Entrer en Canaan


“Si les hommes qui sont montés d’Égypte, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, voient la terre que j’ai promise par serment à Abraham, à Isaac, et à Jacob! car ils ne m’ont pas pleinement suivi, – excepté Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, et Josué, fils de Nun, car ils ont pleinement suivi l’Éternel”.  Nombres 32. 11, 12

« Qu’ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds du messagers de bonnes nouvelles ! Il annonce la paix, le bonheur et le salut. Et il te dit..: « Ton Dieu règne ! » » La Bible, Esaïe 52:7

Josué et Caleb ont été les deux seuls hommes à entrer dans le pays de Canaan, parmi tous les adultes sortis du pays d’Égypte. Ils y sont entrés parce qu’ils ont eu foi en l’Éternel qui avait promis à Israël “un pays ruisselant de lait et de miel”. Ils ont eu confiance dans l’amour de l’Éternel pour son peuple, confiance dans la puissance de l’Éternel pour les faire entrer, et cela malgré des obstacles apparemment insurmontables.

Avec la victoire de Jéricho, Israël voit tout le pays de Canaan s’ouvrir devant lui. Il est pour nous une image de l’ensemble des bénédictions spirituelles que Dieu nous a promises, comme résultat de l’œuvre de Christ. Elles sont à nous gratuitement, en Christ, comme nous le dit le Nouveau Testament (Ephésiens 1. 3). Mais comme Josué et Caleb, pour en prendre réellement possession, il faut les faire nôtres.

Par exemple, sommes-nous pleinement assurés intérieurement que Satan a été vaincu à la croix, que nous sommes morts avec Christ et ressuscités avec lui, que nous sommes parfaits en Christ, que le Saint Esprit habite en nous, que nos corps en sont le temple?

L’Éternel avait dit à Israël: “Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous l’ai donné, comme j’ai dit à Moïse” (Josué 1. 3). L’expression «poser le pied» signifie prendre concrètement possession de ce que Dieu a promis.

Il en est de même pour nous: “Sa divine puissance nous a donné tout ce qui concerne la vie et la piété, par la connaissance de celui qui nous a appelés par la gloire et par la vertu. Par celles-ci, il nous a fait don des très grandes et précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine” (2 Pierre 1. 3, 4).

C’est dans la mesure où, par la foi, nous faisons nôtres les promesses de Dieu en notre faveur, qu’elles s’accomplissent effectivement et qu’elles transforment notre vie chrétienne. Ces promesses apportent, en effet, la liberté, la joie, la prospérité spirituelle, “ce qui est vraiment la vie” (1 Timothée 6. 19).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s