Mépriser la grâce


“Vous donc, bien-aimés, sachant cela à l’avance, prenez garde, de peur qu’entraînés par l’erreur des pervers, vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté; mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ”. 2 Pierre 3. 17, 18

« Cela ne dépend ni de la volonté ni des efforts de l’homme, mais de Dieu qui fait grâce. » La Bible, Romains 9:16

Certaines personnes, après avoir souvent écouté la Parole de Dieu, méprisent la grâce divine. Ils peuvent avoir suivi le Seigneur pendant quelque temps. Puis ils ont préféré répondre aux voix que Satan leur a fait entendre et ils se sont détournés. Mais, à côté des bénédictions perdues, quels avantages en ont-ils retirés? Voyons trois exemples :

– Rentrant fatigué des champs, et pour satisfaire son bien-être physique, Ésaü échange son droit d’aînesse contre un potage de lentilles (Genèse 25. 29-34). Il méprise ainsi les bénédictions que Dieu rattache à ce titre; plus tard il regrette sa décision amèrement, verse des larmes parce qu’il n’a pas la bénédiction du premier-né, mais en vain (Hébreux 12. 16, 17). En effet, sa tristesse n’était pas une “tristesse… selon Dieu” qui produit une repentance salutaire. C’était “la tristesse du monde” sans retour à Dieu (2 Corinthiens 7. 10).

– Shimhi avait été l’objet d’une grâce particulière de la part de Salomon, mais il devait rester en résidence à Jérusalem sous peine d’être mis à mort. Un jour, pour reprendre deux esclaves fugitifs, il quitte le lieu que la grâce lui avait assigné et tombe alors sous le juste jugement du roi (1 Rois 2. 46). Comment échapper au jugement de Dieu, si nous négligeons le si grand salut qu’il nous offre (Hébreux 2. 3)?

– Guéhazi va réclamer des biens à Naaman (le général syrien lépreux guéri par le prophète Élisée, son maître), puis il les cache dans sa maison. Il veut ainsi faire payer ce que Dieu donne gratuitement. Le châtiment qui lui est infligé est terrible: la lèpre de Naaman s’attache à lui (2 Rois 5. 26, 27)! “Est-ce le temps de prendre de l’argent?”  lui avait demandé Élisée. Répondons: Non, c’est le temps de donner: “Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement”, a dit le Seigneur à ses disciples (Matthieu 10. 8).

Nous voilà prévenus (verset du jour)! Ce que le monde offre ne se compare pas avec ce que Dieu donne. Appuyons-nous sur les promesses divines, nourrissons-nous de Jésus Christ, connu dans sa grâce et sa vérité. C’est là le secret pour échapper aux tentations. C’est là également le secret de toutes bénédictions.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mépriser la grâce

  1. gata dit :

    Bonsoir, mon mari est malade, il perd la tête. Il est suivi par le psychiatre. J’aimerai qu’il soit comme avant, un homme qui écoute et qu’il prend soin de nous, sa petite familles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.