Par amour, servez-vous l’un l’autre


“Si tu achètes un serviteur hébreu, il servira six années, et, la septième, il sortira libre, gratuitement. S’il est venu seul, il sortira seul; s’il avait une femme, sa femme sortira avec lui. Si son maître lui a donné une femme, et qu’elle lui ait enfanté des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront à son maître, et lui, il sortira seul. Mais si le serviteur dit positivement: J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre; alors son maître le fera venir devant les juges, et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son maître lui percera l’oreille avec un poinçon; et il le servira à toujours”. Exode 21. 2-6

ServirAprès avoir donné les dix commandements (Exode 20), l’Éternel confie à Moïse, à partir du chapitre 21, toute une série d’ordonnances pratiques. La première concerne un homme qui sacrifie sa liberté. Par amour pour son maître, sa femme et ses enfants, le serviteur demande à servir à toujours. C’est ce que Jésus a fait volontairement par dévouement pour Dieu, pour son Église et pour son peuple terrestre. Volontairement, Il s’est entièrement donné Lui-même à la croix et, maintenant, même s’Il est le Seigneur, Il intercède toujours pour Ses rachetés. (Romains 8.34)

La vraie liberté chrétienne découle du fait que nous sommes dans la faveur de Dieu, par la seule grâce déployée en Jésus-Christ, et non parce que nous observons des commandements. Cela ne veut pas dire que nous pouvons faire n’importe quoi. Cette liberté nous conduit à agir exactement comme le serviteur hébreu, comme le Seigneur: à servir par amour, à devenir volontairement des serviteurs d’autrui.

Dieu regarde au cœur, à nos motifs, et discerne ce que nous faisons réellement par amour pour lui et pour notre prochain. L’exemple de notre Seigneur et les enseignements répétés des apôtres nous l’apprennent.

Hélas, l’esprit individualiste, qui n’est finalement que de l’égoïsme, est tellement répandu dans le monde contemporain qu’il déteint toujours plus sur les croyants. Dieu s’intéresse à nous, il nous aime et ses enfants sont invités à être ses imitateurs (Ephésiens 5. 1).

Demandons au Seigneur de développer notre amour pour les autres. Intéressons-nous à ceux qui nous entourent et recherchons quels sont leurs besoins spirituels ou autres. Commençons par prier pour eux et laissons-nous conduire par Dieu pour traduire notre amour en actes concrets d’obéissance.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s