Où trouver des forces ?


“Lève-toi (dit l’ange de l’Éternel au prophète Élie), mange, car le chemin est trop long pour toi !” 1 Rois 19. 7

“L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole de Dieu”. Luc 4. 4

« Souviens-toi de tout le chemin que l’Eternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces 40 années dans le désert. Il voulait t’humilier et te mettre à l’épreuve pour connaître les dispositions de ton cœur et savoir si tu respecterais ou non ses commandements. Il t’a humilié, Il t’a fait connaître la faim et Il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que tes ancêtres non plus n’avaient pas connue, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel » La Bible, Deutéronome 8 :2-3

Au lendemain de sa victoire éclatante sur les prophètes de Baal, le prophète Élie est amer et découragé. Sans doute avait-il espéré que le retour du peuple à l’Éternel amènerait un changement d’attitude à la cour du roi Achab. Au contraire ! Jézabel, la reine impie d’Israël, exerce toujours son pouvoir. Elle fait savoir à Élie qu’elle va le tuer. Le prophète, abattu, décide de s’enfuir dans un désert. Épuisé, il en arrive même à désirer la mort ! Il avait pourtant connu des dangers beaucoup plus grands quand, sur le mont Carmel, il avait témoigné pour l’Éternel, seul devant 450 prophètes idolâtres qui le haïssaient.

Mais Dieu veillait sur son prophète, car Il avait encore des tâches importantes à lui confier. À deux reprises, Dieu envoie un ange qui apporte à Élie de la nourriture. Ces aliments lui permettent de marcher encore quarante jours dans le désert avant de rencontrer Dieu “à Horeb, la montagne de Dieu” (1 Rois 19. 8), le lieu des grandes révélations (Deutéronome 4. 15). Là, il entend la voix “douce, subtile” de l’Éternel : “Que fais-tu ici, Élie ?” (v. 12, 13)… “Va, retourne par ton chemin…”. Suivent alors trois tâches que l’Éternel lui demande d’accomplir (v. 15, 16).

En ce qui nous concerne, les difficultés paraissent parfois si grandes et le service au-delà de nos forces mentales, physiques ou spirituelles, que nous sommes prêts à tout laisser tomber, comme Élie. À quoi bon poursuivre, pourquoi lutter… plutôt mourir que continuer dans ces conditions ! Nous avons envie de dire comme lui : “C’est assez !” (v. 4).

Où trouver l’énergie pour continuer la route ? Simplement en Dieu Lui-même à travers sa Parole : “L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole de Dieu”. Nous n’avons pas besoin d’un ange qui vienne nous nourrir comme Élie, ni d’une attente de 40 jours avant d’entendre la voix de Dieu. Il suffit de tendre la main vers la Parole de Dieu. Elle est une mine inépuisable de promesses et d’encouragements, une source de force. Elle répond à toutes les situations. Laissons Dieu nous parler à travers elle.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Où trouver des forces ?

  1. bbbelaidyahoofr dit :

    Amen Soyez béni amen 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.