Jésus dit: Je suis le plant de vigne


"Produisez donc du fruit qui confirme votre changement d’attitude" la Bible, Matthieu 3: 8

« Produisez donc du fruit qui confirme votre changement d’attitude » la Bible, Matthieu 3: 8

Au bas de cet article, vous pouvez lire ce que Jésus dit de cet exemple. Jésus compare son union avec les siens à celle du tronc et des branches. Comme les sarments (les branches) tirent leur vitalité du plant de vigne (du tronc), de même les croyants tirent leur vie et leur fertilité spirituelle de Jésus-Christ. Pour que les sarments puissent tirer la sève vitale des racines, il faut qu’ils soient rattachés au plant de la vigne.

Une personne peut appartenir extérieurement à Christ en se rattachant à une église, en professant la foi chrétienne sans avoir part à la vie sanctifiée du Christ. Tôt ou tard, cette personne se verra retranchée, exclue de cette union apparente avec le Sauveur.

Les vraies branches, les personnes rattachées au Christ, portent du fruit. Celles-ci, Dieu les nettoie, les purifie afin qu’elles portent encore plus de fruit. La raison d’être des chrétiens est de porter du fruit. Mais ils ne le peuvent sans être unis à Jésus. Aussi, porter du fruit n’est pas une fin en soi. Le but est de glorifier le Père.

Le raisin est le fruit que porte la vigne. Mais quel est le fruit que portent les chrétiens? Celui qui est vraiment uni à Jésus renonce à tout mérite propre, à toute volonté et à toute force propre. La preuve visible de cette dépendance totale se manifeste dans la vie de tous les jours. Voici le nom de ce fruit: “Le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi” (Galates 5,22-23).

www.dieu-mon-ami.org

Pour continuer la réflexion sur les « Je suis » de Jésus, tu peux recevoir des médiations par e-mail, ou télécharger le guide de lecture

Passages relatifs

  • Je suis le vrai plant de vigne et mon Père est le vigneron. Jean 15,1
  • Tous les sarments, en moi, qui ne portent pas de fruit, il les coupe, et tous ceux qui en portent, il les taille afin qu’ils produisent un fruit encore plus abondant. Jean 15,2
  • Vous aussi, vous avez déjà été purifiés grâce à l’enseignement que je vous ai donné. Jean 15,3
  • Demeurez en moi, et moi je demeurerai en vous. Un sarment ne saurait porter du fruit tout seul, sans demeurer attaché au cep. Il en est de même pour vous: si vous ne demeurez pas en moi, vous ne pouvez porter aucun fruit. Jean 15,4
  • Je suis le cep de la vigne, vous en êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondance, car sans moi, vous ne pouvez rien faire. Jean 15,5
  • Si quelqu’un ne demeure pas en moi, on le jette hors du vignoble, comme les sarments coupés: ils se dessèchent, puis on les ramasse, on y met le feu et ils brûlent. Jean 15,6
  • Mais si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez. Jean 15,7

Je le fais et je le proclame:

Si tu veux porter du fruit pour Jésus, clique sur l’enveloppe!

Contact

Cet article, publié dans Pensée du jour, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jésus dit: Je suis le plant de vigne

  1. Emmanuel dit :

    le message m’a beaucoup intéressé, je suis vraiment édifié.

  2. Ping : lumieredumondeblog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s