Le choix de Dieu: la grâce (3)


“Il lui dit: Quel est ton nom? Et il dit: Jacob. Et il dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël… Et Jacob appela le nom du lieu Péniel: car j’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été délivrée”. Genèse 32. 27, 28, 30

Dans ce verset, Dieu rencontre Jacob à son retour au pays. Il accepte de reconnaître qui il est, en donnant son nom: Jacob, «celui qui supplante». En clair, il confesse être un usurpateur. Cette confession lui permet de recevoir son nouveau nom: Israël, «prince de Dieu». Cela prépare la rencontre difficile avec son frère pour laquelle il multiplie les présents (littéralement «la bénédiction»). En faisant ainsi, il reconnaît implicitement qu’il lui a «volé» cette bénédiction que Dieu lui a donnée. Dieu étant intervenu, il pourra regarder Ésaü en face et lui dire: “C’est pour cela que j’ai vu ta face comme si j’avais vu la face de Dieu” (Genèse 33. 10).

Jacob doit encore passer par une formation supplémentaire. Dieu lui dit: “Monte à Béthel… et fais-y un autel au Dieu qui t’apparut comme tu t’enfuyais devant la face d’Ésaü, ton frère” (Genèse 35. 1). Il met de l’ordre dans sa famille et répond à l’appel de Dieu: “Nous nous lèverons, et nous monterons à Béthel, et je ferai là un autel à Dieu qui m’a répondu au jour de ma détresse et qui a été avec moi dans le chemin où j’ai marché” (Genèse 35. 3). Ainsi Dieu a honoré sa promesse bien que Jacob n’ait pas eu une conduite permettant de la mériter.

Dieu peut lui confirmer la promesse faite à ses pères: “Le pays que j’ai donné à Abraham et à Isaac, je te le donnerai, et je donnerai le pays à ta semence après toi” (Genèse 35. 12).

Sa dernière étape le ramènera vers son père à Hébron. Isaac meurt (Genèse 35. 27-29), en laissant le flambeau de la promesse à un Jacob changé qui a appris à connaître Dieu pour lui-même. Jusqu’à sa mort, Dieu continuera de le former au travers de nombreuses épreuves.

La grâce a choisi Jacob, il s’est laissé transformer par elle et il est devenu un homme de foi. Quiconque accepte la grâce de Dieu peut être assuré qu’il ne le laissera pas et ne l’abandonnera pas, mais s’occupera de le former avec amour.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Jacob, Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le choix de Dieu: la grâce (3)

  1. Shuan Lalo dit :

    J’accepte Ta grâce dans ma vie Seigneur, transforme-moi pour T’être une vase d’honneur, pour Ta gloire, merci Abba, amennnnnnn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.