La femme que Jésus a délivrée


“Il arriva, par la suite, qu’il traversait villes et villages, prêchant et annonçant le royaume de Dieu ; les douze étaient avec lui, et aussi quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et d’infirmités : Marie, qu’on appelait Magdeleine, dont étaient sortis sept démons…” Luc 8. 1, 2

Ce que Jésus a fait pour Marie Magdeleine (ou de Magdala) est rappelé avant ce qu’elle a fait pour Lui.

Au début de son ministère, Jésus a délivré Marie de sept démons (Luc 8. 2) Elle suit alors l’humble Galiléen durant tout son ministère, avec fidélité et amour (Matthieu 27. 55, 56), et le sert avec d’autres femmes en l’assistant de leurs biens (Luc 8. 3).

Marie est présente à Golgotha, alors que les disciples ont abandonné leur Maître. Avec d’autres femmes, elle regarde de loin Jésus sur la croix et assiste à la mort de son libérateur. La terre tremble, les rochers se fendent… Marie reste là pour voir “” et comment se fait la mise au tombeau (Marc 15. 47 ; Luc 23. 55). Ensuite, elle s’assied en face du tombeau.

Le troisième jour, un dimanche matin, elle est de nouveau près du sépulcre. Son amour pour Jésus, qu’elle croit avoir perdu, est toujours aussi vif (Jean 20. 11-18). Quand deux anges s’approchent, elle ne s’effraie pas, toute à l’idée de retrouver son Seigneur.

Quand Jésus se présente à elle, Il lui demande : “Qui cherches-tu ?”. Au lieu de répondre Jésus – pour elle, c’est évident – elle dit, en croyant s’adresser au jardinier : “Dis-moi où tu l’as mis”. Alors Jésus se révèle à elle en l’appelant par son nom. Il la charge d’une grande mission : “Va vers mes frères et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu”. Marie remplit aussitôt sa mission, mais les disciples ne la croient pas (Marc 16. 9-11).
Quel chemin parcouru en trois ans !

Quand Jésus m’appelle par mon nom, est-ce que je reconnais sa voix ?

Quel que soit mon passé, l’horreur de mes péchés, tout est effacé, et je m’attache à Jésus mon libérateur, mon Sauveur. Ma mission reste la même que celle de Marie : annoncer le Christ.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.