Ôter le péché du monde


“Voilà l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” Jean 1. 29

“Ensuite la fin, quand il aura remis le royaume à Dieu le Père, quand il aura aboli tout pouvoir, toute autorité, et toute puissance”.   1 Corinthiens 15. 24

"Dieu a tout placé sous ses pieds, et ce Christ qui domine toutes choses, il l'a donné pour chef à l'Eglise qui est son corps, lui en qui habite la plénitude du Dieu qui remplit tout en tous." Ephésiens 1:22-23

« Dieu a tout placé sous ses pieds, et ce Christ qui domine toutes choses, il l’a donné pour chef à l’Eglise qui est son corps, lui en qui habite la plénitude du Dieu qui remplit tout en tous. » Ephésiens 1:22-23

Cette exclamation de Jean Baptiste voyant Jésus venir à lui ouvre devant nous une perspective infinie qui embrasse toute l’histoire de l’humanité et en déborde les limites.

À l’issue des six jours de la création, Dieu constate que tout ce qu’il vient de faire est très bon (Genèse 1. 31). Mais bientôt Adam et Ève, séduits par le serpent, désobéissent: le péché est introduit dans ce monde et vient, comme une tache apparemment ineffaçable, ternir la gloire de Dieu.

Dieu pourrait-il en rester là et admettre que son plan d’amour ne s’accomplisse pas comme il l’a prévu? Bien sûr que non!

C’est pourquoi son Fils devient homme. Il va être l’Agneau de Dieu, la victime dont le sacrifice effacera cette tache du péché devenue aussi gigantesque. Jean-Baptiste, le plus grand des prophètes, présente Jésus-Christ sous ce caractère et annonce les conséquences infinies de sa croix.

Il voit la foule innombrable des rachetés qui constitueront l’Église. Il distingue l’accomplissement des promesses de Dieu à Abraham, par l’avènement du règne millénaire de Christ sur une terre restaurée et délivrée de la servitude du péché. Par-dessus tout, il annonce le moment où le péché aura entièrement disparu de devant Dieu.

L’apôtre Paul a reçu des révélations concernant ce terme final de l’histoire de l’humanité. Quand le Seigneur aura aboli tout le système du mal et le péché lui-même, le dernier ennemi, la mort, conséquence du péché, pourra elle aussi être abolie. Le moment sera venu pour que commence «l’état éternel» où Dieu sera « tout en tous » (1 Corinthiens 15. 28).

Éternel sujet d’adoration! Jésus Christ est “l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin” (Apocalypse 21. 6). Il est celui par qui “Dieu a fait les mondes” (Hébreux 1. 2) et celui qui remettra à son Père une création entièrement débarrassée, par son sacrifice à la croix, du péché qui la souille encore.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s