Au bord d’une tombe


“Notre Sauveur Jésus Christ… a annulé la mort et a fait luire la vie et l’incorruptibilité par l’évangile”. 2 Timothée 1. 10

Quand nous rendons les derniers honneurs à un croyant que le Seigneur vient de reprendre auprès de Lui, c’est plus qu’un cercueil que nous descendons dans la tombe, c’est une graine que nous plantons en terre. Paul le montre en parlant de la résurrection des morts : “(Le corps) est semé en corruption, il ressuscite en incorruptibilité ; il est semé en déshonneur, il ressuscite en gloire ; il est semé en faiblesse, il ressuscite en puissance ; il est semé corps animal (c’est-à-dire doté de la seule vie naturelle), il ressuscite corps spirituel. S’il y a un corps animal, il y en a aussi un spirituel” (1 Corinthiens 15. 42-44).

La mort n’est pas la fin de l’être. Au moment de la mort, l’âme du croyant s’en va pour être avec Christ (2 Corinthiens 5. 8 ; Philippiens 1. 21, 23). Il jouit de la vie éternelle (Marc 10. 29-30), une vie hors d’atteinte de la corruption. Ce corps naturel, mort aujourd’hui, ressuscitera un jour ; mis en terre, il se relèvera !

En entrant dans ce monde, nous recevons un corps physique, sujet à la maladie et à la mort ; à la résurrection, nous revêtirons un corps spirituel car nos corps mortels, s’ils sont adaptés à la terre, ne conviennent pas pour le ciel.

Le corps naturel est semé “en déshonneur” car il n’y a vraiment rien de majestueux dans un corps que l’on met en terre. Mais ce même corps ressuscitera glorieux. Il ignorera les rides, les cicatrices, la marque des ans, les difformités et les traces du péché. Il est semé infirme, il ressuscitera plein de force. Placé dans la tombe, il retourne à la poussière.

Il n’en sera pas ainsi du corps de résurrection. Il ne sera plus sujet à la maladie ni à la décomposition. Il est semé “en faiblesse”, il ressuscitera “en puissance”, glorieux. Au fil des ans, la faiblesse augmente jusqu’au moment où elle prive l’homme de toute force.

Dans l’éternité, le corps ne connaîtra pas ces limitations, chaque croyant sera en pleine possession des forces et des facultés qui lui font défaut sur la terre pour louer et bénir le Seigneur.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.