Courir comme un dératé


“Qui est Dieu, sinon l’Eternel ? Qui est un roc ? C’est notre Dieu ! C’est Dieu qui m’arme de vaillance, il me trace un chemin parfait. Grâce à lui, je cours comme une gazelle, il me fait prendre position sur les hauteurs.” Psaume 18.32-34

courir

« Je cours vers le but pour remporter le prix de l’appel céleste de Dieu en Jésus-Christ. » La Bible, Philippiens 3:14

“Courir comme un dératé” : Expression signifiant courir vite et longtemps.

Cette expression est née d’une croyance de l’Antiquité : on pensait que la rate était responsable des points de côté. Les athlètes qui voulaient améliorer leurs performances buvaient des préparations censées assécher cet organe. On dit même que certains recouraient à l’ablation : ils étaient littéralement “dératés”.

Il existe toutes sortes de croyances et de connaissances, qui changent avec le temps. Aujourd’hui, on trouve cette théorie folle et pourtant hier elle avait sans doute tout son sens.

Cette expression est encore utilisée aujourd’hui. Et qui sait ce qui est juste dans notre pratique sportive aujourd’hui et qui semblera fou demain.

La Parole de Dieu, elle, ne change pas contrairement à ce qui est dit et “vendu” dans ce monde.

As-tu déjà remarqué ce verset du Psaume 18, il parle de courir comme une gazelle. Dingue! Cette image a traversé les temps et wow, cela semble incroyable de pouvoir courir comme une gazelle. La gazelle est un animal qui court parfois très vite et longtemps, qui fait aussi parfois des pauses et qui se restaure.

Celui qui a créé la gazelle est le même qui t’a créé toi. Ne serait-ce pas plus fiable de rechercher Ses réponses, Son chemin, ce qui est bon et juste auprès de Lui ?

La Bible dit également : “Mets ta confiance en l’Eternel de tout ton cœur et ne te repose pas sur ta propre intelligence. Tiens compte de Lui pour tout ce que tu entreprends, et Il te conduira sur le droit chemin.” (Proverbes 3.5-6)

L’apôtre Paul a souvent utilisé la course comme image pour la vie de disciple. Une course qui peut être longue et périlleuse. Dans 2 Timothée 4.7, il dit avoir achevé sa course et avoir gardé la foi. La vitesse et la longueur de cette course sera propre à chacun.

La question est plutôt comment vas-tu courir cette course ? Comme un dératé (selon les théories du monde) ou comme une gazelle (en suivant ton Créateur) ?

Sandrine Ray
Aumônière Sportive

Si tu veux suivre ce que Dieu dit, notamment dans la Bible, clique sur l’enveloppe !Contact

Cet article, publié dans Méditations sportives, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.