Que faire en l’attendant ?


“… attendant la bienheureuse espérance et l’apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus Christ, qui s’est donné Lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de purifier pour Lui-même un peuple qui Lui appartienne en propre, zélé pour les bonnes oeuvres”. Tite 2. 13, 14

Après la résurrection du Seigneur, les disciples Le voient monter au ciel jusqu’au moment où une nuée le reçoit et Le dérobe à leurs regards (Actes 1. 9). Alors qu’ils restent les yeux fixés sur le ciel, deux anges les interpellent : “Hommes galiléens, dirent-ils, pourquoi restez-vous ici, regardant vers le ciel ? Ce Jésus, qui a été élevé d’avec vous au ciel, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller au ciel” (Actes 1. 11). Certes, ils n’avaient pas tort de regarder vers le ciel, mais ils ne devaient pas rester sur place. Ils avaient quelque chose à faire en attendant le retour de Jésus qui venait de les quitter.

  1. La prière : “Ils retournèrent à Jérusalem… ils montèrent dans la chambre haute… Tous ceux-ci persévéraient d’un commun accord dans la prière” (Actes 1. 12-14). C’est le premier mouvement de l’âme, la première activité de l’Église dont les disciples étaient le noyau initial. La prière est l’expression d’une relation vécue avec le Seigneur au ciel.
  2. La louange : “Eux, après lui avoir rendu hommage, s’en retournèrent à Jérusalem avec une grande joie. Et ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu” (Luc 24. 52, 53). La louange et l’adoration devraient toujours caractériser le chrétien. Si je suis conscient de la grâce de Dieu envers moi, de son amour qui a donné Jésus (2 Corinthiens 9. 15), de sa fidélité qui me suit jour après jour, je ne peux que le louer.
  3. Le service : “Quant à eux, ils allèrent prêcher partout, le Seigneur coopérant avec eux et confirmant la Parole par les signes qui l’accompagnaient” (Marc 16. 20). Certes, la prédication de la Parole reste le premier objectif, mais bien d’autres services se présentent devant le croyant qui vit avec le Seigneur : “Quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus” (Colossiens 3. 17). Il suffit d’être attentif à la voix du Seigneur et les occasions de Lui être utile en servant autrui seront nombreuses. Rien ne sera perdu car, “en temps voulu, nous moissonnerons, si nous ne défaillons pas” (Galates 6. 9).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.