Ordre ou choix ?


“J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives… en aimant l’Éternel, ton Dieu, en écoutant sa voix, et en t’attachant à Lui”. Deutéronome 30. 19

« Je choisis le chemin de la vérité, je me conforme à tes décisions. » la Bible, Psaume 119:130

Le peuple d’Israël termine sa longue traversée du désert et arrive à proximité du pays promis. De la part de l’Éternel, Moïse complète la Loi donnée en Horeb par des com­mandements appropriés à la vie sédentaire qui attend les Israélites en Canaan. Avant de céder la place à Josué, il les place en face de leur responsabilité : “Choisis…”.

En effet, deux chemins s’ouvrent devant eux :

  • celui de l’attachement à l’Éternel qui leur a prouvé son amour et sa puissance pen­dant toute une génération, qui s’est tenu près d’eux, même s’il restait invisible. Cette attitude de confiance et d’obéissance conduit à la vie et à la bénédiction ;
  • celui, très tentant, de l’idolâtrie, celui de l’acceptation facile d’idoles bien visibles que l’on peut toucher, celui de la libre pratique de toutes sortes de coutumes charnelles. Ce chemin mène à la désillusion, au châtiment divin et à la mort.

Devant le choix qui se présente au peuple, Moïse donne un ordre, celui de choisir la seule voie qui ait l’approbation de Dieu et qui leur assure le bonheur.

De même, de nos jours, pour tous les hommes, il y a deux chemins possibles : celui du salut en Jésus Christ et celui de la perdition éternelle. Mais Dieu place les hommes devant une obligation : Il “ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent” (Actes 17. 30).

Pour nous croyants, il y a aussi, tout au long de notre vie, deux chemins devant nous :

  • celui de l’amour pour Dieu, de la confiance en Lui, de la recherche de “ce qui est en haut” (Colossiens 3. 1), de la perspective de l’éternité ;
  • celui de l’égoïsme, de la confiance en soi, de la poursuite des fausses valeurs dans les choses visibles, du laisser-aller.

Un chrétien a-t-il le choix entre les deux ? Bien sûr que non ! Pour que nous ne nous trompions pas, Dieu a placé dans sa Parole des panneaux de signalisation que nous exa­minerons la semaine prochaine.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.