Les paroles des sages


“L’intelligent acquerra du sens pour comprendre un proverbe et une allégorie, les paroles des sages et leurs énigmes”. Proverbes 1. 6

«L’ERREUR EST COMMISE PAR UNE PERSONNE ET NON PAR UN ARBRE»
«Une seule main ne ramasse pas la farine.»
«C’EST CELUI QUI PORTE L’ENFANT QUI LE FAIT TOMBER.»
«À force de rester sur le rivage, on finit par trouver l’endroit le moins profond.»

proverbes 14:30Avez-vous reconnu ces quelques citations? Il s’agit de proverbes samo du Burkina Faso. Ces maximes de sagesse populaire ressemblent à celles que l’on trouve dans le livre des Proverbes ou celui de l’Ecclésiaste. De même que, par exemple, en Job 5. 6: “L’affliction ne sort pas de la poussière”.

La Bible reconnaît que Dieu a donné une sagesse aux hommes, même indépendamment d’une révélation spécifique. Elle évoque la sagesse des fils de l’Orient, de l’Égypte ou de Babylone (1 Rois 4. 30; Daniel 2). Des chercheurs ont noté les parallèles étonnants qui existent entre des écrits antiques profanes et certaines portions de la Bible, en particulier le livre des Proverbes. Ce dernier confirme d’ailleurs l’existence de ces “paroles des sages” (Proverbes 1. 6; 22. 17; 24. 23) sans préciser davantage.

Toutefois, la Bible a grand soin d’indiquer que la sagesse de Salomon dépassait de beaucoup la sagesse – réelle mais limitée – des sages d’autres pays païens. On est frappé, à la lecture d’ouvrages de «sages» non chrétiens, de voir le mélange entre des pensées tout à fait en accord avec la révélation biblique et d’autres très éloignées.

C’est là que l’apport des Proverbes (et du reste de la Parole de Dieu) est inestimable: les paroles des sages demeurent souvent des “énigmes” sans la lumière de Dieu. Paul n’hésitait pas à citer des auteurs grecs, mais il indiquait en même temps qu’ils ne faisaient que «tâtonner» à la recherche du seul vrai Dieu (Actes 17. 27, 28).

Aussi, quand nous sommes amenés à lire des paroles de «sages» (par exemple lors de nos études), passons-les au crible de la vérité biblique. Elle seule nous permettra de poser le bon fondement: “la crainte de l’Éternel est le commencement de la connaissance” (Proverbes 1. 6, 7).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s