Deux petits troupeaux de chèvres


“Il arriva, qu’au retour de l’année, Ben-Hadad dénombra les Syriens, et monta à Aphek pour faire la guerre contre Israël. Et les fils d’Israël furent dénombrés et approvisionnés ; et les fils d’Israël allèrent à leur rencontre, et ils campèrent vis-à-vis d’eux, comme deux petits troupeaux de chèvres, et les Syriens remplissaient le pays”. 1 Rois 20. 26, 27

« Détourne ton regard de moi, car il me trouble ! Tes cheveux sont pareils à un troupeau de chèvres bondissant sur les montagnes de Galaad. » La Bible, Cantique des cantiques 6:5

On ne peut pas lire le chapitre 20 du premier livre des Rois sans être profon-dément tou­ché par la grâce de Dieu envers le roi Achab et son peuple. Comme toute la lignée des rois d’Israël, Achab fait “ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel”, et même “plus que tous ceux qui avaient été avant lui” (1 Rois 16. 30), “sa femme Jézabel le poussant” (21. 25).

Le peuple est entraîné dans l’idolâtrie et Dieu aurait pu les abandonner à leur rébel­lion. Mais il leur envoie des prophètes : d’abord Élie, puis des prophètes anonymes (1 Rois 20. 13, 35). Dieu s’occupe encore d’Achab et de son peuple.

Les fils d’Israël sont bien misérables devant la grande armée de Ben-Hadad, roi de Syrie : “Deux petits troupeaux de chèvres”, dit l’Esprit. La comparaison n’est pas flat­teuse, car les chèvres sont capricieuses, indociles. C’est dire aussi que les fils d’Israël sont une proie facile pour les Syriens qui “remplissaient le pays”. Mais Dieu prend en main la cause de son peuple si misérable : “Vous saurez que je suis l’Éternel” (v. 28). Achab et son peuple ont-ils appris la leçon ? Hélas, cette démonstration de la puissance et de la miséricorde de Dieu ne les a pas détournés de l’idolâtrie.

On hésite à identifier le peuple de Dieu du temps de ce roi idolâtre avec celui d’au­jourd’hui. Mais personne n’osera dire que la chrétienté n’a plus d’idoles (1 Jean 5. 21). En tout cas, les Écritures nous ont été données “pour nous servir d’avertissement” (1 Corinthiens 10. 11).

Deux petits troupeaux de chèvres” : nous pouvons nous reconnaître dans cette image, car les chrétiens sincères sont une minorité, même dans l’occident christianisé. Alors ce texte nous encourage, car il nous montre que Dieu n’abandonne pas son peuple faible et malheureux.

Nos ennemis, nos « Ben-Hadad », nous harcèlent. Ils semblaient pourtant vaincus (v. 21), mais “au retour de l’année” (v. 26) ils nous attaquent de nouveau. Tant que nous serons sur la terre et que Satan en sera le prince, il y aura conflit. Certes, nos “petits troupeaux de chèvres” sont en péril ; mais Dieu est encore notre défenseur, le Dieu de toute grâce.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Deux petits troupeaux de chèvres

  1. Samuel Thermitus dit :

    Bonjour et merci pour ces beaux passages , j’aimerais avoir quelques conseils plus précisément de l’aide sur ma vie spirituelle, si oui je suis là et vous attends !

    >

    • Bonjour Samuel,
      Il y a plusieurs possibilités proposées sur ce site pour grandir avec la Bible. Dans la section ‘Jour après jours’ tu trouveras plusieurs programmes d’étude de la Bible sur plusieurs jours, ainsi que sur la page encouragement par e-mail. Tu trouveras également dans la Section ‘Lire la Bible’ quelques invitations pour grandir avec la Bible. Bonne découverte !

Répondre à Autour de la Bible Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.