Une leçon difficile: La confession (1)


“Joseph alla après ses frères… Et ils le virent de loin; et avant qu’il fût proche d’eux, ils complotèrent contre lui pour le faire mourir”.
Genèse 37. 17, 18

Job 33:14-15Les enfants de Jacob sont issus de quatre mères différentes. Les préférences du père pour Joseph, fils de Rachel, la femme qu’il aimait, ont aggravé les mésententes dans la famille: “(Ses frères) haïssaient (Joseph), et ne pouvaient lui parler paisiblement” (Genèse 37. 4). Ses songes provoquent la haine de ses frères qui complotent contre lui. Mais la miséricorde de Dieu permet qu’il ait la vie sauve: ses frères le vendent comme esclave à des marchands. Il s’agit maintenant pour les coupables d’expliquer la disparition de Joseph à leur père. Ils la présentent comme un accident: “Nous avons trouvé ceci, reconnais si c’est la tunique de ton fils ou non. Et (Jacob) la reconnut, et dit… une mauvaise bête l’a dévoré” (Genèse 37. 32, 33). Jacob vit alors dans le chagrin et le secret du mensonge s’installe dans la famille. À ce stade, il semble que cette famille criminelle soit totalement disqualifiée pour donner le jour aux douze tribus d’Israël.

À travers elle, Dieu veut nous montrer que c’est par la grâce seule qu’il nous reçoit. Mais la grâce s’accompagne invariablement de la confession, suivie du pardon qu’elle accorde. Ces grands principes sont illustrés par le travail intérieur vécu par les frères de Joseph. Dieu va permettre des événements extraordinaires qui se produiront en Égypte et en Canaan pour permettre un travail intérieur dans la famille de Jacob. Il le fait aussi dans nos vies.

Joseph, vendu en Égypte, devient le second personnage de ce pays après avoir interprété les songes du pharaon: “Puisque Dieu t’a fait connaître tout cela… toi, tu seras sur ma maison, et tout mon peuple se dirigera d’après ton commandement” (Genèse 41. 39, 40).

La famine annoncée par les songes du pharaon s’étend à toute la région. La famille de Jacob est dans le besoin. Ses fils descendent en Égypte chercher du ravitaillement. Ainsi ils auront à faire au responsable de la distribution qui n’est autre que Joseph. C’est le début d’un long travail de confession pour mettre de l’ordre dans leur vie. Quand ils n’auront plus rien à cacher, ils reconnaîtront leur crime et auront enfin la clef de tous les événements mystérieux qu’ils auront vécus.

Les circonstances de nos vies, comme celles des frères de Joseph, peuvent aussi avoir le même objectif.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.