Quelle est ma faiblesse ?


“Nous n’avons pas un souverain sacrificateur incapable de compatir à nos faiblesses, mais nous en avons un qui a été tenté en toutes choses de façon semblable à nous, à part le péché. Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin de recevoir miséricorde et de trouver grâce, pour avoir du secours au moment opportun”. Hébreux 4. 15, 16

Suis-je quelqu’un de fort ou de faible ? Comme chacun, j’ai des points forts et des points faibles. Les faiblesses sont associées à la nature humaine. Elles désignent un handicap, une limitation, une imperfection, un défaut en quelque sorte. Ce manque de force n’est pas seulement physique ; il peut aussi toucher le mental, le moral, les émotions et me rendre faible devant la tentation.

Bonne nouvelle : quelle que soit ma faiblesse, j’ai un souverain sacrificateur, un grand prêtre, Jésus Christ, qui comprend mes faiblesses. Il comprend mes sentiments de rejet, d’angoisse, mes blessures émotionnelles, mes complexes. Lui n’a jamais succombé à la tentation, car Il n’avait pas de défaut. Mais pendant sa vie sur terre, Il a adressé à Dieu, qui pouvait le sauver de la mort, des prières et des supplications “avec de grands cris et avec larmes” (Hébreux 5. 7). Il est passé par toutes les formes de souffrances. À Gethsémané, Il a ressenti une tristesse “jusqu’à la mort” (Matthieu 26. 38) et une angoisse telle que sa sueur est devenue comme des grumeaux de sang. “Homme de douleur” (Esaïe 53. 3), Il comprend toutes les souffrances qu’un humain peut traverser. Il est “ému de compassion” (Matthieu 9. 36) : la compassion, c’est souffrir avec celui qui souffre. Il est plein de grâce et miséricordieux. Son trône est un trône, non de jugement, mais de grâce. Qu’est-ce qui t’empêche de t’appro­cher de Lui quand tu es au fond du trou ? Et la pire des faiblesses, n’est-ce pas de ne même plus pouvoir prier ? Pourtant un soupir du coeur, un gémissement est entendu. L’Esprit Saint vient nous aider quand nous sommes faibles. Il intercède pour nous et demande ce que la bouche ne peut pas prononcer. Et Dieu lit dans le coeur (Romains 8. 26, 27).

Jésus a traversé la vallée sombre en solitaire, la vallée de l’ombre de la mort. Seul. Per­sonne ne peut supporter ton épreuve à ta place. Mais es-tu seul ? Non, car Jésus Christ est là, au coeur de ta vie, compatissant et secourable.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quelle est ma faiblesse ?

  1. mana magoua dit :

    Vous remercie pour ce message

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.