Directeur de conscience ?


“Va en paix”. 2 Rois 5. 19
“Que la volonté du Seigneur soit faite!” Actes 21. 14

"Cherche à connaître Sa volonté pour tout ce que tu entreprends, et Il te conduira sur le droit chemin." la Bible, Proverbes 3:6

« Cherche à connaître Sa volonté pour tout ce que tu entreprends, et Il te conduira sur le droit chemin. »
la Bible, Proverbes 3:6

Un «directeur de conscience» est une personne qui en dirige d’autres en matière de morale et de religion. Ce rôle a-t-il une base biblique? Deux exemples très différents nous font réfléchir.

Naaman, chef de l’armée du roi de Syrie, vient d’être guéri de sa lèpre en se plongeant sept fois dans le Jourdain, selon la parole du prophète Élisée. Avant de repartir pour Damas, il s’engage à ne plus offrir pour lui-même de sacrifice aux idoles. Cependant il dit à Élisée: “Qu’en ceci l’Éternel pardonne à ton serviteur, quand mon seigneur entrera dans la maison de Rimmon pour s’y prosterner, et qu’il s’appuiera sur ma main, et que je me prosternerai dans la maison de Rimmon…!” (2 Rois 5. 18). Que va répondre Élisée? Lui interdire de pénétrer dans un temple d’idoles avec le roi? Le lui permettre? Ce qui pourrait sembler approuver l’idolâtrie!

Élisée ne se pose pas en directeur de conscience. Il lui répond: “Va en paix”. Le prophète a conscience des problèmes difficiles que devra affronter Naaman. Il a confiance que Dieu fera son œuvre dans son cœur, le moment venu.

L’apôtre Paul désire ardemment être à Jérusalem pour la Pentecôte, la fête du grand rassemblement des Juifs (Actes 20. 16). Au cours de son voyage, il s’arrête à Tyr où il trouve des disciples qui lui disent, par l’Esprit, de ne pas monter à Jérusalem. Paul ne tient pas compte de l’avertissement et continue sa route. Il loge ensuite quelques jours à Césarée. Par une prophétie, Paul reçoit un nouvel avertissement et les frères le supplient de ne pas poursuivre son voyage. Comme Paul ne se laisse pas persuader, les frères n’insistent plus. Leur attitude est remarquable de sagesse. Ordonner à Paul de ne pas monter à Jérusalem? Ce serait substituer un ordre aux avertissements de l’Esprit! Approuver l’apôtre? Ce serait négliger les avertissements de l’Esprit! Les frères adoptent la seule attitude spirituelle possible dans cette situation. Ils disent simplement: “Que la volonté du Seigneur soit faite!”.

Les parents dans la famille ou les anciens dans l’assemblée ont le devoir, de la part de Dieu, de dire ce qui leur paraît être juste selon la Parole. Gardons-nous cependant de prendre la place de Dieu en nous posant en directeur de conscience. Seul Dieu peut comprendre les mobiles qui faisaient agir Naaman ou Paul.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.