Ne crains pas ! (1)


“L’ange lui dit : Ne crains pas, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Et voici, tu concevras dans ton ventre, tu enfanteras un fils et tu l’appelleras du nom de Jésus”. Luc 1. 30, 31

Du trouble à la confiance

Dieu va envoyer son Messie sur la terre et Il prépare Lui-même son incarnation. Il envoie l’ange Gabriel à Marie, une humble et pieuse Israélite : “Je te salue, toi qui es comblée de faveur ! Le Seigneur est avec toi. Tu es bénie parmi les femmes” (Luc 1. 28). Marie est troublée, moins par l’apparition de l’ange que par la salutation. Que peuvent bien signifier ces mots ? L’ange calme sa crainte et lui annonce que Dieu l’a choisie pour devenir la mère du Messie tant attendu par le peuple juif.

Le trouble de Marie, appelée à une si haute destinée, fait alors place à une admirable expression de confiance en Dieu : “Je suis la servante du Seigneur. Que ta parole s’accomplisse pour moi!” (Luc 1. 38).

Des doutes à l’obéissance

Joseph, le fiancé de Marie, est très troublé quand il réalise qu’elle est enceinte. Il connaît la rigueur de la Loi envers une femme infidèle. Mais Marie l’a-t-elle été ? Puisque Marie attend un enfant hors des liens du mariage, il ne peut pas l’épouser, s’il désire que la Loi soit appliquée. Mais en homme juste, il ne veut pas non plus l’exposer publiquement à la honte en entreprenant une action légale contre elle. Joseph se propose donc de la répudier sans en ébruiter la raison. C’est alors qu’un ange lui apparaît en songe pour lui dire de ne pas craindre de prendre Marie pour femme. Il lui montre que ses doutes quant à la pureté de sa fiancée sont sans fondement : la grossesse de Marie résulte d’un miracle de l’Esprit Saint. Et l’enfant qu’elle attend “sauvera son peuple de leurs péchés” (Matthieu 1. 21).

Joseph se réveille de son songe et obéit au commandement de l’ange : “Il prit sa femme auprès de lui, mais il ne la connut pas jusqu’à ce qu’elle ait enfanté son fils premier-né ; et il l’appela du nom de Jésus” (Matthieu 1. 24, 25). Sa foi et son obéissance ont balayé ses doutes.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.