“Un si grand salut”


“C’est pourquoi nous devons porter une plus grande attention à ce que nous avons entendu, de peur que nous n’allions à la dérive. Car si la parole annoncée par le moyen des anges a été ferme, et si toute transgression et désobéissance a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous, si nous négligeons un si grand salut, qui a commencé d’être annoncé par le Seigneur et nous a été confirmé par ceux qui l’avaient entendu…?”  Hébreux 2. 1-3

"C'est Lui qui nous a délivrés d'une telle mort et qui nous en délivre encore. Oui, nous avons en Lui cette espérance qu'Il nous en délivrera encore." la Bible , 2 Corinthiens 1:10

« C’est Lui qui nous a délivrés d’une telle mort et qui nous en délivre encore. Oui, nous avons en Lui cette espérance qu’Il nous en délivrera encore. » la Bible , 2 Corinthiens 1:10

De tous temps, Dieu a parlé aux hommes et il l’a fait de différentes manières. Il s’est servi des anges pour donner la Loi de Moïse ainsi qu’Étienne le rappelle à ceux qui vont le lapider: “Vous qui avez reçu la Loi par le ministère des anges et qui ne l’avez pas gardée” (Actes 7. 53). Or la Loi est impitoyable pour ceux qui la transgressent, et comme personne ne peut l’accomplir, elle est devenue un instrument de mort.

En contraste avec elle, l’auteur de l’épître aux Hébreux présente le “si grand salutannoncé par le Seigneur”. Avec quel respect, avec quelle attention, il nous appartient de considérer cette révélation que nous apporte, non pas des anges, ce qui serait déjà merveilleux, mais Dieu lui-même dans la personne de son Fils.

Qu’est-il donc ce “si grand salut”? C’est bien sûr d’abord la délivrance de notre culpabilité devant Dieu, car Jésus Christ a “fait par Lui-même la purification des péchés” (Hébreux 1. 3); c’est aussi notre rédemption, la délivrance du diable qui nous tenait en esclavage (2. 15); c’est l’assurance que nous pouvons nous approcher de Dieu en toute confiance (4. 16); c’est de savoir que nous pouvons plaire à Dieu par le seul fait de mettre notre confiance en Lui en toutes circonstances (11. 6); c’est enfin la certitude d’entrer dans la présence de Dieu pour toujours (13. 14).

S’il était déjà très grave pour les Israélites de transgresser la Loi de Moïse, quel châtiment attend ceux qui méprisent le “si grand salut” que Dieu offre en Jésus Christ à tous les hommes? Pour ceux qui ne veulent pas croire cela signifie la perdition éternelle. Pour ceux qui ayant cru ne portent pas attention à tous les aspects de ce «si grand salut», ce peut être une vie chrétienne gâchée.

Mais ceux qui s’attachent à ce que Dieu a fait entendre trouvent dans les richesses de la grâce tout ce dont l’âme a besoin.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour “Un si grand salut”

  1. Carolina Senn dit :

    Amen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s