L’avenir de notre corps


“Je suis pressé des deux côtés : j’ai le désir de partir et d’être avec Christ, car c’est, de beaucoup, meilleur”. Philippiens 1. 23
“Nous aimons mieux être absents du corps et être présents avec le Seigneur”. 2 Corinthiens 5. 8

« Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes, car vous avez été rachetés à un grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps et dans votre esprit qui appartiennent à Dieu. » La Bible, 1 Corinthiens 6:19-20

Certaines religions païennes considèrent le corps comme une entrave à la vie spirituelle, donc quelque chose de méprisable. Ce n’est pas ce qu’enseigne la Bible. Dieu a créé l’homme avec un corps et toutes ses capacités pour qu’il soit à sa gloire. Aussi le Seigneur s’intéresse-t-il à notre corps, à son bien-être et à son bon usage, car il est écrit : le corps est “pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps” (1 Corinthiens 6. 13). Ce corps est le temple du Saint Esprit, avec Lui nous avons le privilège de servir le Seigneur sur la terre et le Seigneur le ressuscitera en un corps nouveau, comme Lui-même a été ressuscité.

Les chrétiens sont vivants de la vie de Christ. Cette vie est éternelle comme celle de Christ, même quand le corps est dans la mort. L’âme ne s’endort pas en attendant la résurrection, car « dormir » n’est employé dans le Nouveau Testament que pour désigner l’état du corps d’un croyant mort (1 Thessaloniciens 4. 14). En effet, Paul sait que, quand il mourra, il sera avec Christ et jouira consciemment de la présence du Seigneur.

Quand la mort nous atteint, nous allons vers ce qui “est, de beaucoup, meilleur” que rester sur la terre : être avec Jésus. Mais le meilleur de tout sera quand nous serons dans la maison du Père avec notre corps ressuscité, un corps semblable au corps de gloire du Seigneur. Quel triomphe de l’oeuvre de la croix ! Ce sera la gloire éternelle, “la perfec­tion”, comme le souligne l’épître aux Hébreux (Hébreux 11. 40).

La mort reste solennelle, car elle marque la fin d’un corps que le Seigneur nous a donné pour l’honorer ici-bas. Elle est douloureuse pour ceux qui perdent un être cher, car les liens affectifs terrestres sont brisés. Mais la résurrection du Seigneur Jésus donne au chrétien une perspective brillante et certaine : celle de la gloire avec Christ dans un corps transformé par Lui (Romains 8. 23 ; Philippiens 3. 21).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’avenir de notre corps

  1. espoir hamoni kasuzu dit :

    Amen, nous n’avons pas à craindre de la mort car Jésus-Christ a vaincu la mort en ressuscitant d’entre les morts.

    Merci beaucoup

  2. Ping : L’avenir de notre corps | Jésus EST LA VIE

Répondre à espoir hamoni kasuzu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.