Les vivants


“La vie de mon seigneur est liée dans le faisceau des vivants par-devers l’Éternel, ton Dieu”. 1 Samuel 25. 29

“Le vivant, le vivant est celui qui te louera”. Ésaïe 38. 19

"Tu me feras connaître le chemin de la vie: plénitude de joie en ta présence, et bonheur éternel auprès de toi." La Bible, Psaume 16:11

« Tu me feras connaître le chemin de la vie: plénitude de joie en ta présence, et bonheur éternel auprès de toi. » La Bible, Psaume 16:11

Adam et Ève désobéissent à Dieu en transgressant son commandement. Ils doivent rendre compte à Dieu leur Créateur, confesser tous les deux leur péché: “J’en ai mangé” (Genèse 3. 12, 13). Mais Dieu qui est “prompt à pardonner” (Psaume. 86. 5) leur promet un Libérateur, même si les conséquences de l’entrée du péché dans le monde subsistent (Genèse 3. 17-19). Par cette “descendance” de la femme qui est Christ (Galates 3. 16), la vie triomphera.

Adam montre sa foi dans la victoire promise, car il nomme sa femme Ève (de khava, vivre), “parce qu’elle est la mère de tous les vivants” (Genèse 3. 20).

«Les vivants». Cette merveilleuse expression ne parle pas seulement de l’humanité dont Ève, en quelque sorte, maintient l’existence en enfantant. Elle suggère déjà “la grande nuée de témoins” caractérisés par la foi. Eux seuls sont vraiment, pour Dieu, «les vivants».

Le Seigneur Jésus le confirme quand il dit aux sadducéens qui niaient la résurrection: “N’avez-vous pas lu ce qui vous est dit par Dieu: Moi, je suis le Dieu d’Abraham et le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob? Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants(Matthieu 22. 31-33). Abraham, Isaac et Jacob étaient morts depuis plus de seize siècles quand Jésus cite cette écriture, mais pour Dieu, ces hommes de foi vivaient (voir Matthieu 22. 38).

«Les vivants» sont donc ceux qui ont cru Dieu (Jean 5. 24). En conséquence, ils ont la vraie vie, la vie éternelle que la mort ne peut toucher, car Dieu est «le Dieu des vivants». Dans ce sens, Caïn et sa descendance ne peuvent être «les vivants», et Dieu ne se déclare jamais “leur Dieu”.

De nombreuses années passeront, mais Celui en qui ces premiers témoins ont espéré, est venu (voir Ephésiens. 1. 13). Il parle de la vie, il la donne, il est la vie (Jean 3. 16; 6. 40; 11. 25; 14. 6).

Mes brebis écoutent ma voix, moi je les connais, et elles me suivent; moi, je leur donne la vie éternelle; elles ne périront jamais, et personne ne les arrachera de ma main” (Jean 10. 27, 28).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les vivants

  1. mymy28 dit :

    A reblogué ceci sur mymy28et a ajouté:
    Amen Il est le Dieu des vivant et non des mort alors c’est de notre vivant qu’il faut le reconnaitre comme notre Sauveur et Seigneur de notre vie !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.