Soldats en chocolat ?


“Celui qui vaincra, Je lui donnerai de s’asseoir avec Moi sur mon trône, comme Moi aussi j’ai vaincu et Je me suis assis avec mon Père sur son trône”. Apocalypse 3. 21

« L’Eternel combattra pour vous, et vous, tenez-vous tranquilles. » La Bible, Exode 14:14

Le Nouveau Testament présente souvent la vie chrétienne comme un combat qui ne se termine qu’à l’arrivée dans notre vraie patrie.

Jésus-Christ, notre chef, nous a précédés dans ce combat et nous invite à suivre son exemple. Il ne nous demande pas de livrer tous ses combats, comme par exemple celui du jardin de Gethsémané. De même, le Seigneur n’avait pas à lutter, comme nous devons le faire, contre le péché en lui, vu qu’Il n’avait pas hérité comme nous de la racine de péché d’Adam : “Il a été tenté en toutes choses de façon semblable à nous, mais sans commettre de péché” (Hébreux 4. 15).

Mais notre grand ennemi reste le même : c’est évidemment celui qui est appelé l’ad­versaire, le diable qui rôde autour de nous, Satan, le serpent ancien avec ses ruses. La victoire que Jésus a remportée nous permet de lui résister dans les combats qu’il nous livre, car nous sommes au bénéfice de cette victoire.

Satan nous attaque dans nos pensées en nous suggérant des raisonnements qui nous écartent des enseignements de la Bible. Il excite notre convoitise en nous proposant plus que ce qui est nécessaire pour satisfaire nos besoins légitimes. Il utilise notre égoïsme, notre orgueil, etc. Autant de combats journaliers que nous ne pouvons remporter qu’en restant près du Seigneur et en utilisant, comme Lui l’a fait, la Parole de Dieu.

Cet adversaire attaque également les chrétiens par la violence : dans certains pays, il se sert de la persécution de la part des autorités ou de la population allant jusqu’à la torture et à la mort. Dans d’autres, son arme est l’opprobre et l’humiliation auxquels nous devons résister.

Nous avons à combattre pour lui arracher ceux qu’il tient captifs en leur annonçant la nouvelle de leur libération et en priant “par toutes sortes de prières et de supplications” (Hébreux 2. 15 ; Ephésiens 6. 12, 18).

Pour vaincre, il faut un moral d’acier, c’est-à-dire savoir que nous nous battons pour Christ et être certains de la victoire, parce que nous sommes assurés de recevoir tout l’appui nécessaire de notre chef, Christ. On comprend cette boutade de Charles Studd qui avait abandonné sa fortune afin d’annoncer l’Évangile en Chine, aux Indes et en Afrique : « Tout chrétien est un soldat, il doit être un soldat héroïque et non un soldat en chocolat ! »

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Soldats en chocolat ?

  1. Salut,

    Je retiens la dernière phrase qui est celle de Charles Studd et c’est réconfortant.

    Il n’a pas tord et nous devons tous être des Chrétiens Soldats.

    Bon Weekend !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.