Vivre au centre de son Amour


« Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance : les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin, Oh ! Que ta fidélité est grande ! » Lamentations de Jérémie 3 : 21-23

Les Lamentations ne sont pas un de ces livres que nous lisons très souvent. La plupart d’entre nous connaissons ces quelques versets du milieu du chapitre trois qui nous rappelle que l’amour solide & ferme du Seigneur ne s’arrête jamais, et que ses compassions sont nouvelles chaque matin. Si nous lisons ces versets dans leur contexte, on reconnait tout de suite quelque chose qui nous est familier : L’écrivain est dans un mauvais jour ! En fait non seulement un mauvais jour, mais peut-être un mauvais mois, une mauvaise année, que tout va de travers et qu’il ne discerne aucun changement.

Nous pouvons ressentir la même chose quand tout va mal pour nous. Ces saisons difficiles nous semblent être sans fin, c’est très facile de perdre de vue notre Père céleste et de commencer à douter. Va-t-il pourvoir, prendre soin de nous, nous aime-t-il encore ? Nos difficultés nous étouffent presque, et semblent nous conduire loin d’une vie dans la vérité et pleine de Son amour.

Dans Lamentations 3, Jérémie se rappelle soudain quelque chose qui lui apporte de l’espoir. Il se souvient que l’amour de Dieu ne cesse jamais et que Ses compassions et Sa tendresses ne s’arrêtent jamais. Elles se renouvellent chaque matin. Il se rappelle que Dieu est fidèle. Au milieu de son abattement il croit que son Père est bon et qu’Il ne l’abandonnera pas. Même au milieu de la tristesse et de la souffrance, il y a de l’espoir.

L’espoir est aussi pour nous ! Dieu est le même hier, aujourd’hui et pour toujours, comme Jérémie s’en est souvenu et il a expérimenté la bonté de Dieu ! Nous le pouvons aussi. Quelle que soit notre situation, nous pouvons nous rappeler la fidélité, l’amour et la bonté de notre Père. Nous pouvons espérer, et être sûr que grâce au grand amour du Père pour nous, nous sommes ramenés tout contre Son coeur.

Dieu ne cesse pas de nous aimer lorsque nous passons par un moment difficile, mais parfois nous avons de la peine à recevoir et à vivre au centre de Son amour pour nous.

M.G. A Father to you

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Cet article, publié dans Vie quotidienne, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s