la Parole sans se lasser. Timothée n’avait alors que l’Ancien Testament à sa disposition, et pas sous la forme commode que nous connaissons. C’est pourquoi, il devait avoir sous la main un résumé, “un modèle” des enseignements qu’il avait reçus (2 Timothée 1. 13).

Apprécions-nous le privilège de posséder l’intégralité de la Bible? C’est la soumission à la Parole de Dieu seule qui peut nous garder des mauvais enseignements:

– la Parole de Dieu tout entière, car la caractéristique d’un mauvais enseignement, c’est de mettre l’accent sur un aspect de la vérité divine au détriment d’autres, tout aussi importants;

– la Parole de Dieu éclairée par le Saint Esprit pour ne pas être tordue par des pensées humaines.

Paul le souligne: nous avons toujours tendance à retenir de la Parole ce qui convient à notre tournure d’esprit. Le légaliste trouvera des encouragements à se séparer pour les raisons les plus futiles; le mondain déclarera volontiers que toutes choses lui sont permises; le mystique s’appliquera à faire souffrir son corps jugé mauvais; l’exalté se croira poussé par un esprit d’où le sobre bon sens est absent, etc.

Certains enseignements contenaient déjà des erreurs du temps des apôtres. Ils nous ont donc mis en garde contre elles. De nos jours, Satan ne désarme pas pour troubler ou séduire les croyants par des nouveautés qui dévient de la vérité. Soyons vigilants pour lire la Parole de Dieu dans la dépendance de l’Esprit Saint.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , | 1 commentaire

Ce n’est pas une prolongation


Quand nous évoquons la vie d’un personnage historique, nous parlons de ce qu’il a fait et de la durée de sa vie. Certains ont fait de grandes choses en vivant peu de temps.

C’est le cas de Jésus-Christ qui est venu sur notre terre. Il y a vécu seulement un peu plus de trente ans et a annoncé la bonne nouvelle du salut de Dieu pour les hommes. Puis il est mort sur une croix, subissant le châtiment que méritent nos péchés. Heureusement, l’histoire ne s’arrête pas là. La Bible dit : « Le Christ est mort pour nos péchés (…) il est ressuscité le troisième jour comme l’avaient annoncé les Écritures. » (1 Corinthiens ch. 15 : v. 3-4). La résurrection n’est pas une simple prolongation de sa vie. Le Christ ressuscité vit et vivra pour toujours. Sa résurrection est le signe de sa victoire totale sur le mal et son pouvoir, ainsi que sur la mort. Elle est la preuve que Jésus est Dieu, puisqu’il vit éternellement. La résurrection de Jésus n’est pas seulement un fait historique, mais une réalité qui me concerne aujourd’hui ! Cet événement capital dans l’histoire des hommes est un pilier sur lequel s’appuie la foi chrétienne. Elle proclame que Dieu notre Créateur et Sauveur a donné la réponse à nos deux principaux ennemis : le péché et la mort. Si j’accepte le pardon que Dieu m’offre, je ressusciterai moi aussi et je vivrai pour toujours avec Dieu. Il me l’a promis puisqu’il a dit : « je vais vous préparer une place… je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que vous soyez, vous aussi, là où je suis. » (Jean ch. 14 : v. 2-3).

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposéeJean chapitre 20

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Garder son cœur


“Garde ton cœur plus que tout ce que l’on garde, car de lui sont les issues de la vie”. Proverbes 4. 23

« Un coeur paisible est la vie du corps… » La Bible, Proverbes 14:30

Dans la Bible, le cœur désigne tout l’être intérieur, non seulement le siège des émotions et des affections, mais aussi celui de la pensée et de la volonté. Garder son cœur, c’est donc:

  • Bien construire son être intérieur et
  • Veiller aux influences extérieures exercées sur lui.

Examinons quelques versets du livre des Proverbes qui nous parlent de ces deux points et qui en montrent les conséquences pratiques.

Applique ton cœur à l’instruction et tes oreilles aux paroles de la connaissance” (Proverbes 23. 12). Recherchons soigneusement la connaissance qui construit vraiment notre être intérieur. Nous savons que la Parole de Dieu et les enseignements en accord avec elle ont cette fonction. “Toute Écriture est… utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et parfaitement préparé pour toute bonne œuvre” (2 Timothée 3. 16, 17).

Que ton cœur n’envie pas les méchants; mais sois tout le jour dans la crainte de l’Éternel” (Proverbes 23. 17). La crainte de Dieu, c’est-à-dire la confiance en un Dieu d’amour, nous fait éviter les pièges et les tentations qui viennent de l’extérieur et se présentent souvent agréablement. Dieu veut être “le rocher de (notre) cœur” (Psaume 73. 26).

Notre être intérieur, nourri des enseignements de Dieu et gardé de mauvaises influences, sera la source, l’origine d’une vie heureuse en paroles et en actes:

– “Si ton cœur est sage, mon cœur s’en réjouira, oui, moi-même et mes reins s’égayeront quand tes lèvres diront des choses droites” (Proverbes 23. 15-16). « De l’abondance du cœur, la bouche parle » (Matthieu 12. 34) et celle du “juste est une fontaine de vie” (Proverbes 10. 11, 20, 21).

