Reconnaître ceux qui travaillent


“Nous vous prions, frères, de reconnaître ceux qui, parmi vous, travaillent, sont à la tête dans le Seigneur, et vous avertissent: estimez-les très-haut en amour à cause de leur œuvre”.  1 Thessaloniciens 5 v.12-13

"Que ... votre lumière brille devant les hommes afin qu'ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste." La Bible, Matthieu 5:16

« Que … votre lumière brille devant les hommes afin qu’ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste. » La Bible, Matthieu 5:16

Lisez ces versets en pensant que les croyants de votre église / de votre entourage sont engagés avec vous dans une marche en terrain difficile. Parmi eux, “parmi vous”, et non au-dessus d’eux ni au-dessus de vous, il y a des frères qui ont une responsabilité particulière:

  1. Ceux qui travaillent. Heureusement qu’il y a des frères plus athlétiques ou mieux entraînés qui peuvent travailler pour les autres ou les aider à porter des charges trop lourdes! Peut-être disposent-ils de plus de temps libre, ou bien considèrent-ils leur service comme une activité prioritaire passant avant leur propre repos? Toujours est-il qu’ils encouragent, soutiennent, nourrissent les autres frères et sœurs, tout cela sur le plan spirituel, bien sûr, mais aussi dans le domaine matériel si le besoin s’en fait sentir.
  2. Ceux qui sont à la tête. On emploie fréquemment cette expression dans le sens: «être à la tête d’une entreprise», ce qui donne l’idée de hiérarchie et de domination. Mais ce n’est pas le cas ici: être à la tête, c’est marcher en tête de la colonne pour montrer le chemin. Il faut de la compétence pour cela: savoir lire les cartes (comprendre la Parole), s’appliquer à en suivre soi-même les explications, évaluer la capacité et les besoins du groupe. Il faut aussi rester en liaison avec le chef de la mission (Christ) qui conduit l’expédition.
  3. Ceux qui avertissent. Là encore le mot avertissement a pris une signification particulière: on reçoit un avertissement avant une sanction de la part de quelque supérieur. Rien de tel dans ce verset qui nous parle du bon conseil donné par un habitué de la route et qui en connaît les difficultés. Il considère comme un devoir d’amour de prévenir un équipier qui prend un raccourci douteux ou qui pense triompher aisément d’une difficulté.

Ces responsabilités peuvent être harassantes pour ceux qui les assument. Quel encouragement quand ils sentent, par l’affection de leurs compagnons, que “leur œuvre” est utile et appréciée !

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.