Humour ou non ?


“Pas de parole folle ou de plaisanterie – ce qui est inconvenant…” Ephésiens 5. 4

« Je leur souriais et ils n’osaient pas y croire. Rien ne pouvait altérer le rayonnement de mon visage. » La Bible, Job 29:24

Le chrétien est quelqu’un de fondamentalement sérieux, parce qu’il connaît :

– Le sérieux de l’existence, son aspect éphémère : “une vapeur qui paraît pour un peu de temps et puis disparaît” (Jacques 4. 14), l’avenir éternel des hommes… Sera-t-il écouté quand il annonce le jugement à venir s’il a l’habitude de plaisanter ?
– La sainteté de Dieu : le chrétien respecte Ses commandements et Son saint Nom en ne se traînant pas dans la boue du péché (1 Pierre 4. 3, 4). Son sérieux se montre dans ses actions, mais aussi ses paroles, en particulier ses plaisanteries. Elles ne doivent pas être stupides, grossières, malsaines ou équivoques.

Ne devrait-on pas s’interdire l’humour ? :

– Au sujet des choses de Dieu, de sa sainte Parole en particulier. Quand on la présente, il convient de le faire d’une façon “qui inspire le respect” (Tite 2. 8).
– À propos de la mort, sanction très sérieuse qui atteint tout homme.
– Au sujet de la sexualité. C’est un signe de mépris ou d’incompréhension de ce que Dieu a établi comme une bénédiction pour l’homme. Un croyant qui vantait le mariage pour la vie et devait faire face à des moqueries a répondu : « L’avantage du mariage pour la vie, c’est que si un jour on ne s’aime plus, on reste ensemble jusqu’à ce qu’on s’aime de nouveau ».
– Dans les plaisanteries à caractère raciste, touchant l’honneur de la personne, car Dieu aime tous les hommes également. Le chrétien devrait faire de même.

Cependant, le chrétien peut utiliser l’humour pour présenter la réalité de manière à en dégager les aspects insolites. On en trouve plusieurs exemples dans la Bible (1 Rois 18. 27 ; Proverbes 26. 14 ; 27. 15, etc.).

Un chrétien peut et doit montrer sa joie, mais il doit être sobre. Être heureux fait partie du témoignage chrétien. D’autant qu’il y a d’authentiques sujets de réjouissance.

Orientons nos pensées vers “tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui est de bonne réputation” (Philippiens 4. 8). Nos paroles n’auront alors rien d’inconvenant ni de répréhensible.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.