Himalaya, deuxième sommet


“Qui a cru à ce que nous avons fait entendre, et à qui le bras de l’Éternel a-t-il été révélé? Il montera devant lui comme un rejeton, et comme une racine sortant d’une terre aride. Il n’a ni forme, ni éclat; quand nous le voyons, il n’y a point d’apparence en lui pour nous le faire désirer. Il est méprisé et délaissé des hommes, homme de douleurs, et sachant ce que c’est que la langueur, et comme quelqu’un de qui on cache sa face; il est méprisé, et nous n’avons eu pour lui aucune estime”.
Ésaïe 53. 1-3

Ces trois versets forment la deuxième strophe du «chant du Serviteur». Elle met l’accent sur l’incompréhension que suscite sa souffrance.

“À qui le bras de l’Éternel a-t-il été révélé?” Le “bras de l’Éternel” est une image pour désigner la puissante action de Dieu. “À main forte et à bras étendu” est une expression fréquente dans l’A.T., en particulier en relation avec la délivrance de l’Égypte. Mais il fallait bien une «révélation» de la part de Dieu pour voir dans l’humble charpentier de Nazareth, dans le voyageur fatigué du puits de Sichar, dans le passager endormi de la barque, celui qui détenait la puissance et la force divines! Certes, “la chair et le sang”, c’est-à-dire l’homme avec ses propres capacités, ne pouvait pas discerner ce mystère
(Matthieu 16. 17). Et pourtant, dans l’infirmité même de la vie et de la mort de Jésus, se dévoile et se réalise la plus puissante œuvre que Dieu ait jamais entreprise
(2 Corinthiens 13. 4).

“Nous n’avons eu pour lui aucune estime”: Le prophète parle sans doute à la place du “reste” fidèle d’Israël qui reconnaîtra dans l’avenir en Jésus le Messie qu’il a crucifié; Ésaïe s’inclut parmi ceux qui, au départ, n’ont rien vu de bien attirant en Christ. Quant à nous, par nature, nous n’estimons pas non plus Jésus; mais si maintenant nous pouvons «faire entendre» cette parole (v. 1), c’est bien parce que nous avons bénéficié d’une révélation.

“Homme de douleurs et habitué à la souffrance” . Le Seigneur a connu la souffrance par expérience, et sous bien des formes: moqueries, incompréhension de ses disciples, refus de croire, douleurs physiques de la crucifixion, abandon de la part de Dieu sur la croix. Que la souffrance de Jésus soit le chemin obligé de la réalisation du plan de Dieu est une idée insupportable pour beaucoup, comme l’est la souffrance elle-même. Alors on préfère se moquer d’un tel souffrant. Mais ces souffrances sont le moyen de notre salut et elles sont aussi un encouragement dans nos propres peines. P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Himalaya, deuxième sommet

  1. C’est en considérant les souffrances atroces subies par Jésus ; en comprenant son acceptation et sa soumission totale à ce châtiment, qu’il ne méritait absolument pas tandis qu’il lui suffisait de demander à Dieu son Père d’envoyer des anges pour le délivrer… C’est en considérant qu’Il était venu sur terre, se dépouillant de sa gloire, prenant la forme d’un simple homme , vivant comme un simple charpentier, afin d’accomplir la volonté de Dieu son Père ; que l’on comprend qui était Jésus… C’est alors que l’état de notre âme, pécheresse, nous saute aux yeux ! Nous réalisons notre besoin d’être délivré du fardeau de notre péché. Nous comprenons que le châtiment tombé sur Jésus aurait dû être le nôtre. Car notre péché nous sépare de la présence de Dieu mais l’oeuvre de Jésus à la croix nous libère du péché ! Par notre repentance, et notre acceptation de Jésus-Christ, Il vient nous pardonner, ôter notre péché… Et surtout, nous transformer en nous apportant la vie nouvelle ! Ainsi nous vivons l’expérience de la vie nouvelle. Grand départ dans la vie avec Jésus et dans sa présence !

  2. koko affoua nadege dit :

    merci JESUS car par toi j’ai eu le salut
    une nouvelle créature

  3. nicole vleminckx dit :

    merci jesus pour tout.

  4. ANNAELLE dit :

    MERCII POUR TOUT JESUS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.