Debout par le secours de Dieu


“Ayant donc reçu le secours qui vient de Dieu, me voici debout jusqu’à ce jour, rendant témoignage devant petits et grands”. Actes 26. 22

" Dieu rend mes pieds aussi agiles que ceux des biches, et Il me fait tenir debout sur les hauteurs." la Bible, 2 Samuel 22:34

 » Dieu rend mes pieds aussi agiles que ceux des biches, et Il me fait tenir debout sur les hauteurs. »
la Bible, 2 Samuel 22:34

Vers la fin de sa vie, l’apôtre Paul rend témoignage du secours de Dieu en sa faveur. Dans cet épisode du livre des Actes, Paul est prisonnier depuis plus de deux ans. De la forteresse de Jérusalem, il a été conduit par des soldats à Césarée où il a été emprisonné sur ordre de Félix, procurateur de Judée d’une grande immoralité. Pour gagner “la faveur des Juifs”, Félix a laissé Paul prisonnier aux soins de Festus, son successeur. Le premier discours  de Paul à Jérusalem (chapitre 22) a eu pour auditeurs la foule, les “petits” de ce monde. Puis c’est le sanhédrin, la cour suprême des Juifs, et le commandant de la garnison qui l’entendent (chapitre 23). Le procurateur de Judée et le souverain sacrificateur Ananias sont ensuite témoins de sa défense (chapitre 24). Maintenant (chapitre 26), c’est devant le jeune roi Hérode Agrippa II, arrière-petit-fils d’Hérode le Grand, qu’il prononce sa défense; ce sont les “grands” dont il parle dans le verset du jour.

Selon son habitude, Paul saisit l’occasion de répondre à ses accusateurs en “rendant témoignage”. À chaque fois, il rappelle les plans de Dieu pour son peuple, révélés par les prophètes. Il parle de Jésus, mort et ressuscité, en qui ces plans s’accomplissent; par lui le salut et la grâce de Dieu s’étendent aux nations. Mais quel que soit l’auditoire, les réactions sont décevantes: violence et menaces de la foule, arrogance du sanhédrin, agression d’Ananias, endurcissement de Félix, prouvé par son “retire-toi”, et ironie méprisante des “grands”: “Tu es fou”. Pourtant, malgré “les liens”, Paul est “debout jusqu’à ce jour, rendant témoignage”.

Par la suite, les prisons romaines attendent Paul; l’avenir paraît sombre, mais ce “jusqu’à ce jour” achève une étape et résonne comme un gage de confiance pour l’avenir.

Soyons encouragés par l’exemple de l’apôtre, même si nous ne sommes pas dans la même situation, et écoutons-le: “Je suis persuadé que (Jésus Christ) a la puissance de garder ce que je lui ai confié, jusqu’à ce jour-là”, à savoir jusqu’à la venue du Seigneur (2 Timothée 1. 12); telle est la conclusion de Paul à la fin de la dernière étape de sa vie! Même face à la mort, il est sans appréhension. Personne ne pourra empêcher l’Évangile de se répandre.

P.a.S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Debout par le secours de Dieu

  1. gosseye dit :

    oui Paul a gardé la foi en notre Sauveur et a parlé en son nom
    a la gloire de notre unique Dieu

  2. Je voudrais toutes les informations

  3. marie-louise dit :

    un des homme de foi !!!
    des exemples pour nous qui vivons en ces temps difficiles de la fin de ce système !!!
    QUE DIEU NOUS AIDE A TENIR FERME JUSQU’ A SON RETOUR IMMINENT!
    merci Mon DIEU, tu nous accompagnes sur le chemin de la VIE!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s