L’eau dans le désert


“Je ne veux pas que vous l’ignoriez, frères: nos pères ont tous été sous la nuée, tous ils ont passé à travers la mer, tous ils ont été baptisés pour Moïse dans la nuée et dans la mer, tous ils ont mangé la même nourriture spirituelle, et tous ils ont bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient d’un Rocher spirituel qui les accompagnait: et le Rocher était le Christ”. 1 Corinthiens 10. 1-4

eau du rocherDans le terrible désert de la péninsule du Sinaï, sans eau, c’est la mort en quarante-huit heures pour le voyageur égaré. Comment les centaines de milliers d’Israélites sortis d’Égypte auraient-ils pu subsister si l’Éternel, dans sa bonté, ne leur avait pas fourni en abondance, pendant 40 ans, l’eau sortant du rocher qui les suivait?

Nous, chrétiens, en route pour notre patrie céleste, nous avons besoin de boire journellement une eau qui comble les besoins spirituels de nos âmes. En effet, le monde dans lequel nous vivons n’apporte rien pour nous rafraîchir: dans le domaine spirituel, c’est un vrai désert. Son esprit, ses ambitions, ses mobiles sont tous pollués par le péché. Notre seule ressource vient du rocher d’où sort l’eau qui nous désaltère: notre rocher c’est le Christ; de lui seul proviennent les forces spirituelles pour vivre et grandir.

Restons donc dans la proximité de Christ, dans une communion vraie et constante avec lui, comme les Israélites devaient rester tout près du rocher qui les abreuvait. Il est impossible de rester longtemps avec une personne que l’on aime et qui nous aime sans que les sentiments, les appréciations de cette personne ne nous influencent; notre vie change, elle devient de plus en plus semblable à la sienne. Ainsi en est-il de ceux qui vivent avec le Christ.
Dans sa présence, nous nous souvenons de son amour envers son Père, de sa sollicitude envers tous ceux qu’il côtoyait, de sa bonté envers les foules. Nous considérons la croix où son abnégation trouve son expression la plus complète. La contemplation de sa beauté morale incomparable nous rafraîchit et nourrit notre âme.

Une autre occasion de nous rafraîchir auprès du Rocher qui nous suit, c’est de repasser comment, dans les diverses circonstances de notre vie, se sont déployés l’amour, la grâce, la bonté, la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ.

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’eau dans le désert

  1. blanchard dit :

    Papa,il ya pas un moyen que je vous voies?pcq j’ai tant de probleme que vous devrez m’aidez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.