Regarde, Seigneur, souviens-toi…


“Tout son peuple gémit; ils cherchent du pain… Regarde, Éternel, et contemple, car je suis devenue vile… Regarde, Éternel, car je suis dans la détresse… Regarde, Éternel, et considère à qui tu as fait ainsi!… Regarde quand ils s’asseyent et quand ils se lèvent: je suis leur chanson… Souviens-toi, ô Éternel! de ce qui nous est arrivé. Regarde, et vois notre opprobre”.   Lamentations de Jérémie 1. 11, 20; 2. 20; 3. 63; 5. 1

"... Je vous écris ceci, jeunes gens: vous avez vaincu le diable." La Bible,  1 Jean 2:13

« … Je vous écris ceci, jeunes gens: vous avez vaincu le diable. » La Bible, 1 Jean 2:13

Au temps du prophète Jérémie, l’état moral et spirituel du peuple d’Israël est misérable. Le prophète commence son ministère quand le roi Josias est encore en vie, mais la fin tragique de celui-ci plonge le peuple dans un grand deuil. À cette occasion, Jérémie écrit un recueil de lamentations (2 Chroniques 35. 25). Les quatre rois qui se succèdent après la mort de Josias sont tous des rois impies. Le peuple entier est entraîné dans l’idolâtrie. Jérémie souffre intensément de l’opposition de ses concitoyens à l’œuvre de l’Éternel, mais il reste fidèle, malgré les calomnies et les persécutions.

Au milieu de son peuple qui renie Dieu, Jérémie ne peut que prier. Il ne cesse pas de le faire, même s’il reçoit trois fois cette injonction: “Ne prie pas pour ce peuple…” (Jérémie 7. 16; 11. 14; 14. 11). On comprend le désarroi du prophète: personne n’écoutera ses avertissements et Dieu dit vouloir rester sourd à ses prières (7. 16)!

Comme au temps de Jérémie, l’abandon des enseignements divins dans le monde conduit aujourd’hui les hommes dans une impiété croissante et une dégradation morale qui fait peur. Nous avons des raisons impérieuses de dire comme le prophète: «Regarde, Seigneur, souviens-toi… Agis encore pour faire connaître ton amour par la propagation de l’Évangile. Prends pitié de la jeunesse de nos pays, souviens-toi des milliards d’individus dans le monde qui n’ont pas accès à ta Parole!»

Les jeunes gens sont mentionnés plusieurs fois dans le livre des Lamentations de Jérémie. C’est bien pour les jeunes qu’il nous faut supplier le Seigneur. Ils sont la génération qui devra défendre la foi, peut-être au prix de grandes persécutions, dans l’attente de la venue de Jésus pour enlever les siens.

Dans tous les temps, Dieu s’est ému pour les jeunes gens et pour les enfants; notre responsabilité à leur égard est grande. Ne leur soyons pas en piège, mais encourageons-les, instruisons-les, et avant tout soyons les exemples que Dieu veut: des hommes et des femmes de foi et de prière, vivant avec Christ et pour Christ.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s