Monter pour voir autrement


“En la montagne de l’Éternel il y sera pourvu”. Genèse 22. 14

Psaume 121:1-2Quand on monte du fond d’une vallée vers un sommet, le paysage prend une tout autre apparence: l’air devient plus pur et plus léger; l’horizon s’élargit, d’autres sommets sont visibles. En bas, dans la vallée, on voit le tracé des routes et des villages apparaissent. Avec la hauteur, tout prend une autre dimension, une nouvelle apparence. La Bible rapporte de nombreux événements qui se produisent sur une montagne.

Moïse reçoit la Loi sur le mont Sinaï. C’est sur une montagne que Jésus appelle ses disciples et leur enseigne les principes du royaume. Sur une haute montagne, il est transfiguré devant trois de ses disciples. Il est élevé dans la gloire depuis le mont des Oliviers. C’est là qu’il reviendra pour établir son règne.

Avant de mourir, Moïse contemple le pays de la promesse sur le mont Nebo. Dans ses visions, Ézéchiel voit, d’une très haute montagne, la terre renouvelée d’Israël, la Jérusalem terrestre et le nouveau temple au milieu d’elle. Pour avoir une juste perspective, un ange emporte en esprit l’apôtre Jean sur une grande et haute montagne et lui montre la nouvelle Jérusalem, l’Église, pendant le règne millénaire de Christ.

C’est vers la montagne, à l’orient de Béthel, qu’Abraham a dressé sa tente et entretenu la communion avec son Dieu: là, il a bâti un autel à l’Éternel et invoqué son nom. De longues années plus tard, Dieu éprouve Abraham et lui demande d’offrir son fils en holocauste sur une des montagnes de Morija. Abraham lui donne un nom: “Yahvé-Jiré” (L’Éternel y pourvoira). C’est pourquoi l’on peut encore dire aujourd’hui: “En la montagne de l’Éternel il y sera pourvu” (voir Genèse 22. 1-14).

Fuyant la reine Jézabel, le prophète Élie, découragé, a retrouvé la communion avec Dieu à Horeb, la montagne de Dieu. On pourrait multiplier les exemples…

Il en est ainsi dans la vie chrétienne. Le chrétien est appelé à voir les choses d’en haut où est le Christ vivant: “Puisque vous avez été ressuscités avec le Christ, cherchez ce qui est en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu; pensez à ce qui est en haut, non pas à ce qui est sur la terre” (Colossiens 3. 1, 2).

«Du haut de la montagne», nous voyons avec le regard de Christ, ressuscité et victorieux, les problèmes de la vie et les dangers sur la terre. Ils prennent alors leur vraie dimension et ils ne paraissent plus insurmontables.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Monter pour voir autrement

  1. Michael Longombo dit :

    Le niveau élevé change la nature de l’homme. Comme ça se manifeste physiquement, c’est de la même manière que ça se passe spirituellement. La montagne était le lieu de rencontre de l’homme avec Dieu. Aujourd’hui la montagne n’est plus seulement physique ça devient spirituelle.

  2. igor dit :

    Dieu est vraiment bon!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.