Il ignorait son trésor


mais c’est un rubis qui vaut une fortune ! Dire que pendant tout ce temps, il possédait un tel trésor !

Un tailleur de pierres précieuses à Chicago reçoit un jour la visite d’un cultivateur. Ce dernier sort de sa poche une pierre rouge de forme bizarre. Il dit au tailleur : je désire que vous la polissiez. L’homme regarde la pierre avec stupéfaction et lui demande où il l’a trouvée. – Mon père l’a trouvée en Hongrie, il y a plus de cinquante ans, et il l’a gardée parce qu’elle avait une jolie couleur. Moi, quand je suis arrivé ici, je l’avais dans mes bagages ; mes enfants ont joué avec. Une nuit, j’ai rêvé que c’était un diamant, mais c’est impossible puisque c’est rouge. – Non, mais c’est un rubis qui vaut une fortune ! Le cultivateur est bouleversé car toute sa vie il a peiné pour faire vivre sa famille. Dire que pendant tout ce temps, il possédait un tel trésor !
Cette histoire n’est pas si extraordinaire que ça. Bien des gens vivent accablés par de lourds fardeaux. Combien traînent des tonnes de culpabilité derrière eux, ne pouvant pas se pardonner telle ou telle faute. Dans l’Évangile, nous voyons que Jésus est venu pour nous sauver du péché, pour nous délivrer du poids de la culpabilité. Sur la croix, avant de mourir, il a dit : « Tout est accompli. » (Jean ch. 19 v. 30). Oui, Jésus a tout fait pour que nous soyons libérés. La paix entre Dieu et les hommes a été faite. Rester dans la culpabilité, refuser de se pardonner, c’est ignorer son trésor, peiner pour rien. C’est agir comme si le sacrifice de Jésus-Christ était inutile. Dieu nous pardonne, alors croyons ce qu’il dit et jouissons de la vraie liberté qu’il donne à tous ceux qui se confient en lui.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée : Psaume 103

Passages relatifs

  • Il (Dieu, notre père) nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé. Etant unis à lui, nous sommes délivrés, car nous avons reçu le pardon des péchés. Colossiens 1 : 13-14
  • C’est par lui (par Jésus-Christ) que Dieu a voulu réconcilier avec lui-même l’univers tout entier: ce qui est sur la terre et ce qui est au ciel, en instaurant la paix par le sang que son Fils a versé sur la croix. Colossiens 1 : 20
  • Le poids des fautes pèse sur moi : il est trop lourd, mais tu pardonnes tous nos péchés. Psaume 65 : 4
  • Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant l’amour de Dieu dépasse tous ceux qui le révèrent. Psaume 103 : 11
  • Venez et discutons ensemble, dit l’Eternel : si vos péchés sont rouges comme de l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que la neige. Oui, s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront aussi blancs que la laine. Esaïe 1 : 18
  • J’ai effacé tes crimes comme un épais nuage et tes péchés comme un brouillard. Reviens à moi, car je t’ai délivré. Esaïe 44 : 22
  • Heureux l’homme dont la faute est effacée, et le péché pardonné ! Heureux l’homme au compte de qui l’Eternel ne porte pas le péché […] Psaume 32 : 1-2

Je le fais et je le proclame:

Cet article, publié dans Pensée du jour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Il ignorait son trésor

  1. mettre en pratique la parole de dieu et lui fè confiance ns garanti 1 avenir meilleur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s