Fêter Noël… ou pas ? (Episode 2)


“L’un estime un jour plus qu’un autre jour, et l’autre estime tous les jours égaux: que chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit. Celui qui fait attention au jour le fait à cause du Seigneur”. Romains 14. 5, 6

Noël ou pas ?

– À mon tour, dit Christian, d’avancer quelques arguments en faveur de Noël. Tout d’abord, la symbolique de la date est forte: à partir de Noël, le soleil brille plus longtemps. Cela me fait penser à Jésus, notre Soleil de justice, et à cette lumière qu’il a apportée.
– Tant mieux pour toi si tu y vois cela, mais beaucoup s’arrêtent à l’aspect sentimental de la naissance du «petit Jésus»; or c’est sa mort qui nous sauve, et cela, on préfère ne pas trop le rappeler.
– Restons-en à Noël. Pour moi, c’est aussi une période très favorable au témoignage: les gens sont plus réceptifs. D’ailleurs, c’est l’époque où des milliers de traités qui présentent le salut sont distribués.
– J’aimerais te croire, mais je vois que les gens sont surtout pressés de finir leur liste de cadeaux…
– Et puis c’est aussi une occasion pour nous de partager avec notre église. Que cela te plaise ou non, la plupart des chrétiens fêtent Noël et se désolidariser de la chrétienté peut être plus une forme d’orgueil que de piété.
– Certes, mais quand on voit tout ce mélange, ces traditions mêlées au texte biblique sacré; je ne me sens pas très proche de certains chrétiens.
– Encore un point. Hier, tu me disais que la débauche de cadeaux te déplaisait. Mais j’aime bien donner des cadeaux en relation avec le cadeau si grand que Dieu m’a fait en son Fils.
– Pour ma part, je ne vois pas un lien si direct entre cet aspect spirituel et les cadeaux qu’on se fait.
– Si j’ai bien compris, Théophile, nous restons chacun sur notre position. Et c’est sans doute bien ainsi. Nous voulons trop souvent que tout le monde dans l’église adopte notre propre vue. Mais l’important, me semble-t-il, est de ne pas suivre aveuglément ce que les autres font et de réfléchir devant Dieu sur nos motifs: pourquoi moi je vais fêter Noël et pourquoi toi tu ne le fêteras pas. Et ne nous jugeons pas!
– Tu as raison, Christian. Le plus important est que toi et moi gardions tous les jours de l’année l’esprit de Noël en cultivant la joie, la paix, la générosité et la sobriété. Car c’est cela que notre Seigneur nous a montré et qu’il a apporté à sa naissance.

P.a.S.                                                                                                                                Episode 1 →

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Fêter Noël… ou pas ? (Episode 2)

  1. Michel dit :

    C’est exactement cela Noël, fêter ou pas appartient à chacun, mais c’est avant toutes choses le moment du partage, de l’amour, du pardon (très souvent), et de tous ces sentiments humbles qui plaisent tant à notre Seigneur. Pour ma part, je vais réveillonner avec mes Parents, ils sont âgés, et je suis célibataire sans enfant, j’ai préparé un bon repas que nous partagerons tous les trois après avoir priés, puis nous chanterons (des louanges) et nous parlerons du Seigneur. Quant à demain, le 25, jour de Noël, mes sœurs seront avec nous et nous échangerons nos cadeaux (à nos âges 48, 61 et 51 pour moi) avec nos Parents, et là aussi, cela dépend des cadeaux. Alors à toutes et tous je souhaite de joyeuses fêtes.

    J'aime

    • Un véritable chrétien devrait rejeter Noël – sans se trouver d’excuses, comme le fait de passer un bon moment ou de « faire comme tout le monde » – non seulement à cause de son mercantilisme, de son influence païenne et de l’impossibilité que le Christ soit né en hiver, mais surtout parce que le Christ refuse d’avoir part à toute forme d’idolâtrie (2 Corinthiens 6 :15-16). Le Christ n’a jamais eu de lien avec Noël et Il ne peut pas être « remis au centre » de Noël. Dieu nous commande de « ne pas imiter la voie des nations » (Jérémie 10 :2). Il nous révèle que les célébrations païennes sont une abomination devant lui (Jérémie 10 :3-4 ; Ezéchiel 8 :13-14) et Il nous dit de ne pas changer ce qui a été enseigné par le Christ et les apôtres (2 Thessaloniciens 2 :15). Une fois cette vérité comprise, un véritable chrétien rejettera l’idée de célébrer Noël.

      Puis Noël est une fête commercial, pense tu que si elle serait vraiment si chrétienne que ça les laïcs qui bannissent toutes symbolique chrétienne ne l’accepterai pas non plus. Tu croix que jésus approuverai les repas de famille et amis ont l’ont se gave et bois comme des porc alors que d’autres crèvent de faim dans le monde?

      J'aime

  2. Ping : Pourquoi Noël est-il le 25 décembre? | FAQ La Bible

  3. Ping : Faut-il fêter Noël? | FAQ La Bible

  4. Ping : Fêter Noël… ou pas ? (Episode 1) | www.la-Bible.info

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.