Suis-je actif ou passif?


“Par la foi, (Moïse) quitta l’Égypte, sans craindre la colère du roi; car il tint ferme, comme voyant celui qui est invisible. Par la foi, il a fait la pâque et l’aspersion du sang, afin que le destructeur des premiers-nés ne les touche pas. Par la foi, ils traversèrent la mer Rouge comme une terre sèche, alors que les Égyptiens, qui tentèrent de le faire, furent engloutis”.  Hébreux 11. 27-29

"J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité" La Bible, Deutéronome 30:19

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité » La Bible, Deutéronome 30:19

Après 430 ans passés en Égypte, le peuple d’Israël a besoin d’un leader, d’un homme de foi, pour le faire sortir de ce pays d’esclavage.

Comptant sur l’Éternel et sur ses promesses, Moïse quitte l’Égypte avec tout le peuple. C’est pourtant un projet insensé à vue humaine: comment un peuple d’esclaves, sans armes, pourra-t-il échapper à la puissante armée du pharaon? Moïse tient ferme devant l’acharnement du roi à les retenir et refuse tout compromis, car il a Dieu avec lui (Exode 10. 9).

Il enseigne aussi les anciens d’Israël à faire la pâque selon les commandements de l’Éternel. Il a bien compris que l’ange destructeur pourrait tuer les premiers-nés des israélites. Il fallait les protéger par le sang badigeonné sur les poteaux et le linteau de la porte de la maison où sera mangé l’agneau.

Il ne se laisse pas non plus gagner par le découragement des Israélites (Exode 14. 12, 13); sa foi obéit à l’Éternel. Il part, et le peuple le suit. En suivant Moïse, qui marche par la foi, les Israélites font preuve, eux aussi, de cette foi en l’Éternel qui a promis de les délivrer. Ils s’élancent à travers la mer Rouge.

Un croyant ou un groupe de croyants peut être «passif». Dans un moment difficile, il peut aussi avoir besoin d’un homme ou d’une femme de foi pour l’aider à dépasser sa «passivité». Dieu, dans ses tendres soins, peut alors envoyer quelqu’un qui, comme Moïse, par sa foi «active», stimulera et réveillera la foi de plusieurs. Ce service sera d’une grande utilité dans «la maison de la foi».

Cependant, nous ne pourrons pas avancer longtemps, portés et entraînés par la foi d’un autre. Il faut nous «jeter à l’eau», nous ressaisir et reprendre confiance dans le Seigneur avec une foi personnelle. Il nous faut marcher par nous-mêmes. La personne qui est venue à notre aide risque de devenir une entrave, si notre foi reste «passive», si elle ne se repose pas entièrement sur le Seigneur.

Demandons-Lui de nous garder ensemble dans un équilibre dynamique!

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s