Confiance inconditionnelle


“Ne t’irrite pas à cause de ceux qui font le mal, ne sois pas jaloux de ceux qui pratiquent l’iniquité… Confie-toi en l’Éternel et pratique le bien; habite le pays, et repais-toi de fidélité, et fais tes délices de l’Éternel: et il te donnera les demandes de ton cœur… Remets ta voie sur l’Éternel, et confie-toi en lui; et lui, il agira, et il produira ta justice comme la lumière, et ton droit comme le plein midi. Demeure tranquille, appuyé sur l’Éternel, et attends-toi à lui”. Psaume 37. 1, 3, 7

En commençant cette nouvelle année, je regarde le monde autour de moi, un monde où la puissance oppressive du mal grandit et où beaucoup d’incrédules prospèrent. Vais-je m’indigner devant le mal ou me reposer sereinement et tranquillement sur Dieu qui aura finalement le dernier mot? Vais-je envier la prospérité des méchants, incertaine et passagère, ou méditer sur la bonté de Dieu qui peut parfaitement suffire à tout?
Une nouvelle fois, j’entends Dieu me dire dans sa Parole:
“Confie-toi en l’Éternel et pratique le bien”. Oui, faire entière confiance à Dieu, le laisser être Dieu dans ma vie du commencement à la fin, sans condition, c’est la sûreté, pour ma vie spirituelle et les œuvres qu’Il place devant moi.

“Fais tes délices de l’Éternel”. Si ma joie est en Dieu, que pourrait-il me manquer?
Vient alors la promesse: “Il te donnera les demandes de ton cœur”. Quel encouragement de savoir que Dieu s’engage ainsi! Si mon désir profond est de mieux connaître le Seigneur, de faire de lui mes délices, ma volonté se fondra dans la sienne, sa volonté inspirera mes demandes: “priant par le Saint Esprit” (Jude 21).
Sa Parole m’encourage encore: “Remets ta voie sur l’Éternel, et confie-toi en lui”. L’expression littérale en hébreu est très imagée: «Enroule ta voie autour de l’Éternel, roule ta voie sur l’Éternel». Là où je suis le plus en sécurité, c’est sur le chemin tracé par Dieu. En toute confiance, sachant qu’il m’aime et qu’il sait mieux que moi-même ce qu’il me faut, je veux lui remettre ma vie au quotidien.
Je découvre alors que ma force est de rester tranquille, à l’exemple de l’agriculteur qui prépare son champ, le laboure, le sème, mais laisse la moisson à Dieu. Que peut-il faire d’autre? Dieu seul est le maître des saisons. Pour les jours qui viennent, ne nous inquiétons de rien, exposons nos requêtes à Dieu “et la paix de Dieu… gardera (nos) cœurs et (nos) pensées dans le Christ Jésus” (Philippiens. 4. 6-7).

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Confiance inconditionnelle

  1. claudio dupre dit :

    oui ….c`est pas facil……mais ce que est impossible pour les hommes est possible pour Dieu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.