– “Donne-moi ton cœur, et que tes yeux se plaisent à mes voies” (Proverbes 23. 26). “Écoute et sois sage, et dirige ton cœur dans le chemin” (Proverbes 23. 19).

La personne livrée tout entière à Dieu est heureuse de se mettre à sa disposition pour accomplir sa volonté. Elle est motivée pour prendre la bonne direction dans le chemin de Dieu.

Notre cœur, nourri et sanctifié, est ainsi à l’origine d’une vie “en abondance” (Jean 10. 10).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Un roi-serviteur


« Jésus-Christ possédait depuis toujours la condition divine, mais Il n’a pas voulu demeurer de force l’égal de Dieu. Au contraire, Il a de Lui-même renoncé à tout ce qu’Il avait et Il a pris la condition de serviteur. Il est devenu homme parmi les hommes, Il a été reconnu comme homme » la Bible, Philippiens 2:6-7

« Servir est la devise de tous ceux qui aiment commander », a écrit Jean Giraudoux. Si nous regardons ce qui se passe dans le monde, c’est bien vrai. En période d’élections par exemple, vous entendez tous les candidats présenter leur programme, ils se veulent nos serviteurs et pourtant ce qu’ils espèrent au plus haut point, c’est obtenir le maximum de voix. Être élu peut malheureusement se réduire, pour plusieurs, à avoir le feu vert afin d’assouvir leur soif de pouvoir. Combien de personnes rêvent de se faire un nom ! Dans notre société, on estime qu’une personne a bien réussi dans sa vie professionnelle si elle est parvenue à gravir tous les échelons et a atteint un poste haut placé.

Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est venu non pas pour se faire servir, mais pour servir et nous montrer le chemin qui mène à Dieu. Il n’a pas regardé à ses intérêts, mais nous a servis, dans un immense élan d’amour pour les hommes, ses frères. Il a payé de sa personne pour cela, car il a dû quitter le ciel pour venir sur notre terre. A l’inverse des assoiffés de pouvoir, Jésus a descendu tous les échelons pour nous rejoindre dans notre misère. Et plus bas encore, puisqu’il a accepté d’être injustement condamné, tel un malfaiteur, un criminel. Ce n’est pas ce que notre société appellerait une vie réussie ! Mais cette condamnation à mort injuste, il l’a acceptée, ce qui peut paraître bien étrange. L’explication en est simple : il a voulu être condamné à notre place, prendre sur lui la juste punition que nous méritons à cause de nos péchés.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposéeMatthieu chapitre 27 : versets 11 à 50

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , | 10 commentaires

Un mur d’aplomb


“Le Seigneur se tenait sur un mur bâti d’aplomb et il avait un plomb en sa main”. Amos 7. 7

« Je vais vous montrer à qui ressemble tout homme qui vient à moi, entend mes paroles et les met en pratique: Il ressemble à un homme qui, pour construire une maison, a creusé, creusé profondément et a posé les fondations sur le rocher. Une inondation est venue, le torrent s’est jeté contre cette maison sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était fondée sur le rocher. » La Bible, Luc 6:47-78

Tout chrétien a sa vie à construire. Comment va-t-il s’y prendre? Faisons la comparaison avec la construction d’un mur. La première chose à faire est de déterminer soigneusement son emplacement. Les limites du terrain, plus ou moins cachées par les broussailles, sont parfois difficiles à trouver. Les indications données par les voisins ne sont pas toujours exactes. Dans ces conditions, il sera impératif de faire appel à un géomètre compétent. Pour le chrétien, les limites à respecter dans sa vie sont toujours fixées par la Parole de Dieu. C’est sa seule référence. Toutes les autres voix qui s’élèvent autour de lui le conduisent généralement à s’écarter des limites voulues par Dieu. Ces limites divines ont pour but le bonheur de l’homme. C’est pourquoi il est mis en garde contre le danger ou la tentation de reculer la borne ancienne (Proverbes 22. 28).

Ensuite, il faudra creuser afin de trouver un sol suffisamment dur qui constituera une fondation solide. Cela demande des efforts et de la persévérance. Pour bien fonder nos vies, il n’y a que la Bible sur laquelle on puisse s’appuyer en toute sécurité. Méditons-la, elle seule est la vérité. Dans le domaine des choses spirituelles, les théories des hommes sont sans valeur. Dans la Bible, nous trouvons Celui qui est, non seulement le fondement de nos vies, mais aussi le roc sur lequel est bâtie son Assemblée (Matthieu 16. 18).

Après l’implantation du mur et sa fondation, la construction proprement dite peut commencer. Il y a plusieurs façons de procéder. La première, très imprudente, consiste à se fier à son coup d’œil et à utiliser l’angle d’une maison ou tout autre élément se trouvant à proximité comme repère. On s’aperçoit bien vite que la construction est mal engagée, et que l’on n’aurait pas dû faire confiance à des éléments extérieurs. La seconde consiste à utiliser le cordeau et le fil à plomb, des instruments simples, mais précis, dans lesquels on peut avoir confiance.

