Carburer au mental


Osée 3:21En course à pied, il arrive toujours un moment, où le corps est rempli de douleur et de fatigue et c’est alors que l’on dit que le mental prend le relais. Nombreux sportifs le diront, “si la tête dit qu’il faut continuer, ça continue” !

Dans une interview, la gardienne de l’équipe de France féminine de hockey sur glace, Caroline Baldin va même plus loin en disant : “Tu peux être le meilleur du monde physiquement, le meilleur du monde techniquement, mais si t’as pas de mental, ça va être compliqué.” (interview complète sur : Face à Face avec Caroline Baldin). 

C’est fou de se dire que les athlètes passent tant de temps à se préparer physiquement et techniquement, qu’ils peuvent être fin prêts, mais que c’est finalement souvent le mental qui est déterminant dans la compétition.

Le mental se travaille donc aussi en sport, mais tout comme le corps, il peut défaillir.

Que faire quand il manque de carburant au mental ?

Dans la bible, plusieurs personnages ont eu des “passages à vide” comme on dit, où le “mental” ne suivait plus. Le prophète Jérémie par exemple est souvent perçu comme celui qui a vécu le rejet, le découragement et même la dépression. Pourtant Jérémie fut  appelé à l’âge de 17 ans pour être au service du Seigneur… Cela montre que même enfant et serviteur de Dieu, il est possible que notre mental chancelle. 

Jérémie avait de nombreuses raisons d’être découragé. Il a vécu dans les derniers jours de la nation d’Israël, au bord de l’effondrement. Homme fidèle et craignant Dieu, il a reçu l’appel d’annoncer au peuple, que du fait qu’il ne s’était pas repenti (malgré les nombreux avertissements de plusieurs prophètes), Dieu allait se retourner contre eux et les expulser de la terre promise par le biais d’un roi païen. Ce message que Jérémie devait délivrer était donc désagréable et condamnatoire pour Israël, ce qui a engendré chez lui une grande inquiétude et a fait l’objet du mépris des gens. Mais ce n’est pas tout, Jérémie s’est aussi sans doute senti très seul, car d’après les instructions de Dieu, il n’était pas autorisé ni à se marier, ni à avoir des enfants et ses amis s’étaient détournés de lui. Pas étonnant donc qu’il y ait un livre dans la bible qui s’intitule : “Les lamentations de Jérémie”. 

Mais alors, que faire lorsque notre mental ne suit pas, lors de découragement ?

Au fond de sa tourmente, Jérémie a découvert que Dieu était là et cette pépite d’espoir brille au milieu de ses lamentations, alors même qu’il se sentait banni de la paix, qu’il ne connaissait plus le goût du bonheur, qu’il pensait que tout était fini et qu’il n’espérait plus rien pour son avenir, voilà ce qu’il dit  : “Voici la raison de mon espérance : Non les bontés de l’Eternel ne sont pas à leur terme et ses tendresses ne sont pas épuisées. Chaque matin, elles se renouvellent. Oui, ta fidélité est grande ! J’ai dit : L’Eternel est mon bien, c’est pourquoi je compte sur lui.”
Lamentations de Jérémie 3.21-24

Alors, si dans notre pratique sportive, nous carburons souvent au mental, la fidélité de Dieu et ses bontés renouvelées chaque matin dans notre vie peuvent devenir notre carburant !

Est-ce que Dieu est aussi ton “bien” et comptes-tu sur lui lorsque ton mental est affaibli ?

S. Ray
Aumônière Sportive

Si tu veux compter sur Dieu pour pour que ton mental soit tourner vers Lui,
clique sur l’enveloppe !Contact

Cet article, publié dans Méditations sportives, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.