Aimé(e) au-delà de l’Or ou de l’Argent


Beaucoup d’athlètes se sentent aimés lorsqu’ils gagnent l’Or ou l’Argent à une grande compétition. Adulés, applaudis, de nombreuses personnes les félicitent et les entourent, quel bon sentiment !

C’est si important de se savoir aimé, c’est même primordial pour chaque être humain !

Mais qu’en est-il si je perds ? Suis-je encore digne d’être aimé(e) ?

Malheureusement certains athlètes croient que l’amour à leur égard dépend de leurs victoires, il s’agit alors pour eux de gagner à tout prix pour se sentir aimé(e)s.

La Bible dit pourtant l’inverse ! La Bible nous apprend que nous sommes plus que vainqueurs parce que nous sommes aimés inconditionnellement par Dieu. Il est même ajouté à cette affirmation que rien ne pourra nous séparer de cet amour de Dieu, rien de ce que nous faisons ou ne faisons pas (donc ni nos réussites, ni nos échecs) ne pourra changer l’amour de Dieu à notre égard. Pour vérifier cette affirmation, je t’encourage à relire ces paroles : « Nous sommes bien plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Oui, j’en ai l’absolue certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, ni les puissances, ni ce qui est en haut ni ce qui est en bas, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 8.37-39

L’amour ne se gagne pas, il ne se mérite pas. Rien de ce que tu peux faire ou ne pas faire ne changera l’amour de Dieu pour toi.

De la même manière, nos proches nous aiment pour qui nous sommes, pas pour ce que nous accomplissons. Ton père ou ta mère t’aiment-ils parce que tu gagnes des médailles ? Certainement pas ! Tes amis proches cessent-ils de t’aimer lorsque tu perds ? Si oui, je te conseille de te questionner sérieusement sur tes amis.

L’amour est un don, il se reçoit tout simplement.

Voici le magnifique témoignage (en anglais) de la sauteuse australienne Nicola MCDermott après avoir remporté la médaille d’Argent aux JO de Pékin en 2021.

Elle exprime notamment avoir vécu une enfance difficile et que tout est possible par la foi en Dieu. Elle finit son interview en exprimant cette incroyable vérité : « Depuis 2017, j’ai décidé de poursuivre Dieu plutôt que le sport. Tout ce qui vient avec le sport est du bonus pour moi, car je me sens déjà complète et parfaite dans l’amour de Dieu. Cet amour reste indépendamment de cette médaille. Cela m’a permis de m’élever au-dessus de chaque barre sans avoir peur, parce que je suis aimée et c’est la chose la plus importante !

Nicola est certaine d’être aimée par Dieu et cela peu importe l’Or ou l’Argent qu’elle gagne.

Et toi, vis-tu aussi avec cette certitude d’être aimé ?

Qu’est-ce que le fait d’être aimé t’apporte dans ta vie et dans ta pratique sportive ?

Sandrine Ray
Aumônière Sportive

Si tu veux avoir la conviction que tu es aimé(e) par Dieu, clique sur l’enveloppe !Contact

Cet article, publié dans Méditations sportives, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.