Le choix de Dieu: la grâce (2)


“L’Ange de Dieu me dit en songe:… Je suis le Dieu de Béthel… où tu me fis un vœu. Maintenant lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta parenté… Et Rachel et Léa… lui dirent:… Et maintenant, fais tout ce que Dieu t’a dit”.  Genèse 31. 11, 13, 14, 16

La grâce souveraine de Dieu va de pair avec une formation pour transformer celui qui en est l’objet. Encore faut-il accepter cette école. Dans le cas de Jacob, la grâce attend patiemment qu’il se détourne de son cheminement initial. Pour cela, elle procède par étapes où alternent les circonstances contraires et les appels de Dieu.

À son départ de la maison de son père, il rencontre Dieu à Béthel alors qu’il fuit la colère de son frère. Nous avons vu précédemment combien cette rencontre l’avait effrayé, car il découvre une présence divine qu’il avait prise bien à la légère auparavant quand il complotait. Dieu lui fait une promesse: “Voici, je suis avec toi; et je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans cette terre-ci” (Genèse 28. 15). La bénédiction de Dieu lui est certes assurée, mais il doit passer par une discipline qui l’affermira dans sa foi.

Alors commence une longue période où Jacob travaille péniblement chez son oncle Laban. Ce dernier le trompe et lui fait revivre des circonstances pénibles qu’il avait lui-même auparavant imposées à son père. Cette longue épreuve permet à Jacob de changer intérieurement. Il prend conscience de la protection de Dieu quand Laban lui avoue qu’il lui a parlé dans un songe: “Garde-toi de parler à Jacob, ni en bien, ni en mal” (Genèse 31. 24). Jacob peut réaliser combien est réelle cette présence de Dieu. Il le reconnaît devant Rachel et Léa.

Après un silence de vingt ans, Dieu lui ordonne de retourner dans le pays de sa parenté. Il obéit à cet ordre et s’enfuit avec toute sa famille. Mais bien des problèmes restent à régler, notamment la réconciliation avec son frère. Aussi un profond travail doit-il se faire dans la conscience de Jacob. Dieu est fidèle pour accomplir en lui cette remise en ordre intérieure. C’est son œuvre en grâce.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s