Jean 10


1 En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y monte par ailleurs, celui-là est un voleur et un larron.
2 Mais celui qui entre par la porte, est le berger des brebis.
3 À celui-ci le portier ouvre ; et les brebis écoutent sa voix ; et il appelle ses propres brebis par leur nom, et les mène dehors.
4 Et quand il a mis dehors toutes ses propres [brebis], il va devant elles ; et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix ;
5 mais elles ne suivront point un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.
6 Jésus leur dit cette similitude ; mais ils ne comprirent pas ce que c’était qu’il leur disait.
7 Jésus donc leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous dis que moi je suis la porte des brebis.
8 Tous, autant qu’il en est venu avant moi, sont des voleurs et des larrons ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.
9 Moi, je suis la porte : si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; et il entrera et il sortira, et il trouvera de la pâture.
10 Le voleur ne vient que pour voler, et tuer, et détruire : moi, je suis venu afin qu’elles aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance.
11 Moi, je suis le bon berger : le bon berger met sa vie pour les brebis ;
12 mais l’homme qui reçoit des gages, et qui n’est pas le berger, à qui les brebis n’appartiennent pas en propre, voit venir le loup, et laisse les brebis, et s’enfuit ; et le loup les ravit, et il disperse les brebis.
13 Or l’homme à gages s’enfuit, parce qu’il est un homme à gages et qu’il ne se met pas en souci des brebis.
14 Moi, je suis le bon berger, et je connais les miens et je suis connu des miens*,
15 comme le Père me connaît et moi je connais le Père ; et je mets ma vie pour les brebis.
16 Et j’ai d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie ; il faut que je les amène, elles aussi ; et elles écouteront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.
17 À cause de ceci le Père m’aime, c’est que moi je laisse* ma vie, afin que je la reprenne.
18 Personne ne me l’ôte, mais moi, je la laisse* de moi-même ; j’ai le pouvoir** de la laisser*, et j’ai le pouvoir de la reprendre : j’ai reçu ce commandement de mon Père.
19 Il y eut encore de la division parmi les Juifs à cause de ces paroles ;
20 et plusieurs d’entre eux disaient : Il a un démon, et il est fou ; pourquoi l’écoutez-vous ?
21 D’autres disaient : Ces paroles ne sont pas d’un démoniaque ; un démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles ?

22 Or la fête de la Dédicace se célébrait à Jérusalem, et c’était en hiver.
23 Et Jésus se promenait dans le temple, au portique de Salomon.
24 Les Juifs donc l’environnèrent et lui dirent : Jusques à quand tiens-tu notre âme en suspens ? Si toi, tu es le Christ, dis-le-nous franchement.
25 Jésus leur répondit : Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que moi je fais au nom de mon Père, celles-ci rendent témoignage de moi ;
26 mais vous, vous ne croyez pas, car vous n’êtes pas de mes brebis, comme je vous l’ai dit.
27 Mes brebis écoutent ma voix, et moi je les connais, et elles me suivent,
28 et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais ; et personne ne les ravira de ma main.
29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous*, et personne ne peut les ravir de la main de mon Père.
30 Moi et le Père, nous sommes un.

31 Les Juifs donc levèrent encore des pierres pour le lapider.
32 Jésus leur répondit : Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres de la part de mon Père : pour laquelle de ces œuvres me lapidez-vous ?
33 Les Juifs lui répondirent : Nous ne te lapidons pas pour une bonne œuvre, mais pour blasphème ; et parce que toi, étant homme, tu te fais Dieu.
34 Jésus leur répondit : N’est-il pas écrit dans votre loi : «Moi j’ai dit : Vous êtes des dieux» ?
35 S’il appelle dieux ceux à qui la parole de Dieu est venue (et l’écriture ne peut être anéantie),
36 dites-vous à celui que le Père a sanctifié, et qu’il a envoyé dans le monde : Tu blasphèmes, parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu ?
37 Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas ;
38 mais si je les fais, alors même que vous ne me croiriez pas, croyez les œuvres, afin que vous connaissiez et que vous croyiez que le Père est en moi, et moi en lui.
39 Ils cherchaient donc encore à le prendre ; mais il échappa de leur main
40 et s’en alla encore au delà du Jourdain, à l’endroit où Jean avait baptisé au commencement, et il demeura là.
41 Et plusieurs vinrent à lui, et ils disaient : Jean n’a fait aucun miracle ; mais toutes les choses que Jean a dites de celui-ci étaient vraies.
42 Et plusieurs crurent là en lui.

2 commentaires pour Jean 10

  1. Akouman dit :

    merci pour ce message que j’ai beaucoup apprécié.

  2. Gérald dit :

    Merci pour ce message,je suis jeunne je veux suivre Christ mais je suis dans un trou la ma force ne me suffit pas pour grimper.aide moi dans vos priere afin que je sois vraiement l’un des brebis du Christ Jesus.Dieu vous bénira. Que Dieu dans son amour vous benisse en abbondance afin de continuer a aider les ames troublee a retrouver le droit chemin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s