Alors une évidence s’impose. Pour se conduire selon la pensée de Dieu, le chrétien n’a qu’un guide sûr, sa Parole. Jeunes, mais aussi plus âgés, retenons l’expérience du psalmiste: “Comment un jeune homme rendra-t-il pure sa voie? Ce sera en y prenant garde selon ta parole” (Psaume 119. 9).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Un mouton fugueur


« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. » La Bible, Matthieu 7:15

On raconte qu’un jour, dans une bergerie, un mouton découvre un trou dans la clôture et se glisse au travers pour aller voir l’herbe verte plus loin. Il s’aventure bien loin et se perd. Tout à coup, il réalise qu’il est pourchassé par un loup. Alors, il court de toutes ses forces, mais le loup continue à le poursuivre jusqu’à ce que le berger arrive, qu’il le sauve et le ramène à la bergerie. Après cette aventure, et malgré les conseils des uns et des autres, le berger n’a jamais rebouché le trou de la clôture.

Cette aventure nous montre comment Dieu nous aime et agit avec nous. Parce qu’Il nous aime, Dieu est respectueux de notre liberté et ne nous oblige pas à le suivre. Par amour, Il nous a créés libres et cette liberté nous permet ensuite à notre tour de l’aimer. Il ne nous oblige ni à croire en Lui, ni à Lui obéir. Mais cette liberté que Dieu nous a donnée ne signifie pas qu’Il se désintéresse de nous, bien au contraire. Il a préparé en Jésus-Christ un plan de salut pour l’humanité et Il est prêt à intervenir quand nous faisons appel à Lui. Espérons qu’après avoir été sauvé des griffes du loup, le mouton de cette histoire n’a pas eu envie de récidiver. De même, celui qui fait le choix de croire en Jésus-Christ et d’aimer Dieu n’a plus envie de devenir à nouveau esclave du mal. Etre en relation avec Dieu n’est pas une entrave à notre liberté. La vraie liberté ne consiste pas à faire tout ce que nous voulons, mais ce que Dieu a prévu de meilleur pour nous. Faire le choix de croire en Jésus-Christ, c’est le premier pas vers une vie épanouie, remplie de sens.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Jean ch 8 : versets 31 à 36

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Un scientifique croyant


“Les œuvres de l’Éternel sont grandes, elles sont recherchées de tous ceux qui y prennent plaisir”. Psaume 111. 2

« Il a laissé un souvenir de ses merveilles ; l’Éternel fait grâce, Il est compatissant. » La Bible, Psaume 111:4

Au-dessus de la porte d’un des centres de recherche scientifique les plus prestigieux du monde, le laboratoire Cavendish, à Cambridge, en Angleterre, on peut lire le verset indiqué ci-dessus. James Maxwell — un savant du 19e siècle qui a découvert l’électromagnétisme — l’a fait placer là. Maxwell était un chrétien authentique et il avait insisté pour que ce verset soit mis bien en évidence au-dessus de l’entrée, afin de stimuler ceux qui passeraient leurs journées à sonder les merveilles de la création. Les premiers bâtiments du laboratoire Cavendish ont été remplacés par des locaux plus modernes, mais le verset du psaume 111 figure toujours à l’entrée.

Le psaume 111 est un magnifique poème, dont chaque vers commence par une lettre différente, dans l’ordre de l’alphabet hébreu. Il décrit la grandeur de Dieu dans ses actes de création et de rédemption.

Le verset 2 encourage les hommes à apprécier les merveilles de la création. De l’infiniment petit des atomes jusqu’à l’infiniment grand des galaxies, de la biologie à la chimie, en passant par la physique, un domaine d’étude extraordinairement vaste s’ouvre devant l’esprit de l’homme. Notre Dieu Créateur a donné à l’homme le désir et l’intelligence pour connaître toujours mieux le monde dans lequel il a été placé et cette recherche scientifique est tout à fait légitime.

Tous les chercheurs ne sont pas chrétiens, mais le chrétien qui étudie les merveilles de la nature, non seulement éprouve une satisfaction intellectuelle devant le champ de découvertes qu’il perçoit, mais il y prend plaisir. En effet, au-delà de la chose créée, il discerne quelque trait du Créateur qu’il connaît. La découverte des merveilles des œuvres de Dieu (v. 2, 3) nous permet de comprendre un peu la grandeur, la gloire et la majesté de Dieu lui-même qui est infiniment plus grand que sa création. Par exemple, l’harmonie d’une molécule chimique pourra évoquer l’harmonie des qualités divines. L’extrême diversité des plantes à fleurs fera penser à la variété des actions de Dieu, etc.

Aux lecteurs qui suivent des études scientifiques ou technologiques, nous suggérons de faire de temps en temps une pause, pour adresser à Dieu une prière de louange pour ce que leurs études leur font découvrir.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , | 1 commentaire