1. Les langes


"(Marie) mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie." la Bible, Luc 2:7

« (Marie) mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. » la Bible, Luc 2:7

Le verset d’aujourd’hui présente le nouveau-né Jésus emmailloté. C’était l’habitude il y a deux mille ans et il en est encore ainsi dans certains pays aujourd’hui. Les bébés étaient enroulés, bien serrés, dans diverses pièces de tissus: les langes. Tout juste s’ils pouvaient bouger leurs bras!

Eh bien, ce tout petit enfant entièrement dépendant de sa mère, et presque privé de mouvements, dont le berceau est une mangeoire, c’est le Fils de Dieu dans l’état le plus faible de notre humanité. Ce bébé, c’est “Dieu manifesté en chair” (1 Timothée 3. 16), mystère de la piété.

Le Fils de Dieu aurait pu prendre, comme il le fera un jour, la forme d’un personnage redoutable et invincible! Mais il convenait qu’il s’abaisse à la place la plus humble dans une famille modeste. Sinon, comment aurait-il pu s’associer aux pauvres de son peuple? Ainsi, dans cet abaissement total, il a montré l’exemple d’un homme glorifiant Dieu dans toutes les circonstances d’une vie ordinaire.

Comme en d’autres occasions, Dieu se manifeste pour que son Fils, ce nouveau-né, ne soit pas confondu avec d’autres enfants: un ange révèle aux bergers la naissance d’un “sauveur qui est le Christ (le Messie), le Seigneur” (Luc 2. 11). C’est une bonne nouvelle pour tout le peuple juif.

Ainsi s’accomplissent les prophéties qui annonçaient que le Messie d’Israël viendrait sous la forme d’un enfant: “Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel” (Esaïe 7. 14), “car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule” (Esaïe 9. 6). Hélas, les Juifs, mal conduits par leurs chefs, négligeront cet événement unique et passeront à côté de la bénédiction.

En considérant dans quelle condition le Seigneur est venu sur la terre, nous admirons le plan d’amour de Dieu qui commence par le don d’un tout petit enfant emmailloté et couché dans une crèche.

P.a.S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe. Contact

Cet article, publié dans Les vêtements de Jésus, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s