Elle régale cent mille convives


« Le geôlier fit monter Paul et Silas dans sa maison, leur offrit un repas, et se réjouit, avec toute sa famille, d’avoir cru en Dieu. » La Bible, Actes 16:34

En juin 2008, une riche veuve indienne âgée de 80 ans a offert un repas à cent mille convives. Cette femme qui n’a ni parent ni héritier a invité à festoyer pendant deux jours les habitants des localités des environs. Elle l’a fait dans l’espoir de plaire à ses dieux et de gagner une place au paradis. La facture s’est élevée à environ trente-huit mille dollars. Cette femme a sûrement éprouvé de la joie en voyant tous ses invités déguster leurs repas.

Offrir à manger à toute une population dans le besoin est une action certainement très louable et appréciée par Dieu. Mais cela ne lui a pas ouvert la porte du paradis. Pourquoi ? Parce qu’il nous est impossible de faire quoi que ce soit pour ouvrir la porte du ciel. C’est le Dieu saint et parfait qui tient la clef d’entrée et il n’ouvre qu’à ceux dont les péchés ont été pardonnés, et non à ceux qui ont fait simplement des bonnes actions, aussi nombreuses soient-elles. Pour être dans la présence de Dieu après notre mort, nous devons accepter humblement le pardon qu’il nous offre par le moyen du sacrifice de Jésus-Christ.

Vouloir acheter notre salut en exhibant devant Dieu nos bonnes oeuvres ou notre bonté naturelle, c’est mépriser le seul salut efficace préparé par Dieu lui-même : l’envoi et le don de son propre fils sur la croix pour nous sauver. Ce salut est offert à tous sans distinction, car Dieu ne fait pas de différences entre les riches, les pauvres, les ouvriers ou les savants. Ce n’est donc pas nous qui faisons quelque chose pour être sauvés, mais c’est Dieu qui a tout accompli pour nous sauver.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Ephésiens chapitre 2 : versets 4 à 10

Passages relatifs

  • Il n’y a sur terre aucun homme juste qui fasse toujours le bien sans jamais pécher. Ecclésiaste 7 : 20
  • Ceux qui sont humbles, tu les sauves, aux orgueilleux, tu fais baisser les yeux. Psaume 18 : 28
  • Moi, je suis l’Eternel et, en dehors de moi, il n’est pas de Sauveur. Esaïe 43 : 11
  • Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, […] ce n’est pas le fruit d’oeuvres que vous auriez accomplies. Personne n’a donc de raison de se vanter. Ephésiens 2 : 8-9
  • Dieu tiendra compte de notre foi. En effet, nous croyons en lui, qui a réveillé Jésus notre Seigneur de la mort. Jésus a été livré à cause de nos fautes, mais Dieu l’a réveillé de la mort pour nous rendre justes. Romains 4 : 24
  • Puisque nous avons été déclarés justes en raison de notre foi, nous sommes en paix avec Dieu grâce à notre Seigneur Jésus-Christ. Romains 5 : 1
  • Dieu […] nous a sauvés. S’il l’a fait, ce n’est pas parce que nous avons accompli des actes conformes à ce qui est juste. Non. Il nous a sauvés parce qu’il a eu pitié de nous […]. Tite 3 : 4-5

Si tu veux remercier Dieu de nous avoir ouvert les cieux par Jésus,
clique sur l’enveloppe:Contact

 

Cet article, publié dans Pensée du jour, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Elle régale cent mille convives

  1. Bébé Belaid dit :

    AMEN GOD BLESS YOU ALL AMEN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.