Habiter dans la maison de l’Éternel


“Bienheureux ceux qui habitent dans ta maison; ils te loueront sans cesse! Sélah.  Bienheureux l’homme dont la force est en toi, et ceux dans le cœur desquels sont les chemins frayés!  Passant par la vallée de Baca, ils en font une fontaine; la pluie aussi la couvre de bénédictions.  Ils marchent de force en force, ils paraissent devant Dieu en Sion”.  Psaume 84. 4-7 

Pour les fils de Coré, les écrivains de ce psaume, le lieu de rencontre avec l’Éternel était le temple. Nous, chrétiens, nous avons ce privilège de pouvoir, en tout temps et en tous lieux, nous tenir dans la présence de Dieu.

Ne croyons pas, en effet, que nous entrons dans la présence de Dieu seulement quand nous pénétrons dans une salle de réunions pour l’adorer! Par l’Esprit de Dieu, nous avons cette liberté d’avoir constamment accès auprès de Dieu comme ses enfants puisqu’en Christ, nous sommes assis dans les lieux célestes (Ephésiens 2. 6).

Toutefois, hélas, il arrive que nous ne profitions pas de notre privilège: nous cultivons nos propres pensées, nos angoisses, ou nous nous occupons plus qu’il n’est nécessaire des choses de ce monde. Quand nous prenons conscience de notre éloignement de Dieu, faisons tout le nécessaire pour retrouver vite la communion avec lui.

Mais voilà que l’épreuve arrive: c’est ce dont parle la vallée de Baca, la vallée des pleurs, une vallée au fond de laquelle nous sommes tenus d’avancer coûte que coûte. Allons-nous nous lamenter, nous désespérer? Non. Si nous restons en communion avec Dieu, nous puisons notre force en lui et ses encouragements pénètrent librement dans notre cœur par les chemins que lui-même a frayés.

Dès lors, au milieu des pleurs, nous goûtons le rafraîchissement des fontaines que Dieu y place: par exemple le soutien de nos frères et sœurs, leur amour fraternel, etc. Nous recevons aussi du ciel une meilleure connaissance de Dieu, de sa pensée, de son amour: c’est ce qu’évoquent les pluies qui, venant en leur saison, donnent la fertilité aux semailles, prometteuses de récoltes abondantes.

Éternel des armées! bienheureux l’homme qui se confie en toi!” (v. 12).

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Habiter dans la maison de l’Éternel

  1. layoo dit :

    Les fils de Core etaient reellement des heros de la foi.Car ils n’ont pas vu comme les chretiens de nos jours le FILS de DIEU.Nous avons vu DIEU le PERE qui habitait en CHRIST qui disait que celui qui M’a vu,a vu le PERE.BENISSONS ET LOUONS notre Gran DIEU qui nous a donne le CHRIST qui nous a apporte la foi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.