Choisir


“J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta semence”.  Deutéronome 30. 19

“Tout le pays n’est-il pas devant toi? Si tu prends la gauche, j’irai à droite; et si tu prends la droite, j’irai à gauche”. Genèse 13. 9

“Ce que je dois choisir, je n’en sais rien. Je suis pressé des deux côtés: j’ai le désir de partir et d’être avec Christ, car c’est, de beaucoup, meilleur; mais il est plus nécessaire à cause de vous que je demeure dans le corps”.  Philippiens 1:22-24

"Voici ce que dit l’Eternel: 'Je vous donne le choix entre le chemin de la vie et celui de la mort.'" La Bible, Jérémie 21:8

« Voici ce que dit l’Eternel: ‘Je vous donne le choix entre le chemin de la vie et celui de la mort.' » La Bible, Jérémie 21:8

Nous sommes souvent placés, dans nos vies, devant des choix absolument inévitables. Un premier exemple est ce que propose Moïse instamment au peuple d’Israël dans le premier verset du jour. Dieu offre le salut, la vie, la bénédiction. Il ne force personne, mais refuser le chemin de la vie, c’est choisir celui de la mort. Nos premiers parents ont fait un premier choix, choix duquel dépend tout le mal qui s’étale sous nos yeux. Ce mal, qui se trouve déjà en nous, nous l’appelons “la chair”. Mais la grâce divine nous offre le salut éternel, gratuitement. N’est-ce pas insensé de refuser une telle offre?

Dans d’autres circonstances, notre choix peut être d’abandonner nos droits naturels pour laisser le choix à autrui. C’est le cas d’Abraham lors de la querelle entre ses bergers et ceux de son neveu Lot (deuxième verset du jour). L’abondance de leurs troupeaux les oblige à se séparer. Abraham s’attend à Dieu et, quoique le plus âgé est le chef, laisse Lot choisir le premier. Il consent à prendre ce que son neveu lui laissera. Malheureusement Lot fait le mauvais choix et part en direction de Sodome…

À la veille d’un procès incertain, l’apôtre Paul est partagé entre deux sentiments (troisième verset du jour): pour lui, le meilleur choix serait de s’en aller et d’être avec Christ. Mais, d’un autre côté, un lien très fort le rattache aux Philippiens et il a le désir d’être encore utile à l’Église.

Dans notre vie, que ce soit à cause du travail, de la santé ou pour quelque autre motif, des décisions de changement doivent être prises. Certaines sont évidentes, d’autres moins. Dans certaines circonstances, quand plusieurs voies sont possibles, quels critères faut-il prendre en compte pour faire un bon choix? Une décision sereine ne pourra être prise que devant Dieu, par la prière. L’important n’est pas ceci ou cela, mais que Dieu soit glorifié (1 Corinthiens 10. 31).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s