Voir le peuple de Dieu comme Dieu le voit


“Il n’a pas aperçu d’iniquité en Jacob, ni n’a vu d’injustice en Israël; l’Éternel, son Dieu, est avec lui, et un chant de triomphe royal est au milieu de lui”. Nombres 23. 21

“Que tes tentes sont belles, ô Jacob! et tes demeures, ô Israël!”
Nombres 24. 5

"Dieu est amour" 1 Jean 4:8Balaam, appelé par le roi Balak pour maudire Israël, est conduit, bien malgré lui, à le bénir. Non seulement il ne voit plus d’iniquité dans ce peuple quand il prophétise, mais il le contemple dans toute sa beauté
(Nombres 24. 5).
Dieu n’a pas aperçu d’iniquité en Israël: la grâce, la beauté de ses tentes, la gloire! Et pourtant ce peuple avait péché. Les deux chapitres qui encadrent cette histoire le prouvent:
– Le découragement, puis le murmure contre Dieu et Moïse (21. 4, 5).
– La débauche avec les filles de Moab et l’idolâtrie (25. 1-3).
Ici, par les oracles de Balaam, Dieu semble se moquer de Satan, l’accusateur!
Comment Balaam pouvait-il considérer comme belles les tentes du peuple de Dieu? Voyait-il de belles tentures extérieures ou un excellent état moral des familles en Israël? Non, on le comprend, Mais la tente de la gloire de l’Éternel était au milieu d’eux et c’est d’elle que la gloire rejaillissait, en bénédiction pour tous.
Quel enseignement pour nous? Ce regard divin nous encourage. Dieu nous voit parfaits en Christ!
Il est vrai qu’en regardant à nos misères, nos péchés, nos divisions, nous pourrions être tristes, mais nous pouvons nous réjouir, car Dieu nous voit parfaits en Christ: “Par une seule offrande, il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés” (Hébreux 10. 14).
Alors, apprenons à voir l’Église de Dieu comme lui la voit! Ayons un regard d’amour et de grâce; voyons ce que Jésus fait pour elle: il la “nourrit et la chérit” (Ephésiens 5. 29). S’il en prend si bien soin, serions-nous tristes ou inquiets?
Certes, je dois m’humilier pour le mal que j’ai fait et qui rejaillit sur l’ensemble; bien sûr, je dois me remettre en cause et agir en conséquence. Mais si je ne dois pas avoir de complaisance envers moi, ai-je le droit, par mes critiques ou ma tristesse, d’oublier ce “que Dieu a fait” (Nombres 23. 23)? Dieu a acquis l’Église par le précieux sang de son propre Fils, aussi devons-nous nous encourager les uns les autres à avoir une conduite qui permette de la regarder comme lui la voit.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.