Déliés au milieu de la fournaise


“Alors le roi Nebucadnetsar, consterné, se leva précipitamment et prit la parole et dit à ses conseillers : N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent et dirent au roi : Certainement, ô roi ! Il répondit et dit : Voici, je vois quatre hommes déliés, se promenant au milieu du feu, et ils n’ont aucun mal ; et l’aspect du quatrième est semblable à un fils de Dieu”. Daniel 3. 24, 25

« De même, la langue est un petit membre et elle peut se vanter de grandes choses. Voyez comme un petit feu peut embraser une grande forêt ! » La Bible, Jacques 3:5

C’est le récit des trois jeunes Hébreux jetés au milieu d’un brasier à cause de leur fidélité à Dieu. Qu’ils en sortent indemnes peut nous étonner. Mais nous l’acceptons par la foi, car nous y voyons la puissance de Dieu : il prend soin de ceux qui se confient en Lui et Il n’est pas assujetti aux lois de la nature. Cherchons à en tirer des enseignements pour nous. Comme Shadrac, Méshac et Abed-Nego, nous sommes parfois « liés » et sans défense dans le feu de l’épreuve. Quelqu’un vient alors nous accompagner dans notre situation difficile : c’est Jésus, Fils de Dieu et aussi Fils de l’homme. Pour le croyant éprouvé, quel calme, quelle paix, quelle sérénité il apporte !

Avant d’être dans la fournaise, les trois Hébreux n’étaient pas des hommes libres : Nebucadnetsar en avait fait ses serviteurs. Rempli de fureur face à leur refus courageux de ne pas se prosterner devant sa statue, il les avait fait ligoter et jeter au milieu du feu. Mais quand les flammes consument leurs liens, ils retrouvent une pleine liberté. Le tyran ne peut pas les atteindre dans la fournaise et ils ont le privilège de se « promener » avec le Fils de Dieu qui traverse l’épreuve avec eux.

Nebucadnetsar est contraint de confesser devant tous “qu’il n’y a pas d’autre Dieu qui puisse sauver ainsi”. Il donne l’ordre aux trois Hébreux de sortir de la fournaise et les honore (v. 26-30). Ainsi le Seigneur, aux yeux de tous, justifie leur confiance en Lui et leur fidélité à son nom.

Tout croyant est soumis à l’épreuve de la foi. Il arrive que, dans certaines situations, elle ressemble à une véritable fournaise sur le plan spirituel. Prenons courage, ayons confiance, car Jésus marche avec nous pour nous délivrer ! Ne nous promet-il pas : “Je ne te laisserai pas et je ne t’abandonnerai pas” ? Aussi nous disons : “Le Seigneur est mon aide ; je ne craindrai pas : que me fera l’homme ?” (Hébreux 13. 5, 6).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.