Un homme assis à la droite de Dieu


“L’Éternel a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je mette tes ennemis pour le marchepied de tes pieds”. Psaume 110. 1

"Il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. 9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom" La Bible, Philippiens 2:8-9

« Il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom » La Bible, Philippiens 2:8-9

Il s’est confié en Dieu, qu’il le délivre maintenant s’il tient à lui, car il a dit: Je suis Fils de Dieu” (Matthieu 27. 43). Tel est le défi que les hommes ont lancé à Dieu quand son Fils bien-aimé était sur la croix. Dieu ne pouvait relever immédiatement cette provocation d’autant plus odieuse qu’elle était prononcée par les hommes religieux qui connaissaient les Écritures. Dans son plan d’amour, Jésus était “l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde” (Jean 1. 29).

Il devait non seulement laisser Christ entre les mains des hommes, mais encore l’abandonner pendant les trois heures de ténèbres durant lesquelles Jésus a expié nos péchés. Il devait aussi le mettre dans la poussière de la mort; il fallait que le corps de son Fils soit placé dans le tombeau. Mais, le dimanche matin, au lever du soleil, Dieu relève le défi: Christ ressuscite “par la gloire du Père” et sort du tombeau en vainqueur. Non seulement Dieu délivre son Bien-aimé, mais Il le glorifie et le fait asseoir à sa droite.

L’honneur de Dieu est sauf, pourrions-nous dire avec révérence, et sa gloire rendue plus éclatante. Cette position du Seigneur sur le trône de Dieu est aussi la réponse divine à sa prière: “Glorifie-moi, Toi, Père, auprès de Toi-même, de la gloire que j’avais auprès de Toi avant que le monde fût” (Jean 17. 5).

Celui qui a été l’homme de Nazareth, qui s’est abaissé plus que quiconque et qui a été humilié comme personne ne l’a été, celui-là, Jésus, reçoit la place d’honneur la plus élevée, celle qu’il aurait pu ne jamais quitter, mais qu’il retrouve comme homme après avoir entièrement accompli l’œuvre de Dieu.

Les anges avaient salué l’arrivée de Jésus sur la terre, contemplé sa vie parfaite et assisté à son humiliation sans pareille. Maintenant ils exaltent l’Agneau glorifié. Et nous, les croyants, avec joie et reconnaissance, nous contemplons par la foi Jésus, couronné de gloire et d’honneur, mais aussi céleste époux de l’Église qu’il va bientôt prendre auprès de lui pour l’éternité.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un homme assis à la droite de Dieu

  1. paul jean cherubin dit :

    Dieu est grand merci mon roi i

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s