Ascenseur émotionnel


« Tout vient de Lui, tout subsiste par Lui et pour Lui. A Lui soit la gloire à jamais ! Amen. » La Bible, Romains 11:36

Dans le sport, ça bouge. On passe souvent d’une émotion forte à une autre, que ce soit dans une compétition ou au cours de sa carrière, qui est jalonnée de grandes victoires et moments de gloires, mais aussi de lourds échecs et de profondes pertes.

Pourtant depuis que j’ai choisi de laisser Jésus entrer dans ma vie et de le suivre, ma vie a connu de très grands hauts, avec notamment une participation aux Jeux Olympiques et un voyage inoubliable sur un bateau autour du monde, mais aussi de profonds bas avec notamment un décès inattendu au sein de ma famille et des relations douloureuses. Oui, la vie avec Jésus ça bouge et je dis souvent qu’être chrétien n’est pas une assurance tout risque, car nous ne sommes pas assurés que tout aille toujours bien.

A l’instar de Paul qui a vécu une vie de fou à voyager pour annoncer la bonne nouvelle aux non-juifs. Tantôt attendu et quasiment vénéré par des nouveaux croyants, d’autres fois emprisonné et maltraité en frôlant la mort. On peut dire que pour lui aussi, ça déménageait de suivre Jésus. Pourtant, bien loin de vivre un ascenseur émotionnel, Paul restait semblait rester stable dans ses émotions et gardait fermement ses convictions. En effet, nous lisons dans Actes 16.22-25 : “La foule se souleva contre Paul et Silas. Alors les magistrats leur fint arracher les vêtements et ordonnèrent qu’on les batte à coups de bâton. On les roua de coups et on les jeta en prison. Le gardien reçut l’ordre de les surveiller de près. Pour se conformer à la consigne, il les enferma dans le cachot le plus reculé et leur attacha les pieds dans des blocs de bois. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu. Les autres prisonniers les écoutaient.”

Par cet extrait, nous voyons que même dans ses pires moments, même dans les temps, où ces deux hommes auraient dû être anéantis, découragés, prêts à jeter l’éponge, ils étaient pourtant animés d’une joie et d’une paix profonde et accompagnés de Dieu.

Alors que tu aimes le sport, tu aimes sans doute toi aussi quand ça bouge. La bonne nouvelle, c’est que la vie à la suite de Jésus, ça décoiffe ! Mais contrairement au monde du sport qui peut nous lessiver dans nos émotions avec des montagnes russes mettant souvent à mal notre santé mentale, Jésus, lui, nous permet de garder une stabilité émotionnelle par lui et en lui et quelles que soient nos circonstances. « Tout subsiste en Lui ! «  Colossiens 1.17

Voilà qui change tout, car même si nous traversons des temps difficiles et décourageants, Jésus, ce roc, sur lequel notre maison peut être bâtie et grâce à qui tout subsiste, désire garder notre cœur dans la paix et dans la confiance par notre espérance en Lui.

As-tu l’impression de vivre un ascenseur émotionnel parfois ? Et si tu plaçais ta confiance et ton espérance en Jésus pour retrouver une stabilité intérieure ?

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Méditations sportives, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.